Quel rouleau choisir ?

Signaler
-
Messages postés
14014
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 septembre 2020
-
Bonjour,

J'ai commencé à faire les murs et le plafond de ma chambre avec un rouleau qui a des fibre de 22 mm de longueur que j'ai trouvé dans mon garage.

En me rendant dans un magasin de bricolage entre deux couche, j'ai demandé au vendeur si c'était un bon rouleau, il ma conseillé un rouleau avec des fibres de 12 mm de longueur.

J'ai passé une deuxième couche sur un des mur avec ce nouveau rouleau, mais j'ai l'impression que le résultat n'est pas super.

La seule différence que je vois c'est qu'avec le rouleau à 12 mm la peinture est moins pochée.

Quel rouleau me conseillez-vous d'utiliser ?

2 réponses

Messages postés
9127
Date d'inscription
vendredi 13 janvier 2012
Statut
Contributeur
Dernière intervention
28 septembre 2020
2 432
Bonjour moi je fais tout avec du poil ras mais je ne suis pas expert en peinture mais pour un plafond ça donne un bon rendu .Attendez l'avis de Paul Bernard c'est lui le pro .
Messages postés
14014
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 septembre 2020
2 725
Bonjour 0line, bonjour KIDUGUEN.

Tout dépend principalement de 3 facteurs:
- l'état de surface de ce que vous voulez peindre (+ ou - lisse),
- la fluidité de la peinture (+ ou - diluée),
- la finition que vous voulez atteindre.
Pour faire simple, plus vous voudrez une finition lisse, plus le support devra lui-même être lisse (enduits poncés, etc...), plus la peinture devra être fluide, et le rouleau devra être à poils aussi courts que possible (maximum: la mousse floquée pour glycéro).
Moins le support sera lisse (exemple: du crépi), plus vous devrez utiliser un rouleau à poils longs. Pour exemple, le rouleau à poils de 22 mm que vous avez utilisé est généralement réservé aux crépis de façade très irréguliers. Pour un crépi moins irrégulier, on utilise un rouleau à poils de 18 mm. Pour une surface pas encore lisse mais presque, le 12 mm est l'arme généralement admise.
Le poil court 6 mm ou la mousse floquée (pour le glycéro) conviennent le mieux pour une surface parfaitement lisse.
Avec du poil long sur une surface bien lisse, vous ne parviendrez pas à obtenir une répartition bien uniforme de la peinture, ce qui donne cet aspect "poché".
Bien entendu, le "coup de poignet du peintre" compte aussi énormément, mais ça ne se vend pas en magasin.
Pour un non-professionnel, et sur des surfaces assez lisses, le poil ras (6 mm) peut être tenté, mais c'est généralement le 12 mm qui est préconisé car son usage est le plus facile.

Bonne journée. Cordialement.
Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 18 février 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
1 mars 2016

Salut, merci pour ta réponse.

J'utilise la peinture suivante :

http://image.noelshack.com/fichiers/2016/07/1455806337-img-20160218-152625.jpg

http://image.noelshack.com/fichiers/2016/07/1455806366-img-20160218-152644.jpg


- Le support sur lequel je peins est lisse, un peintre avait fait il y a quelques années la peinture dans ma chambre, j'ai décidé de tout repeindre en blanc.
- Je ne connais pas la fluidité de la peinture j'ai joint 2 photos de mon pot de peinture pour si tu arrives à la connaitre. J'ai choisi en magasin une peinture blanche pour l'intérieur mat et qui est aussi faite pour le plafond.
- Le résultat que j'avais avec le rouleau 22 mm me semblait bien, même si un peu plus poché que le 12 mm.

Le problème que j'ai eu en faisant un des mur avec le 12 mm, c'est que le jour précédent j'avais donné deux couches avec du 22 mm et maintenant je vois comme différents blancs. Je crois que c'est que j'ai pas trop bien couvert et une autre couche sera nécessaire pour bien homogénéiser le tout. Je me demande si c'est dû au changement de rouleau ?
Messages postés
14014
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 septembre 2020
2 725 >
Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 18 février 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
1 mars 2016

Bonsoir 0line.

Cette peinture est une acrylique. Donc, déjà pratiquement inutilisable avec un rouleau de mousse floquée. Eventuellement utilisable avec un rouleau à poils courts (8 mm), généralement appliquée au rouleau à poils de 12 mm.
En appliquant cette acrylique avec un rouleau à poils de 22 mm, vous avez créé des surépaisseurs, inévitables, ce qui explique les différentes nuances de blanc. En effet, la peinture acrylique est souvent (pour ne pas dire presque toujours) sous-dosée en pigments.
Il faut savoir que ce sont, et de loin, les pigments qui coutent le plus cher dans la peinture.
Il faut certes rajouter au moins 1 couche (peut-être même 2) appliquée au rouleau à poils de 12 mm. En fait, ce n'est pas le changement de rouleau qui a causé les différences de teintes. C'est parce que le rouleau à poils de 22 mm est imbibé de trop de peinture, qu'on ne peut pas répartir la charge uniformément, créant ainsi des surépaisseurs de peinture.

Bonne soirée. Cordialement.
Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 18 février 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
1 mars 2016
>
Messages postés
14014
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 septembre 2020

Merci beaucoup pour ta réponse.

Finalement, j'ai rajouté deux couches pour terminer la peinture.

Il peut quand même voir à certains endroits des marques de rouleau, en fonction de la lumière. Comme tu le dis je ne peux pas m'attendre à un résultat professionnel.

On m'a conseillé sur un autre forum, qu'on pouvait utiliser un humidificateur pendant la peinture pour avoir un séchage homogène de la peinture.

Est-ce un bon conseil ?
Messages postés
14014
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 septembre 2020
2 725 >
Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 18 février 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
1 mars 2016

Bonjour 0line.

Un humidificateur ? Pourquoi pas ?
C'est vrai que son usage permet de régulariser et d'homogénéiser le séchage d'une couche de peinture, mais il faut qu'il soit mis en fonctionnement avant la mise en peinture, pour que le degré d'humidité relative soit déjà élevé dès le début de l'application de la peinture. On l'utilise surtout pour des laques mates, et c'est vrai que dans ce cas cela donne un très bon résultat.
Mais dans le cas d'une surface (comme votre plafond) qui porte déjà une charge de peinture d'épaisseur irrégulière, l'usage d'un humidificateur ne changera plus rien à ce qui est déjà fait.

Bonne journée. Cordialement.