PAC

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 2 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
2 novembre 2020
-
 jos -
Bonsoir,
Je possède un chauffage central fuel des années 70 (radiateurs fonte et tuyauteries acier) je voudrais mettre une pompe à chaleur Air/eau. est-ce compatible avec des radiateurs fonte ?

2 réponses

Messages postés
50
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
9 novembre 2020
7
Bonjour,

Le rendement (COP) d'une PAC dépend de la différence température entre la partie "froide" (l'air dans le cas d'une PAC air(eau) et la partie "chaude" (les radiateurs), lorsque cette différence est importante, le COP s’effondre, jusqu'à devenir négatif dans les cas extrêmes (il faut fournir plus d'énergie électrique au système que ce que l'on retire en chaleur). La différence de température ne devrait pas excéder 35° à 45°.

En principe, les radiateurs en fonte ont une petite surface d'échange thermique et fonctionnent à haute température (60°-70°). Si, en hiver, vous avez une température de 5°, la PAC doit faire avec une différence, mettons de 60°, dans ces conditions son rendement est déplorable, pour 1 kWh électrique fournit vous recevez 1 kWh thermique, pas vraiment d'intérêt par rapport à un radiateur électrique.

Si vous remplacez vos radiateurs fonte par des radiateurs basse température, BT, (mais grande surface d'échange thermique), ils vont fonctionner avec une température de 30°35°. Dans ces conditions et avec 5° extérieur, la PAC devra affronter 30° de différence, le COP passe à 2,5 (c'est une estimation), c'est à dire que pour une consommation de 1 kWh électrique, on reçoit 2,5 kWh thermiques.
Le coût d'un radiateur BT est de l'ordre de 800 € (coût lors de mon installation de 2013) auquel il faut ajouter la main d’œuvre.

Le mieux, mais nettement plus cher, c'est la solution en géothermie, la PAC (sol/eau) prélève les calories nécessaire dans un sondage profond de 100 à 200 m. la température est stable tout au long de l'année (de l'ordre de 12°-15° selon la géologie). On atteint un COP de 4,5. Le coût est essentiellement celui du forage et de la sonde thermique (de l'ordre de 20.000 €, chiffre de 2013). Mais on retrouve rapidement son investissement (en une dizaine d'année tout au plus) parce que le COP moyen est de l'ordre de 4, pour 1 kWh électrique fourni, on reçoit 4 kWh thermique.
Cette solution n'est pas toujours possible, cela dépend de la géologie du lieu et est soumise à autorisation.
C'est cette solution que j'ai adoptée en 2013, j'ai divisé mes coûts totaux de chauffage (électricité + entretien) par un facteur 3.

Une dernière remarque IMPORTANTE : Les PAC sont des produits de haute technologie. Il y a passablement de gens qui se prétendent compétent en matière de PAC et qui ne sont que des bricoleurs (sans compter les margoulins). Alors, faire bien attention à qui on confie les travaux, demander plusieurs devis, se renseigner soigneusement sur la compétence des fournisseurs et sur la qualité des matériaux proposés.

Pour mon installation, j'ai fait faire 6 devis et j'ai fait une dizaine de visites d'installation. J'ai maintenant une bonne installation dont je suis enchanté.
Les gens qui ne sont pas satisfaits de leur PAC sont des gens qui ont eu affaire à des bricoleurs (dans le mauvais sens du terme) plutôt qu'à des entreprises sérieuses.
bonjour, Si la maison est de 1970, c'est sûr, elle n'a aucune isolation d'origine, donc il vaut mieux abandonner l'idée de pompe à chaleur.

L'isolation a commencé en 1975, et même si on ne mettait que 5 cm de LV dans les murs, c'était un grand progrès. On mettait de gros radiateurs en fonte. Ma maison est de cette époque et a cette isolation. Mes radiateurs sont tout au plus bien tièdes, ils sont assez grands donc dissipent bien la chaleur et n'ont pas besoin d'être très chauds pour avoir 20 - 21°.
Je chauffe actuellement au mazout avec une chaudière qui a 35 ans mais qui fonctionne très bien (elle ne fait que le chauffage) Le mazout est très peu cher depuis pas mal de temps. Actuellement en achat groupé, il est à 50 cmes le litre pour le super, donc je continue ainsi.
L"encombrement et la complexité d'une pompe à chaleur ne m'enchante pas plus que ça, et je ne ferais guère d'économies. En plus, l'espérance de vie des PAC n'est que de 15à 20 ans...

Si vous tenez à mettre une pompe à chaleur, il faudrait renforcer l'isolation en commençant par les combles, et avoir au moins les murs un peu isolés. Si vous passez l'hiver avec des radiateurs pas très chauds une PAC peut fonctionner, si vos radiateurs sont très chauds, mieux vaut abandonner l'idée.
Quand à la géothermie c'est inamortissable, et il ne s'en fait plus beaucoup, surtout que les maisons neuves ont un tel degré d'isolation que ça ne vaut plus le coup.