Comment détruire un essaim de bourdons sous le toit ?

Résolu
Utilisateur anonyme - Modifié le 10 juil. 2018 à 09:11
 Dudu - 20 juin 2017 à 15:28
Bonjour,

Malgré plusieurs interventions des pompiers, il reste toujours des bourdons, des bourdons...

Avez vous des conseils à me donner pour me débarrasser définitivement d'un essaim de bourdons installé sous mon toit ?

Merci

3 réponses

Bonjour Didier,

Après avoir lu la réponse de M. Jacques Simbozel, ce qui est sans nul doute tout à son honneur, je me permets de rajouter quelques précisions.
Comme dans toute colonie d'hyménoptères dont font partie les bourdons, abeilles, guêpes, frelons, etc. L'essaim est constitué d'une reine, d'ouvrières, et de mâles (les seuls à être dépourvu de dards) comme les faux bourdons chez l'abeille. Conscient des nuisances sonores occasionnées, ces insectes sont cependant très utiles à notre écosystème, au même titre que nos abeilles. Ils contribuent à la polènisation de nos végétaux, plantes et fleurs sauvages, (lorsqu'il en reste), légumes et arbres fruitiers, ... et donc au maintien de la bio diversité. Vous pouvez vous en débarrasser sans les tuer.
Je trouve toujours dommage de devoir détruire un nid ou un essaim, dès lors qu'il n'est pas menaçant pour ses voisins (les bourdons sont les moins agressifs de la famille, ce sont des insectes très pacifiques, sauf si l'on s'en prend au nid !). Dans ce cas Didier vous êtes seul juge de la situation. Etre Sapeur Pompier, n'est pas la définition de l'homme à savoir tout faire. Il y a parfois des situations ou la difficulté étant, il faut passer par un spécialiste. Car pour traquer la bête il faut en connaitre un peu plus sur ses moeurs. Probablement que la colonie à subie de lourdes pertes après le passage des pompiers, mais pour sa survie elle a certainement choisie un autre trou d'envole, ou bien, la poudre n'a pas réussie à atteindre le nid pour le polluer. Suivant la configuration de la toiture et de ses espaces vides, il est peut être difficile d'atteindre la colonie. Cela veut dire découvrir la toiture, parfois occasionner de la casse. Est ce que le jeu en vaut vraiment la chandelle? Sauf si il s'agit d'abeilles charpentière, appelée aussi bourdons noir, qui lui par contre adore creuser le bois. Je vous joins une photo du bourdon terrestre, le plus commun dans nos campagnes. L'abeille charpentière quand à elle, a un corps entièrement noir et ses ailes sont bleu métal. Une dernière info au passage sur la piqûre de frelon : Elle n'est pas mortelle, le corps humain peut en supporter une bonne centaine. Il y a seulement des personnes qui sont plus sensibles aux histamines contenu dans le venin, ce qui déclenche parfois de graves crises d'allergies.

Cordialement.

48
Merci pour cette aide très pragmatique!
0