Signaler

Problème de condensation sous un isolant mince [Résolu]

Posez votre question babou47 - Dernière réponse le 13 sept. 2017 à 14:42 par okaido75
Bonjour,
Je cherche à résoudre un problème de condensation qui se produit entre deux couches d'isolant.

J'ai réalisé un complément d'isolation à ce qui existait quand nous avons acheté la maison.
La toiture avait été refaite avec la pose d'un isolant mince (triisolaine de chez Actis), agrafé sur des voliges.
C'était un peu léger au niveau isolation même pour le Lot et Garonne.
J'ai complété avec de la ouate de polyester agrafé sous les voliges, donc côté intérieur.
J'étais conscient qu'il y avait "risque" de condensation au niveau de l'isolant mince mais je voulais voir ce qui se produirait réellement. Entre la théorie et la réalité il y a souvent des différences.

Je n'ai donc pas rhabillé le plafond pour pouvoir constater le résultat et modifier l'installation.


Il y a donc bien condensation au niveau de l'isolant mince.



Quelles solutions maintenant ? en essayant d'éviter d'enlever toutes les tuiles collées pour trouer l'isolant mince....150 m2


Pare-vapeur pour empêcher la vapeur d'eau de pénétrer dans les isolants ? Suffisant ?
Quels risques car la pose ne pourra pas permettre une étanchéité parfaite (hauts de cloisons...) N'y aura t-il pas des endroits qui risquent alors de faire aspirateur à vapeur d'eau ?

Quel pare-vapeur choisir puisqu'il sont tous très bien selon les fabricants ?
A ce propos puisque dans mon cas, l'isolant mince bloque la vapeur d'eau (toute ?), est-ce qu'un isolant mince standard peur servir de pare-vapeur ?


D'autres idées ?

Merci de vos conseils.

Franck
Utile
+3
plus moins
Bonjour - Ne peut-on pas associer l'isolant multicouche avec un isolant en fibre de bois par exemple ? C'est à dire, en le mettant dessus (ou dessous), avec lames d'air ? Pourriez-vous éclairer mes questions, s'il vous plaît ?
Je veux réaliser une isolation minimum sur toiture (Systême Sarking) , je possède déjà de l'isolant multicouche, celui-ci pourrait-il me servir en isolation supérieure et en même temps de pare-pluie en laissant une lame d'air ventilée au-dessus, avec également une lame d'air non-ventilée en dessous ?!
Vous seriez très sympas de pouvoir m'apporter des témoignages afin que je ne commette pas d'erreus pouvant amener de facheuses malfaçons...
Merci par avance pour vos contacts, et bien cordialement.
Cécé
sabrina- 1 déc. 2015 à 12:54
bonjour,
vous souhaitez en savoir plus sur l'isolant mince , visitez notre page histoire de l'isolant mince
http://www.isolia.be/histoire-de-l27isolant-mince-isolia-nasa-peformance-explique.html
Répondre
antoine- 11 janv. 2016 à 12:46
bonjour,

regarder une laine de verre dans le temps

un isolant mince avec de l'aluminium pur ne bougera jamais et c'est pas la poussière qui lui fera perdre ses performances thermique comme j'ai pu lire ici

le gros problème des tests viens du faite que le cstb est de mèche avec les multinationales des laines minérales voir se lien :

http://www.lemoniteur.fr/article/iso...pinel-25635128

à votre avis où part les bouteilles de verre qu'on dépose dans les bulles verte ? dans vos greniers chers bricoleurs , vous avez compris l'idée ? et à qui profite de vendre un produit qui ne tient pas dans le temps?

le deuxième problème vient aussi du faites que l'état nous dit depuis plusieurs années "qu'épaisseur égal qualité ", avec une mentalité comme ça on aurait encore une cabine téléphonique comme téléphone portable , le principe de la thermoréflection fonctionne très bien , voyez les pompiers qui sauvent des blessés en hypothermie avec se principe , il ne couvre pas les blessés avec une couette de 25 cm de plume d'oie ou une couverture polaire, mais une couverture fort fine réfléchissante , le thermos dans la cuisine en ai aussi parfaitement l'exemple.


donc pour finir faire confiance aux organismes de contrôle comme celle de Volkswagen et tout est dit lol

à l'heure actuelle , les multinationales ont le pouvoir et ralentissent l’accès au marché des isolants minces , pourquoi ne pas avoir créé de norme que les industriels des isolants veulent ? cela clôturerai le débat pour de bon ... non ?

pour moi qui est rénové 5 maisons et toujours isolé avec un isolant mince à base d'aluminium pur , je le recommande vivement.

si vous souhaitez connaître la marque que j'ai utilisé , envoyé moi un message.

