Craquement plafond suite réno

alainvosges88 Messages postés 5 Date d'inscription mercredi 16 septembre 2015 Statut Membre Dernière intervention 22 septembre 2015 - 16 sept. 2015 à 15:43
 Utilisateur anonyme - 22 sept. 2015 à 14:50
Bonjour,

Ma vieille ferme familiale a 200 ans et j'ai enfin décidé l'année dernière de rénover mon appartement.
J'ai tout démonté du sol au plafond, et j'ai fait faire les travaux moitié par des professionnels et moitié par ma famille.
Les travaux sont finis depuis décembre 2014.
Mars 2015, début des craquements bizarre dans un des plafond.
Avant les plafonds c'était des lattes et du plâtre fixés sur des poutres. Jamais eu de bruit.
On a gardé que les vieilles poutres (parfois en mauvais état) et la construction des nouveaux plafonds a été des plus classiques : suspentes + rails + plaques de placo vissées.
Les 4 pièces ont été faites comme çà.
Et depuis un seul des plafonds craque.
çà le fait naturellement que les jours où il fait chaud. c'est un bruit de placo qui craque, pas un bruit de bois.
Mais çà le fait aussi parfois quand on marche dans la pièce.
Alors la seule différence avec cette piéce et les 3 autres c'est une nouvelle cloison (rail+placo) qui a été construite dans cette piéce pour acueillir une future salle de bain (qui n'est toujours pas installée)
Donc le plafond est relié au plancher, et quand on marche çà fait craquer le plafond (c'est compliqué je sais)
J'ai tout essayé :
Consolider le plancher où l'on marche par des nouvelles poutres perpendiculaires aux anciennes : le plancher est maintenant super costaud, il ne "descend" plus : mais çà craque toujours au dessus.
J'ai pensé aussi que le problème pouvait venir d'une poutre maitresse qui soutient les autres poutres perpendiculaires du plafond et qui était avant les travaux soutenues, mais attention, trés trés faiblement par une petite cloison en latte et platre, que j'ai enlevé pour ne faire qu'une grande piéce. Bref, j'ai mis deux étaies à la place de l'ancienne cloison : mais çà craque toujours.
En fait au dessus du plafond qui craque, c'est un grenier, non habitable, et j'ai demonté le plancher du grenier pour tenter de voir quelque chose, d'éventuellement entendre mieux le craquement.
J'ai donc maintenant accés à toutes les poutres du plafond qui craque, et aux suspentes du plafond qui craque.
Evidement je vois rien, aucune fissures, aucun bruit suspect quand je suis au dessus du plafond qui craque.
Mais on m'a conseillé de relier les poutres avec des entretoises , ce que j'ai fait, du moins dans les 2/3 du plafond car le reste est vraiment trop sous le toit, je n'y ai pratiquement pas accés, pas assez pour fixer des entretoises.
Résultat aprés pose des entretoises : çà craque toujours.
Ensuite je me suis dis : vu la facilité à laquelle j'ai enlevé les planches qui étaient clouées sommairement aux poutres, je vais tenter une éniéme stratégie : plutôt que de re-poser les vieilles planches, je vais faire un nouveau plancher mais cette fois en plaques OSB et en visant solidement les plaques aux poutres, çà solidarisera peut-être l'ensemble qui bouge/craque ?
J'ai installé un plancher en OSB rainuré, résultat : çà craque toujours !!!!!

Que faire de plus ???

Changer toutes les suspentes et les remplacer par des suspentes avec une sorte de joint ??? çà existe çà ???

Franchement j'ai besoin de votre aide !

4 réponses

alainvosges88 Messages postés 5 Date d'inscription mercredi 16 septembre 2015 Statut Membre Dernière intervention 22 septembre 2015 1
22 sept. 2015 à 11:34
Merci pour votre réponse.
Mais y a un truc qui m'embrouille et je vais vous expliquer pourquoi.
Dans votre précédent message vous utilisez le terme "CAVE" alors que sur mon schéma j'ai utilisé le terme "Rez-de-chaussée", donc 1ere question : quand vous dites "cave" je dois comprendre "rez-de-chaussée" ?
Alors figurez-vous si je chipote sur ces termes, c'est que mon schéma n'est pas complet : sous le rez-de-chaussée il y a, devinez quoi ???
Une cave !
Et entre le rez-de-chaussée et la cave (qui en plus est humide) il y a des simples poutres et du plancher , le tout en bois qui pourrit plus ou moins.
Mais quand même , cette année, j'ai aussi penser à la faiblesse du plancher du rez-de-chaussée , et j'ai mis 6 poteaux dans ma cave pour soutenir 3 des poutres, mais je l'ai fait à ma façon , je suis pas bricoleur, j'ai creusé dans la terre, j'ai coulé du ciment, j'ai laissé séché, j'ai mis une sorte de toile épaisse au dessus du ciment, et seulement là j'ai calé mes 6 poteaux, et j'ai relevé les toiles pour qu'il n'y ait pas de contact entre le sol en terre et les poteaux en bois. Bref, je sais pas si mon plancher du rez-de-chaussé est vraiment solide, mais je peux éventuellement continuer l'opération des poteaux dans la cave (la vraie :) )juste en dessous des étais du rez-de-chaussé dont vous me parlez dans votre précédent message et que je suis tout à fait d'accord pour poser en dessous des étais du 1er étage...
Utilisateur anonyme
22 sept. 2015 à 14:50
Bref, je sais pas si mon plancher du rez-de-chaussé est vraiment solide, mais je peux éventuellement continuer l'opération des poteaux dans la cave (la vraie :) )juste en dessous des étais du rez-de-chaussé dont vous me parlez dans votre précédent message et que je suis tout à fait d'accord pour poser en dessous des étais du 1er étage...

Ok, c'est ce qu'il faut faire.
Dans votre plan la cave n'apparait pas,c'est pour ça que je précise : A la cave.

Puisque la maison a 3 niveaux il faut 3 étais parfaitement alignés les uns sous les autres.
et toutes les charges des trois niveaux ( le toit, le plancher du 1er étage et le plancher du rez de chaussée) se retrouvent sur le sol de la cave

c'est pour cela qu'il faut soigner la base avec des chevrons entrecroisés pour pas que l'étais ne s'enfonce dans la terre de la cave.

c'est le principe du mur porteur qui prends sa source dans la fondation qui reçoit toute la charge de la maison.
0