Peut-on vernir un volet qui vient d'être lasuré ? [Résolu]

jojoprof 2 Messages postés mardi 12 juillet 2016Date d'inscription 12 juillet 2016 Dernière intervention - 12 juil. 2016 à 07:49 - Dernière réponse : jojoprof 2 Messages postés mardi 12 juillet 2016Date d'inscription 12 juillet 2016 Dernière intervention
- 12 juil. 2016 à 08:16
Bonjour,

Je viens de passer une lasure sur mes volets.
Or, ma fille voudrait un vernis avec un ton chaud.
Puis-je maintenant passer un vernis ?

Je vous remercie par avance pour vos réponses qui me seront très utiles.

BIen cordialement,
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Paul-Bernard 20482 Messages postés vendredi 13 avril 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 20 mai 2018 Dernière intervention - 12 juil. 2016 à 08:11
0
Merci
Bonjour jojoprof.

Pourquoi pas ? Mais c'est une drôle d'idée !
Pourquoi vous compliquer ainsi la vie ? Un des avantages de la lasure est de n'avoir pas besoin de décaper entièrement le bois quand vous voulez repasser une nouvelle couche.
En vernissant un bois lasuré, vous vous obligez à le décaper entièrement la prochaine fois.
Une lasure de haute qualité protège aussi bien qu'un vernis, et pour au moins aussi longtemps (voire plus longtemps).
S'il ne s'agit que de changer de couleur ou de brillance, pourquoi ne pas repasser une couche de lasure, du coloris et de la brillance choisis par votre fille ? Ce serait plus logique, plus simple, et plus facile d'entretien pour l'avenir.
Evitez les lasures type Bondex ou Xylophène, ou autres marques vendues en grandes surfaces de bricolage.
Adressez-vous à un marchand de peintures professionnel (annuaire, pages jaunes, rubrique "peintures, vernis") chez qui vous trouverez un choix de couleurs et de brillances de lasure, bien plus étendu que dans une grande surface, fût-elle de bricolage.

Bonne journée. Cordialement.
jojoprof 2 Messages postés mardi 12 juillet 2016Date d'inscription 12 juillet 2016 Dernière intervention - 12 juil. 2016 à 08:16
Merci beaucoup pour votre réponse si rapide et très claire.
Commenter la réponse de Paul-Bernard