***@***

bon travaux à tous

antoine et carine
Répondre
Frédéric- 12 janv. 2016 à 20:58
Bonjour, aucun isolant mince ne donne de la condensation , c'est une pose mal faites qui en est la raison , un jour j'ai vu une laine de verre posé sous la tuile qui coulait comme si une tuyauterie était percé .
La pose d'un isolant mince doit être hermétique et entre deux lames d'air de préférence ( pas obligatoire pour celle intérieur et que le client laisse l'isolant en finition..
N'hésitez pas à la rendre hermétique avec l'adhésif de jonction et de la mousse Pu.
Préféré toujours un isolant mince à base d'aluminium pur (il resistera dans le temps )ainsi qu'un produit thermosoudé au lieu des coutures pour une étanchéité parfaite.
Si vous avez besoin de conseil n'hésitez pas .
www.isolia.be
***@***
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Bonjour,

Lors de la pose du second isolant avez vous mis un produit avec un par-vapeur (coté plafond)

si c'est le cas la condensation peut se produire entre les 2 isolants le premier n'étant pas super efficace.
Ce n'est pas un problème le point de rosée qui crée l'eau de condensation se produit a l'intérieur de l'isolant (dépendant de la température et du taux d'humidité) c'est pour ça qu'il faut un par vapeur un seul coté habitation.

Cdlt
Nanard01-- 8 janv. 2012 à 09:13
Bonjour,

En quoi, la condensation qui se produit sous l'isolant mince, contre la ouate si j'ai bien compris est un problème, c'est ce qui se passe dans tout les isolants type laine de verre ou de roche, la condensation se produit dans l'isolant, là ou la remonté en température crée le point de rosée (variable en fonction de la température extérieure et intérieure)
Avez vous des goutes d'eau qui tombent sur le plafond de votre habitation?, si c'est oui, mettez un par-vapeur film polyéthylène) sous le ouate coté intérieur des combles (coté habitation)

Cdlt
Répondre
Math- 13 oct. 2015 à 22:58
Ce problème sera constant, et quand on dis pare vapeur, ce n'est pas une bâche pour piscine. Si vous n'avez pas de Vmc, installez en une. Le fait de mettre un pare vapeur empêche la condensation de s'échapper, d'où la nécessité de poser une Vmc ainsi que d'installer des grilles de ventilation au niveau des fenêtres,pour le renouvellement de l'air.
Répondre
babou47- 10 janv. 2012 à 20:17
Mon problème est que entre la ouate est l'isolant mince , il y a les voliges sur lesquelles coule l'eau de condensation ...
Cordialement
Répondre
Nanard01-- 11 janv. 2012 à 08:56
Bonjour,
pose de l'isolant mince:
http://www.valtech-isolation.com/images_css/pose_isolation/toiture/pose_volige.jpg
je pense que la ouate passe sous la volige, il faudrait qu'elle soit contre dans la lame d'air non ventilé (ou l'humidité reste forcément) avec une couche supplémentaire en dessous pour que l'air ne soit pas canalisé le long de la volige et y dépose son humidité.
http://www.lemoniteur.fr/179-innovation-produits/article/solutions-techniques/767707-isolation-des-toitures-passage-par-l-exterieur-une-reponse-a-la-rt-2012?11879674=11879672#11879674

