Craquement plafond suite réno

Signaler
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 16 septembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
22 septembre 2015
-
 Utilisateur anonyme -
Bonjour,

Ma vieille ferme familiale a 200 ans et j'ai enfin décidé l'année dernière de rénover mon appartement.
J'ai tout démonté du sol au plafond, et j'ai fait faire les travaux moitié par des professionnels et moitié par ma famille.
Les travaux sont finis depuis décembre 2014.
Mars 2015, début des craquements bizarre dans un des plafond.
Avant les plafonds c'était des lattes et du plâtre fixés sur des poutres. Jamais eu de bruit.
On a gardé que les vieilles poutres (parfois en mauvais état) et la construction des nouveaux plafonds a été des plus classiques : suspentes + rails + plaques de placo vissées.
Les 4 pièces ont été faites comme çà.
Et depuis un seul des plafonds craque.
çà le fait naturellement que les jours où il fait chaud. c'est un bruit de placo qui craque, pas un bruit de bois.
Mais çà le fait aussi parfois quand on marche dans la pièce.
Alors la seule différence avec cette piéce et les 3 autres c'est une nouvelle cloison (rail+placo) qui a été construite dans cette piéce pour acueillir une future salle de bain (qui n'est toujours pas installée)
Donc le plafond est relié au plancher, et quand on marche çà fait craquer le plafond (c'est compliqué je sais)
J'ai tout essayé :
Consolider le plancher où l'on marche par des nouvelles poutres perpendiculaires aux anciennes : le plancher est maintenant super costaud, il ne "descend" plus : mais çà craque toujours au dessus.
J'ai pensé aussi que le problème pouvait venir d'une poutre maitresse qui soutient les autres poutres perpendiculaires du plafond et qui était avant les travaux soutenues, mais attention, trés trés faiblement par une petite cloison en latte et platre, que j'ai enlevé pour ne faire qu'une grande piéce. Bref, j'ai mis deux étaies à la place de l'ancienne cloison : mais çà craque toujours.
En fait au dessus du plafond qui craque, c'est un grenier, non habitable, et j'ai demonté le plancher du grenier pour tenter de voir quelque chose, d'éventuellement entendre mieux le craquement.
J'ai donc maintenant accés à toutes les poutres du plafond qui craque, et aux suspentes du plafond qui craque.
Evidement je vois rien, aucune fissures, aucun bruit suspect quand je suis au dessus du plafond qui craque.
Mais on m'a conseillé de relier les poutres avec des entretoises , ce que j'ai fait, du moins dans les 2/3 du plafond car le reste est vraiment trop sous le toit, je n'y ai pratiquement pas accés, pas assez pour fixer des entretoises.
Résultat aprés pose des entretoises : çà craque toujours.
Ensuite je me suis dis : vu la facilité à laquelle j'ai enlevé les planches qui étaient clouées sommairement aux poutres, je vais tenter une éniéme stratégie : plutôt que de re-poser les vieilles planches, je vais faire un nouveau plancher mais cette fois en plaques OSB et en visant solidement les plaques aux poutres, çà solidarisera peut-être l'ensemble qui bouge/craque ?
J'ai installé un plancher en OSB rainuré, résultat : çà craque toujours !!!!!

Que faire de plus ???

Changer toutes les suspentes et les remplacer par des suspentes avec une sorte de joint ??? çà existe çà ???

Franchement j'ai besoin de votre aide !

