Complement d'isolation intérieure.

Résolu
Signaler
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 12 mars 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
14 mars 2014
-
 finley85 -
Bonjour,
Je veux faire un complément d'isolation thermique et acoustique sur des murs de chambres situées nord/ouest.
Ces murs sont en béton de 16cm + isolation polystyrène+placo 7cm, construction 1975,le suis limité par le débordement des fenêtres qui est de 26 mm.

Que dois-je mettre comme isolant, je pensais, même si ce n'est pas parfait , mettre un isolant mince 3 couches + placo phonique sur tasseaux bois.

Pour la réalisation, dois-je suivre les conseils d'Atlassaturn du 21/01/2013, ou dans le cas présent, ne pas laisser de lame d'air et mettre un multicouche plus épais.

Qui peut me donner les meilleurs conseils

Merci d'avance pour les réponses.

9 réponses

Messages postés
1404
Date d'inscription
samedi 6 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2015
181
bonsoir,


je ne sais pas ce qu'a dit ATLASATURN,mais une chose est sur c'est qu'il est très intelligent et toutes ses interventions sont en+ bien expliquées et détaillées,par contre a savoir si le texto que vous avez récupéré en 2013 et savoir si elle vous convient la il n'y a que vous pour juger ,moi personnellement je vous direz qu'il n'est pas bon d'avoir deux pare vapeur 1 avec le placo polystyrène que vous avez et le 2eme avec l'isolant mince que vous comptez mettre car ces produits sont trés hermétiques,pour éviter un soucis d'humidité vous devriez lacérer le placo existant et sachez qu'une lame d'air immobile est un très bon isolant thermique

-mais sachez qu'il n'y a aucun soucis a débordé des châssis, vous vous retrouverez avec des tableaux comme il s'en dans toutes les maisons d'avant ;il existe des cornières alu que l'on "colle"avec l'enduit sur les angles saillants des murs de vos fenêtres ensuite rajouter un appui fenêtre intérieur en décoration et au moins pour pourrez avoir un meilleur coefficient d'isolation
Messages postés
3062
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 janvier 2022
1 784
Bonsoir
Je ne sais pas si je dois prendre ça au premier ou au deuxième degré ! je le prends au premier degré parce que ça m'arrange , mais je ne vais plus oser répondre de peur de raconter des âneries .
Ceci étant , je suis d'accord sur le problème de la superposition de systême de systêmes d'isolation c'est à dire de pare vapeur : voir avis ci-dessous .
De même , une fenêtre en tretrait n'est pas forcément rédhibitoire .
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 12 mars 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
14 mars 2014

Bonjour,

Hier, j'ai omis de préciser qu'il y avait une ventilation par des entrées d'air acoustiques sur les fenêtres et des bouches d'aspiration dans wc,salle de bain et cuisine.

Merci de me repondre
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 12 mars 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
14 mars 2014

Bonsoir,

Je vous remercie pour votre réponse mais elle ne répond pas directement à ma question.

Si j'interroge , c'est bien parce que je ne veux pas déborder des fenêtres.

Ce qui peut changer le problème et je n'en ai pas fait mention, c'est qu'il y a une ventilation dans cet appartement avec de entrées d'air acoustiques sur les fenêtres et des bouche d'aspiration dans les wc, les salles de bain, et la cuisine, cela peur peut être changer les données.

J'attends des avis sur lames d'air ou pas compte tenu de l'isolation existante et technique de pose de l'isolant mince sous placo .

Merci à ceux qui voudrons bien me répondre.
Messages postés
3062
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 janvier 2022
1 784
Bonjour
Je pense qu'avec 26 mm on ne peut pas faire de miracles (Je suppose que les 26mm sont pour l'isolation et que les 13mm du parement sont en plus !)
Si vous réalisez 2 lames d'air avec un ecran intermédiaire , ce qui serait à peu près le cas avec un isolant mince 3 couches , vous devriez avoir un R de l'ordre de 1 (par contre du point de vue pratique ce ne doit pas être évident : deux tasseaux de 12 mm)
. Si vous consacrez les 26 mm à un multicouche de bonne qualité , vous devriez avoir un R du même ordre de grandeur !
Si vous mettez 20 mm de polyuréthane (ça n'existe pas en 26 mm) , vous aurez un R au mieux de 0,8 . Si vous mettez 20 mm d'isolant plus courant , vous aurez un R de l'ordre de 0,6 .
Tout ceci à comparer à un R de l'ordre de 1,7 que vous devez avoir avec 60 mm de polystyrène et 10 mm de placo .
Les remarques de Valerossi sont à prendre en compte :
-la superposition de 2 système avec pare vapeur pose problème . Pour éviter tout risque mieux vaut neutraliser le pare vapeur d'origine (perforer le placo et eventuellement reboucher les trous avec de la laine de verre )
-Pourquoi vous limiter à l'affleurement des huisseries actuelles ? Si la fenêtre est en retrait (ce qui se faisait couramment avant et devient la règle avec une isolation extérieure ) , quel est le problème ?
Messages postés
1404
Date d'inscription
samedi 6 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2015
181
BONSOIR ATLASSATURN

non vous pouvez le prendre comment un compliment bien au contraire,vous avez une connaissance très pointu dans divers domaines et c'est pour cela que je suis très admiratif
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 12 mars 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
14 mars 2014

Bonsoir !

