Quelles solutions pour isoler une maison des années 1970 ?

Fermé
chien - Modifié par Emilie-Linternaute le 31/01/2017 à 14:00
 MGL 33 - 21 mai 2012 à 19:51
Bonjour

J'ai acheté en 2002 un pavillon datant des années 1970
avec lequel aucun niveau d'isolation existe aujourdhui .
Ce pavillon est monté en agglos de 20 cms avec enduit traditionnel de l'époque .A l'intérieur une brique platrière
d'environ 40 mm derriere une lame d'air de 3 cms comme a l époque .
Ma question est la suivante :
  • Est ce que je peux laisser l'existant et poser par dessus un panneau isolant 13+100 de laine de roche ?
  • Est ce que je dois déposer la contre cloison platriere afin de me coller directement sur le mur de 20 ?


Merci de bien vouloir me conseiller Salutations hervé
A voir également:

11 réponses

Bonjour,

En rénovation, le 1er poste à viser pour le confort et les économies d'énergie c'est la toiture : peu ou pas isolée c'est inconfort assuré tant en hiver qu'en été.

Ensuite pour les murs, 2 possibilités envisageables : tout d'abord s'assurer que la lame d'air entre murs et contre cloison est bien immobile : seul l'air immobile dans une lame d'air est isolant. Le haut des cloisons est-il bien fermé ? S'il y a un étage, c'est probablement le cas. S'il débouche dans un comble perdu, s'assurer que la lame d'air a été obstruée en partie haute (sans fermeture de la cloison sur le comble, il y a forcément une circulation de l'air = isolation actuelle inexistante.
Si elle est ouverte sur les combles, elle annulera l'effet isolant d'une ITE.
=> Donc si lame d'air parfaitement immobile, une ITE est envisageable :
- commencer par consulter le service d'urbanisme de votre commune pour savoir si cela est possible (PLU & POS) et également quels sont les matériaux et coloris acceptés si choix d'une ITE sous bardage ventilé.
- ensuite selon la conception du bâti, voir quelles sont les modifications à apporter en matière de charpente (rallongements de la toiture selon débords existants ou non), quel est le nombre d'ouvertures en façade et quelle solution d'isolation apporter sur les tableaux (non isolés ils constituent des ponts thermiques qui diminuent l'efficacité de l'ITE)
=> si choix ITI :
- la lame d'air qui existe actuellement est elle parfaitement immobile. Ajouter une isolation au-devant de la cloison diminue l'espace habitable et réduit l'éclairage naturel (prévoir des ébrasements en évasement pour limiter cet effet.
- la lame d'air est ventilée : dans ce cas, mieux vaut abattre la double cloison intérieure de 40mm pour remettre le mur à nu et procéder à une isolation performante = plus de travaux mais moins de perte de surface habitable et moins de perte d'éclairage naturel = plus de confort et d'économies d'énergie à terme.
En profiter pour reprendre l'électricité et rajouter quelques prises notamment...

Bon choix et bon courage !
14