4 réponses

Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 16 septembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
22 septembre 2015
1
Merci pour votre réponse.
Mais y a un truc qui m'embrouille et je vais vous expliquer pourquoi.
Dans votre précédent message vous utilisez le terme "CAVE" alors que sur mon schéma j'ai utilisé le terme "Rez-de-chaussée", donc 1ere question : quand vous dites "cave" je dois comprendre "rez-de-chaussée" ?
Alors figurez-vous si je chipote sur ces termes, c'est que mon schéma n'est pas complet : sous le rez-de-chaussée il y a, devinez quoi ???
Une cave !
Et entre le rez-de-chaussée et la cave (qui en plus est humide) il y a des simples poutres et du plancher , le tout en bois qui pourrit plus ou moins.
Mais quand même , cette année, j'ai aussi penser à la faiblesse du plancher du rez-de-chaussée , et j'ai mis 6 poteaux dans ma cave pour soutenir 3 des poutres, mais je l'ai fait à ma façon , je suis pas bricoleur, j'ai creusé dans la terre, j'ai coulé du ciment, j'ai laissé séché, j'ai mis une sorte de toile épaisse au dessus du ciment, et seulement là j'ai calé mes 6 poteaux, et j'ai relevé les toiles pour qu'il n'y ait pas de contact entre le sol en terre et les poteaux en bois. Bref, je sais pas si mon plancher du rez-de-chaussé est vraiment solide, mais je peux éventuellement continuer l'opération des poteaux dans la cave (la vraie :) )juste en dessous des étais du rez-de-chaussé dont vous me parlez dans votre précédent message et que je suis tout à fait d'accord pour poser en dessous des étais du 1er étage...
Utilisateur anonyme
Bref, je sais pas si mon plancher du rez-de-chaussé est vraiment solide, mais je peux éventuellement continuer l'opération des poteaux dans la cave (la vraie :) )juste en dessous des étais du rez-de-chaussé dont vous me parlez dans votre précédent message et que je suis tout à fait d'accord pour poser en dessous des étais du 1er étage...

Ok, c'est ce qu'il faut faire.
Dans votre plan la cave n'apparait pas,c'est pour ça que je précise : A la cave.

Puisque la maison a 3 niveaux il faut 3 étais parfaitement alignés les uns sous les autres.
et toutes les charges des trois niveaux ( le toit, le plancher du 1er étage et le plancher du rez de chaussée) se retrouvent sur le sol de la cave

c'est pour cela qu'il faut soigner la base avec des chevrons entrecroisés pour pas que l'étais ne s'enfonce dans la terre de la cave.

c'est le principe du mur porteur qui prends sa source dans la fondation qui reçoit toute la charge de la maison.
que j'ai enlevé pour ne faire qu'une grande piéce. Bref, j'ai mis deux étaies à la place de l'ancienne cloison : mais çà craque toujours.


Bonjour,

J'ai bien lu et relu, je ne vois que le problème de l'ancien appui qui a modifié l'assise de la poutre maitresse.

vous avez mis des étais mais il est pas dit que la position de la poutre n'ait pas été modifiée.( léger affaissement)

Au point ou vous en êtes, tentez une chose qui ne pourra pas être dangereuse.

En parallèle aux étais ( sans les toucher dans un premier temps, munissez-vous d'un autre étais que vous poserez sur un vérin hydraulique
mettez le deuxième étais en pression en surveillant le premier étais et regardez combien vous pouvez récupérer en hauteur, sans mettre en danger la structure.( entre 1 et 3 cm maxi probablement).

Ensuite vissez( ou calez) l'étais primaire pour rattrapez ces centimètres.
et démontez l 'étais sur vérin lentement.

La prudence voudrait que vous procédiez par étape en récupérant un centimètre à la fois. et analyse des bruit ensuite.
le report de la charge a du être modifié ce qui explique les répliques.

NB; Si la poutre maitresse n'est pas saine ou présente des signes d'usures ou d'attaque parasitaires ne tentez pas cette opération.

Trempez-la dans l'huile, trempez-la dans l'eau...
ça fera un escargot tout chaud!
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 16 septembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
22 septembre 2015
1
Grand merci pour votre réponse.
C'est vrai que cette histoire d'étais est bizarre. Car ce que j'ai pas dit c'est que les 2 étais que je croyais avoir bien tendu, se "détendent" quasiment tous les jours. çà parait incroyable je sais ! Comment la poutre maitresse peut se "soulever", le plancher lui est costaud ! Je veux bien tenter de mettre un 3eme étais, mais je sais que çà craque quand je retend les 2 étais, çà fait un peu peur...
Utilisateur anonyme >
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 16 septembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
22 septembre 2015

RE,

A mon avis le plancher ou vous marchez s'enfonce sous la charge.Vous avez dit l'avoir sérieusement consolidé mais est-ce suffisant ?

Pour qu'un report de charge se fasse correctement il faut mettre un étais sous le plancher ou vous marchez, exactement dans le prolongement de l'étais qui va soutenir la poutre maitresse.

Ainsi quand vous allez tendre l'étais qui soutient la poutre,la charge supplémentaire va se reporter au sol directement et non au plancher ou vous marchez.

Si le sol est trop meuble ,pour éviter un enfoncement de l'étais posez le sur une surface assez large et dure( plusieurs centimètres d'épaisseur .)


Dans un premier temps, relâchez la pression de l'étais de la poutre et tendez l'étais qui supporte le plancher,
une fois que le plancher aura retrouvé sa position normale vous pourrez tendre l'étais de la poutre sans craindre de forcez sur le plancher.
Si vous avez mis deux étais le principe est le même il faut les relâcher les deux.
Une fois que le plancher et la poutre auront retrouvé leur bon équilibre, vous n'aurez plus de craquement.
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 16 septembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
22 septembre 2015
1
Oui, j'ai aussi penser à ce qui est en dessous de la pièce où le plafond craque, mais je me suis dis il faut consolider la cloison qui relie le plancher qui, quand je marche, fais craquer le plafond...
Donc j'ai mis 2 étais en dessous de cette cloison : çà craque toujours.
Maintenant je suis ouvert à toutes les idées, donc je vais faire ce que vous dites, enlever ces 2 étais et les mettre en dessous des 2 qui soutiennent (provisoirement) la poutre maitresse. Petit problème, le sol de cette pièce du dessous est instable, car en dessous il y a une cave, donc pour bien faire il faudrait aussi mettre 2 étais à la cave. Enfin j'essaierai de trouver une solution pour consolider tout çà.
bref, je tente le coup d'étayer les étais demain, je vous dirai çà.
Oui, c"est bien cela.

Mettre deux étais a la cave.
dans le prolongement de ces deux étais là vous mettez deux étais sur le plancher qui touchent la poutre maitresse.
de cette façon le poids de la toiture ne sera plus supporté par le plancher mais par le sol de la cave.

Pour le sol de la cave, prenez des morceaux de 50 cm de long de chevron 6X8 vous en faites 10 longueur vous en mettez cote a cote 5 longueurs et vous croiser par dessus les 5 autres comme ça votre assise sera parfaite.

Essayez une chose:

Faire un croquis en coupe de votre maison prenez le en photo numérique et mettez le en pièce jointe jointe dans votre réponse.
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 16 septembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
22 septembre 2015
1
Oui, alors j'en ai tellement fait depuis des mois pour tenter de résoudre le problème que quand je vous ai répondu hier, j'ai complètement oublié un détail :
je ne peux pas mettre des étais au rez-de-chaussé pour soutenir les 2 du haut, car quand j'ai positionné les étais dans la piéce qui craque, je les avais pas mis n'importe où, je les avais mis pile poile au dessus des deux nouvelles poutres perpendiculaire de la pièce du rez-de-chaussé !
Je veux bien les mettre sous ces 2 poutres, mais franchement elles sont costauds.
Je tente d'envoyer un schéma.
Re,

C'est pas mal comme dessin.
Ce n'est pas " en coupe" mais ça suffira.

Le soucis, c'est comme je vous l'avez dit ,c'est le plancher du 1er étage qui a hérité de la charge totale et c'est pour cela entre autre, que vos étais qui soutiennent la poutre du toit se distendent. le plancher ( même soutenu par les poutres de bon diamètre) prennent de la flèche, c'est normal
Ce travail de flèche va probablement durer des années.

Donc même si l'ensemble la structure reste cohérent et vous met a l' abri de gros désordres,vous aurez des craquements.

Pour conclure,vous avez la solution et l'ordre des opérations si vous désirez transférer la charge au sol.

1/ A la cave,repérez l'aplomb au sol ( exactement) des deux poutres parallèles qui soutiennent le plancher du premier étage. ( fil à plomb par exemple).en mettant un repaire au sol.

2/ A la cave,préparez l'assise des étais à l'aide des 5 chevrons de 50X6X8 entrecroisés par dessus de 5 autres dans l'autre sens

3/ A la cave,positionnez et tendez les deux étais du sous sol au maximum.

4/ Montez au premier étage et desserrez les deux étais qui sont en contact avec la poutre du toit.

5/ Redescendez à la cave pour tendre encore si possible les deux étais au maximum.

6/ Quand vous aurez estimé que votre plancher aura récupéré la flèche qu'il avait prise a cause de la charge de la toiture ( poutre du toit ) tendez vos deux étais ( 1er étage) qui soutiennent la poutre du toit.

Ainsi tout le poids sera transféré directement du toit au sol par l'intermédiaire des étais et votre plancher ne travaillera plus et vos plaque de plafond non plus.