Votre réponse me laisse perplexe, de même que celle de Valerossi.

a) 26 mm est le débordement de fenêtre, c'est-à-dire placo + isolant.
Suite à l'achat de cet appartement, mon fils a fait changer les fenêtres bois qui
étaient en mauvais état : il les a remplacées par des fenêtre PVC double
vitrage renforcé avec norme Cekal AR5; fenêtres qui ont été posées
affleurant le doublage en lambris PVC posé sur tasseaux qui lui avait été
réalisé par l'ancien propriétaire.


Aujourd'hui, nous voulons remplacer ce lambris PVC qui n'est pas top et
donc en profiter pour améliorer les performances phoniques et thermiques.

b) Vous me parlez de superposition de deux pare-vapeur. J'ai consulté la fiche
technique placo mur Essentiel 1.60 -10+60 : il n'y a pas de pare-vapeur, vous
considérez donc que le PTE est pare-vapeur.
Vous me parlez de mettre un polyuréthane de 20 mm : cette matière n'est
donc pas cosidérée par vous comme pare-vapeur, alors que la fiche
technique Placotherme 2.80 -10+60 le précise auto pare-vapeur.
Si vous pouvez m'expliquer, j'aimerais comprendre...

Si je ne peux pas mettre d'isolant mince, la seule solution qui reste est donc une lame d'air de 13 mm soit un R de 0.14 +0.04 pour le placo phonique ajouté au
1.6 en place : cela fait 1.78, ce qui le rapproche du Complexe Ultra 32 - 10+60
qui est de 1.9.

C'est la solution que j'adopterai par défaut.
Merci pour votre réponse et si possible vos explications.
Messages postés
3062
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 janvier 2022
1 784
Bonjour
La notion de pare vapeur n'est pas une notion absolue . Ce qui compte c'est la résistance à la diffusion de vapeur d'eau des différentes couches constituant un mur . Il faut que la résistance augmente en allant du chaud vers le froid , et si possible que la paroi chaude , ou pare vapeur , ait une résistance Sd 5 fois plus forte que les autres éléments ;
Pour info :
6 cm depolystyrène expansé Sd = 3,6 m
6 cm de polyuréthane ou de polystyrène extrudé Sd=9m (pour 2 cm Sd=3 m)
Maintenant je ne sais pas ce que vous avez exactement . Mais dans l'incertitude il vaut mieux ne pas superposer les pare vapeur ;
Il est évident que si vous ne disposez que de 13 mm vous ne pouvez pas faire grand chose . Une lame d'air donnera au mieux un R équivalent de 0,15 . Un panneau composite de 20 mm de polyuréthane + 10 mm de placo , vous donnera un R supplémentaire de 0,8 . Maintenant c'est à vous de faire le choix .
Mais encore une fois je ne comprends pas pourquoi vous vous interdisez un débordement du mur , par rapport à l'affleurement de la fenêtre .

Pour info la RT 2005 recommandait un R de l'ordre de 3 (selon les zones) pour les murs . La RT 2012 recommande un R de 4
Messages postés
3062
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 janvier 2022
1 784
Nota
On ne peut pas comparer une lame d'air délimitee par deux parois ordinaires et une lame d'air délimitée par une surface réflechissante . C'est la même différence qu'entre un double vitrage ordinaire et un double vitrage à isolation renforcée , beaucoup plus performant grace à un traitement de surface d'une vitre (dépot d'oxyde métalliques) .
Une lame d'air verticale donne une résistance équivalente entre 0,10 à 0,18 selon épaisseur ; Une lame d'air délimitée par un isolant mince réfléchissant peut donner une résistance éqauivalente de 0,5 ;
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 12 mars 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
14 mars 2014

Je vous remercie pour vos explications qui m'ont permis de comprendre la diffusion de la vapeur d'eau , juste une dernière interrogation.

La présence d'une VMC simple flux ne change donc rien à la production de vapeur d'eau à l'intérieur de l'appartement et ne change rien à mon problème .
Messages postés
3062
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 janvier 2022
1 784
Une VMC permet d'éliminer un excédent d'humidité par apport d'air neuf froid donc relativement sec . En maintenant une humidité relative de l'ordre de 50 % , ce qui correspond à la valeur de confort , cela évite d'avoir des condensations sur des parois un peu froides (murs mal isolés , vitres ...) . Il faut qu'il y ait des surfaces à moins de 10°C pour avoir des condensations visibles ; ce qui est rare dans un appartement , même avec des murs moyennement isolés .
Par contre si cette humidité peut diffuser à travers l'isolation (défaut ou insuffisance du pare vapeur ) elle se condensera sur les murs extérieurs qui peuvent être à des températures bien inférieures à 10 °C .
Donc une ventilation (si nécessaire une VMC) permet de maintenir un air sain ayant en particulier une humidité rtelative confortable , mais elle n'élimine pas le risque d'accumulation d'eau dans l'isolation si il y a un problème de pare vapeur .

Nota : un air à 50% d'humidité relative à 20 °C , a un point de rosée à environ 10°C , Ce qui veut dire que refroidi à 10°C il donnera des condensations .
Bonjour,

Pour conclure nos échanges, mon fils acceptant le principe d'un débordement de fenêtre.
Que me conseillez vous pour gagner +- 1 point R et approcher une résistance SD de 5 du point chaud au +froid, sachant ce que nous avons vu précédemment:
- mur béton 16 cm + Placo mur Essentiel 10+60 (Doc. tech Placoplatre R 1.6,
SD 0.08+3.6.

Sincères remerciements pour vos conseils