Plafond autoportant 5x6m & isolation acoustique

Manu31 - 30 mai 2016 à 18:43
DenisPlaco
Messages postés
188
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
8 juin 2021
- 2 juin 2016 à 10:42
Bonjour,

J'ai un grave problème avec mon plafond actuel... J'entends des bruits de grincement dûs aux suspentes de mon faux-plafond. Le plancher qui sépare mon logement des voisins du dessus est en bois, il travaille pas mal (oscillation visible à l'oeil nu lorsque les voisins marchent).

J'aurais besoin d'aide pour dimensionner un nouveau plafond pour mon séjour et également avoir votre avis pour améliorer l'isolation acoustique de ma pièce.

Pour information, le plancher est en bois (+2 couches d'OSB), les murs porteurs sont en brique de terre plein ou brique de béton.

La pièce fait donc 5x6m et je souhaiterais poser un plafond en placo doublé (13/18?) N'ayant pas trouvé de solution direct pour réaliser une ossature métallique, je pensais poser une ou deux poutres pour diviser les 6m.

Ayant déjà réaliser les travaux dans une pièce plus petite, je m'aperçois qu'on entend encore pas mal les bruits de pas. Ma crainte est que le plancher, en vibrant sous les pas des voisins, fasse comme une membrane de tambour et que mon plafond résonne avec. (je me suis rendu compte que le plafond vibrait encore alors qu'il est à présent totalement désolidarisé du planché, le bruit serait donc à priori du à la compression de l'air entre le faux-plafond et le plancher?).


Voici donc mes questions:
- 2 couches de placo sont-elles suffisante? devrais-je en prévoir une 3ème pour améliorer l'isolation des basses fréquences?
- Si j'ai assez d'espace entre le plancher et le plafond, comment gérer au mieux cet espaces? (plafonds multiples?, laisser le plus de vide possible? cumuler les couches de placo?)
-Comment dimensionner alors mes poutres?
-Avez-vous d'autres conseils pour améliorer l'isolation acoustique de mon appartement?

Merci d'avance pour votre aide

1 réponse

DenisPlaco
Messages postés
188
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
8 juin 2021
40
2 juin 2016 à 10:42
Bonjour Manu31,

Première des choses à savoir, l’acoustique n’est pas une chose simple et encore moins en rénovation.

Votre question est multiple et la ou les solutions possibles dépendent de nombreux paramètres. Une étude acoustique in situ vous permettrait de faire un diagnostic complet et de vous faire ainsi des préconisations en fonction de critères tels :
• Nature des bruits : impact (pas, chocs), aériens (voix, TV, musique), équipement
• Sources de transmission : sols, murs, planchers, cloisons, canalisations, percements, fenêtres, portes, etc…
• Intensité du bruit que ce soit à l’émission ou souhaité à la réception
• Nature des parois à traiter : sur des matériaux creux ou pleins, en béton ou en bois (par exemple), les solutions possibles ne sont pas les mêmes.

Il y a principalement deux types de plafonds préconisés : suspendus soit à l’aide suspentes (anti-vibratiles de préférence) fixées sur le plafond existant ou dits désolidarisés sur rails et montants (rails fixés sur des murs porteurs). Avec cette dernière solution, le dimensionnement des ossatures métalliques se fait en fonction des dimensions de la pièce et du poids qu’elles devront supporter. La taille de votre pièce obligera à des ossatures spécifiques.

Le traitement des bruits aériens (qui « montent » dans votre cas) est recommandé par le dessous alors qu’il est préférable de traiter les bruits d’impact (qui gêneront le voisin ou niveau du dessous) par le dessus soit par des chapes sèches type Rigidur par exemple ou par des revêtements spécifiques. Les solutions sont diverses et multiples selon les configurations.

C’est généralement le principe masse-ressort-masse qui est mis en œuvre pour lutter contre ces nuisances : les deux masses étant les parois (plancher et plafond dans votre cas), le ressort étant un isolant fibreux positionné dans la cavité existante entre les deux masses et ayant pour rôle d’absorber et d’amortir les vibrations et donc les sons.

Avez-vous positionné une laine minérale (à ce sujet, laine de verre ou de roche ont des propriétés équivalentes dans ce type d’application, la laine de verre ayant entre autres l’avantage d’apporter moins de poids supplémentaire et permettant un dimensionnement éventuel moindre de l’ossature métallique) dans la pièce que vous avez déjà traitée ? Je vous rappelle également que les bruits de pas se traitent préférentiellement par le dessus ce qui n’est pas toujours évident s’il faut demander aux voisins d’intervenir chez eux… Les murs peuvent également continuer de transmettre des vibrations et continuer de faire vibrer votre plafond.

Quelques conseils très généralistes :
- à une plaque de plâtre BA 13 standard, vous pouvez lui préférer une plaque à isolation acoustique renforcée type Placophonique (voire deux en prenant soin de décaler les joints et toujours en dimensionnant la structure métallique pour supporter la charge apportée (plaque de plâtre et isolant).
- Insérer une laine minérale dans la cavité créée
- Une pose désolidarisée est à privilégier

Vous trouverez ici https://particuliers.placo.fr/ et là https://www.toutsurlisolation.com/choisir-meilleur-isolant-phonique le sujet plus largement traité.

Espérant vous avoir aidé.

Bien cordialement.

0