Cdlt
Répondre
antoine- 11 janv. 2016 à 12:50
bonjour , aucun problème de condensation si vous percé le pare vapeur de la laine de verre puis placement de l'isolant mince.
j'avais posé la question pour le produit isolant mince Thermobull plus et c'est le service à la clientèle marque qui me la dit et m'a donné toutes les astuces de pose.
je suis déjà à ma 5 éme maison isolé avec un isolant mince , je le recommande vivement
antoine
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
a mon avis il faut une lame d'air entre les deux isolant une arrivé d'air au faitage et une en bas de pente
Babou47- 8 janv. 2012 à 14:19
Bonjour,
Justement, le problème est que l'isolant mince (inaccessible) est agrafé sur des voliges clouées sur les chevrons , donc sans lame d'air.
Quand il y a condensation elle s'écoule sur les voliges.
ET malheureusement je ne peux pas créer de lame d'air entre les deux isolants.
C'est pour cela que je voudrais limiter l'entrée de vapeur d'eau au maximun dans les isolants.

Cordialement
Franck
Répondre
Nanard01- 574Messages postés vendredi 11 novembre 2011Date d'inscription 20 juillet 2016 Dernière intervention - 8 janv. 2012 à 14:42
Les voliges vont être emprisonnées entre les 2 isolants.
A mon avis le faite de mettre de l'isolant dessous devrait faire passer la condensation dans l'isolant de dessous puisque la température autour de l'isolant mince va être a peut près identique dessus et dessous.
La ouate va empêcher la condensation sous l'isolant mince puisque la température du point de rosée va se faire dans la ouate.
Ce qui provoque la condensation c'est la différence de température entre les 2 faces d'un matériau, si les 2 faces sont a la même température il n'y a pas de condensation.
suis je clair ?
Cdlt
Répondre
babou47- 8 janv. 2012 à 22:09
Bonsoir,
Merci de votre avis.
C'est ce que je pense aussi.
La condensation que j'ai repéré n'est pas énorme, mais bon pour l'instant l'hiver chez nous est très doux donc la condensation est beaucoup plus limitée. Mais elle existe et se fait notamment au dessus des voliges qui sont fraîches. La ouate a l'air de bien fonctionner comme isolant....

Si j'arrive à stopper la montée de vapeur d'eau jusqu'à l'isolant mince par un pare-vapeur quelle sera à votre avis la part de condensation qui se produira au dessus des voliges contre l'isolant mince.
Isolant mince agrafé sur les voliges donc très peu d'air ? et air provenant de l'extérieur donc frais...
Est ce que cette condensation peut rester acceptable ?
Merci
Franck
Répondre
Nanard01-- 9 janv. 2012 à 09:39
Bonjour,

le par-vapeur empêche les gouttelettes d'eau qui se forme dans l'isolant de tomber sur le plafond

Pour ce qui est de la quantité de vapeur plus il fait froid moins l'air est saturé de vapeur.
Il y a moins d'humidité dans l'air l'hiver que l'été, donc moins de condensation.
lisez ceci:

http://www-energie2.arch.ucl.ac.be/hygrothermie/5.2.htm

a mon avis si la ouate touche l'isolant mince la condensation ne se produira plus sous l'isolant mais dans la ouate ou a l'extérieur de l'isolant mince suivant le delta de température intérieure/ extérieure.
la ouate va transmettre sa chaleur a l'isolant mince


Cdlt
Répondre
babou47- 10 janv. 2012 à 20:14
Merci pour cette lecture intéressante
Je pense que ma solution passe par un pare-vapeur le plus efficace possible.

Cordialement
Franck
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonsoir
La vapeur d'eau a toujours tendance à migrer vers la zone la plus froide . Même si l'eau se condense à l'intérieur de l'isolant ouate , cette eau liquide a encore une tension de vapeur saturante et cette vapeur va se condenser plus loin , dans une zone plus froide . Quoi que vous fassiez la vapeur d'eau se condensera toujours sur la paroi étanche la plus froide , c'est à dire la face interne du multicouche .

Votre description de la situation actuelle fait apparaître plusieurs problèmes :
_ le muticouche est agrafé sur les voliges et sert de sous toiture . Il faut espérer qu'il y a un contre litelage et une ventilation entre la couverture et la sous-toiture , éventuellement par des chatières basses et hautes .
_ Vous avez agrafé l'ouate sous les voliges , et vous dites qu'il n'y a pas de lame d'air . C'est donc que la ouate touche la surface inférieure réfléchissante . Du point de vue fonctionnement du multicouche ce n'est pas l'idéal :la surface réfléchissante ne doit pas toucher une autre surface pour être le plus efficace , mais ce n'est pas une catastrophe , vous perdez un peu en performances .
_ Ce qui est plus embêtant c'est effectivement la condensation d'eau avec les risques associés (pourrissement et parasitage des voliges et des chevrons ) , avec , en plus , une perte de performance de la ouate (l'humidité augmente la conductivité des isolants sous forme de fibres ) .

Il est évident que vous ne pouvez pas laisser les choses en l'état Si une intervention par dessus est exclue , ce qui se comprend , il faudrait modifier la pose de la ouate et créer une lame d'air entre la ouate et le multicouche . Par ailleurs il faudrait pratiquer des ouvertures basses et hautes dans le multicouche pour avoir une ventilation minimale de l'espace entre les deux isolants et en particulier des chevrons et des voliges (selon la disposition , les ouvertures basses devraient exister dans les passées de toit ) . De toutes façons il faut mettre en place un pare-vapeur , dessous la ouate ,avec une étanchéité particulièrement soignée (jointoyer les laies avec une toile collante étanche , recouvrir les zone d'agrafage d'une toile collante , assurer l'étanchéité à la périphérie éventuellement avec un tasseau vissé dans le mur permettant d'agrafer le pare-vapeur en périphérie) .
Bon courage
babou47- 10 janv. 2012 à 20:12
Bonsoir,
Pour précision, la ouate est agrafée sous les voliges et l'isolant mince est lui agrafé au dessus des voliges donc il n'y a pas de contact entre isolant mince et ouate.
Dans l'absolu, je vais essayer de réaliser une aération maximale de l'isolant mince (difficile puisqu'il est agrafé aux voliges) et une barrière maximale avec le pare-vapeur et une pose les plus efficaces possibles. D'après l'article très intéressant posté en lien par Nanard 01 , l'idéal serait un pare-vapeur en aluminium double face.

Quelqu'un connaît-il une référence pour ce type de pare-vapeur ?
En quoi est-ce différent du maudit revêtement aluminium de l'isolant mince posé au mauvais endroit dans mon isolation ? Il bloque la vapeur d'eau me semble-t-il ?

Merci
Franck
Répondre
okaido75 1Messages postés mercredi 13 septembre 2017Date d'inscription 13 septembre 2017 Dernière intervention - 13 sept. 2017 à 14:42
afin de ne pas vous tromper, utilisez ce service de http://www.plateforme-habitat.com/devis-travaux.html devis travaux gratuits auprès de professionnels du btp
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonsoir,

Ces isolants ont deux soucis: ils sont totalement étanches à la vapeur d'eau, et ils ne sont pas performants!

Il ne faudrait plus que la vapeur d'eau parvienne aux voliges!
La ventilation est la solution mais le multicouche devient inutile (il devient un vulgaire pare- pluie non respirant)
Il faut donc réisoler sur chevrons et mettre un pare vapeur parfaitement continu (et non respirant maheureusement)
Puis remettre le plafond!
Le gars qui a fait ça... vous devez le maudire!

Bon courage et arrêtons le multicouche! il est dangereux pour les habitations! remettons le dans les satellites!
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Babou47,

L'idéal et le plus sûr sur le long terme serait de créer une ventilation en sous face du multicouche pour éviter toute risque de condensation retenue entre le multicouche et l'isolation sous chevrons.
Si cela n'est pas réalisable, la seule solution c'est de mettre un "vrai" pare-vapeur avec Sd supérieur à 90 mètres sous l'isolant polyester, parfaitement étanché en périphérie et à la jonction entre les lés (recouvrement mini de 10 cm entre lés ou selon prescriptions du fabricant du pare vapeur choisi) ainsi qu'à la jonction avec les huisseries de fenêtres de toit. Il ne faut aucun percement ultérieur de ce pare vapeur sous peine de se retrouver avec des désordres sur la charpente ultérieurement... :-((

Cordialement.
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !