Plancher osb

olenkaklep
Messages postés
7
Date d'inscription
vendredi 26 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
30 juillet 2013
- 26 juil. 2013 à 08:12
 rock - 1 août 2015 à 16:50
Bonjour a tous.
Mon ami et moi retapant une maison,nous creons un etage,qui fait 12/8
Et une dalle beton va venir dessus.
Il est allé acheté l'osb mais quand je suis rentree,l'osb m'a semblé bien fin (j'avais deja fait ca avec mon pere a 2 reprises,et l'agglomeré qu'on mettait etait bien plus gros)
J'ai regardé ce matin l'epaisseur ,il a pris du 14mm
N'aurait il pas fallu du 18mm, voire du 22mm,pour une chape en plus?
Est ce que dans ce cas c'est possible de le garder (car il a commencé a le poser sur un quart ) en chainant en dessous? En mettant un plancher a la place de la dalle beton?
Merci de vos reponses

17 réponses

Bjr,quel interêt d'avoir poser de l'OSB, pas donné, pour servir de fond de coffrage, si vous coulez une dalle dessus, L'OSB est un materiau de finition, voir poser dessus un parquet flottant, donc sur une dalle. Maintenant, car pas précisé dans la question, l'OSB est visible du dessous entre les solives, dans ce cas il ne faut pas couler une dalle de béton trop lourde, mais un béton allégé, genre bille d'argile ou de polystyrène et votre OSB de 14 suffira. Dans tout les cas, il est vrai que du 19mm aura été plus utile, mais c'est ainsi, sans nos femmes nous sommes perdu,
0
Si vous tenez à la dalle de béton, il faut s'assurer que le plancher dessous va supporter, stopper la pose de l'osb de 14 rapporter chez le fournisseur et mettre du plus épais pour finir et la surface couverte il faut la doubler avec de l'aggloméré de 19. Terminez avec du 14 et autre solution faire une ossature bois dessus et fermez par un OSB de 19 ou 22, dans l'ossature, du flocon pour isolation phonique, atténuer. Ou alors comme vue plus haut, dalle allégée
0
olenkaklep
Messages postés
7
Date d'inscription
vendredi 26 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
30 juillet 2013

27 juil. 2013 à 10:02
Oui je compte mettre une dalle allegee bien sur.
Si j'ai poste cette question c'est qu'en dessous on voit par endroit l'osb qui courbe et en etant dessus on se sent pas securisé.c'est surtout aux points de jointage quand la jonction tombe au milieu de deux madriers.les madriers ont un espacement de 64 cm (l'entraxe entre deux madriers,de 7,5 par 22,5)
C'est un bureau d'etude qui a fait le calcul,en surdimensionnant par securite,mais l'idee de la dalle est venue apres,et l'espacement qui etait prevu a 60cm a ete modifié a 64cm.
De plus a un endroits ,on n'a pas pu faire autrement que d'espacer plus les madriers (je n'ai pas la cote en tete) car ils tombaient mal niveau points de fixation.
Si vous me dites que l'osb de 14mm (invisible d'en dessous) est suffisant,ne faut il pas chainer quand meme en dessous?
Mon ami me dit qu'il avait lu sur des forums que l'osb de 14mm etait suffisant aussi,mais j'ai peur qu'on fasse vite et mal et ne demande qu'a etre rassuree.
Merci a tous pour vos reponses en tout cas.
0
stop, du 14 mm pour 600 entre madrier, il ne faut pas jouer, trop d'espace, il faut remettre dessus une couche de 22mm, perpendiculaire à la première et les coller entre elles, colle à bois
0
Si la pose est perpendiculaire au madrier, il vaut mieux, ne pas hésiter à faire des chutes, mais ne pas tenir compte des emboitement mâle femelle dans la largeur, mais faire les coupes à mi largeur madrier; pas de joint entre deux, trop souple. Ne montez pas trop dessus avant d'avoir renforcé l'épaisseur
0
D'après les abaques de solivage qu'on trouve sur le site de Kronoply,
on peut voir qu'à mesure qu'on réduit l'entraxe de solivage conjointement
à une réduction de l'épaisseur de l'OSB, on obtient une charge d'exploitation identique.

Bon, par exemple;

- un OSB de 25 mm et un entraxe de 69 cm, soit 400 kg/m2
- un OSB de 22 mm et un entraxe de 61 cm, soit 400 kg/m2
- un OSB de 18 mm et un entraxe de 50 cm, soit 400 kg/m2
- un OSB de 16 mm et un entraxe de 45 cm, soit 400 kg/m2
0
atlassaturn
Messages postés
3135
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 juin 2022
1 813
Modifié par atlassaturn le 27/07/2013 à 18:21
0SB épaisseur 14 mm sur des solives espacées de 60 cm : charge autorisée un peu moins de 50kg /m2 , c'est à dire pas grand chose !
Bien sur les charges autorisées sont calculées en fonction d'une flexion admissible , ce qui ne veut pas forcément dire que si on dépasse la charge il y aura rupture , mais là vous êtes vraiment loin du compte !
Si j'ai bien compris , la structure porteuse c'est l'ensemble solives + OSB . La dalle n'est qu'une dalle de forme . Est ce bien le cas ?
Si c'est le cas , le problème est non seulement le plancher , mais également le solivage :
- quelle est la portée des solives ?
-quelle sera la masse au m2 de la dalle ?
-quelle est l'utilisation prévue (si il s'agit d'un étage habitable cloisonné la charge à prendre en compte , en plus de la masse du plancher et de la dalle , est de 250 à 300 kg/m2
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
olenkaklep
Messages postés
7
Date d'inscription
vendredi 26 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
30 juillet 2013

27 juil. 2013 à 18:46
D'accord donc il vaut meme mieux enlever le 14mm et mettre direct du 22mm,non?
La chape est une chape de forme oui,je voulais mettre un sol uni sans joint,marre du plancher,mais si vraiment c'est pas faisable,je crois qu'il vaut mieux laisser tomber et securiser plutot.
0
olenkaklep
Messages postés
7
Date d'inscription
vendredi 26 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
30 juillet 2013

27 juil. 2013 à 19:02
La charge de la dalle allegee est de 5kg /m2
Mais bon je fais 46kg (et j'en ferai bientot au moins 10 de plus)mon ami 57kg,et ca sera notre chambre ...sans cloison certes,mais bon ,soit on change nos plans soit on fait lit séparé (en dormant sur un matelas,sans meubles etc...). :(
0
Vraiment dommage de faire lit à part vous devez être jeune. il ne faut pas perdre de vue que le lit repose sur 4 pieds donc la charge est là sur qq cm².Il n(y a pas la possibilité de loger une solive entre deux, pour reduire l'entre axe et renforcer la structure porteuse. Non ne baisser pas les bras, il y a une solution, il faudrait faire venir un ou deux artisans du coin pour avoir des avis différents. Sans être sur le chantier je serais tenté de vous orienter vers une ossature bois sur les solives actuelles entre axe 64, donc garder et continuer l(e plancher en cours de 14mm, chevronner transversale entre axe 45, bien caler de niveau et un plancher OSB de 19 sur les chevrons puis parquet ou moquette. Entre les deux OSB, isolant phon
0
atlassaturn
Messages postés
3135
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 juin 2022
1 813
27 juil. 2013 à 22:09
bonsoir
Encore une fois quelle est la portée des solives ???
Si c'est 4 m , compte tenu de la section (7,5X22,5) et de l'entraxe donné (64 cm) , la charge autorisée (charges permanentes + charges d'utilisation) serait de l'ordre de 300kg/m2 , ce qui est dans les clous des valeurs généralement imposées .
Par contre si la portée est de 8 m , on ne trouve pas les valeurs dans les tables parce que ce n'est pas habituel . Par extrapolation quand on double la portée , il faut diviser la charge admissible par 2 au cube , c'est à dire 8 , ce qui donne une charge admissible d'à peine 40kg/m2
0
la chape allègée n'est pas porteuse donc le plancher et les solives qui portent
0
olenkaklep
Messages postés
7
Date d'inscription
vendredi 26 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
30 juillet 2013

28 juil. 2013 à 09:09
La portee des solives d'un coté de la grosse (enorme meme) poutre centrale est de 5,5m et de l'autre 4m ,donc sur une poutrecentrale de 12,45m de long qui fait 52cm/14cm.
0
n on stop il faut revoir toute l'ossature, pourquoi ne pas avoir dit cela au debut de notre conversation. L'etude à l'origine ne prevoyait rien dessus donc il ne faut pas laisser des solives de 5,5m entre axe 64cm pas possible et revoir la section il faut au minimum de 8 x 22 cm pour une telle portée et entre axe 0,45
0
olenkaklep
Messages postés
7
Date d'inscription
vendredi 26 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
30 juillet 2013

28 juil. 2013 à 10:22
Ben la section est de 7,5/22,5 et l'etude qui a fait ca prevoyait bien jn etage habitable ,mais pas forcement de dalle beton allegee.l'idee de dalle est venue apres.
Bon je vais enlever le 14mm et mettre du 22mm l'ossature est bonne je pense,faite par une etude quand meme,et au prix du bois,les bras qu'il nous a fallu rassembler pour la poutre centrale qui est enorme, on ne peut pas refaire tout.surtout que le 2aout on est a la rue (on habite un petit appart en attendant).
Et le 14mm je rend ce qui est encore bon et garde l'utilisé pour de l'agencement.
A moins qu'on le mette par dessus le 22mm transversalement? Est ce bien necessaire?
0
atlassaturn
Messages postés
3135
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 juin 2022
1 813
Modifié par atlassaturn le 29/07/2013 à 14:51
Bonjour
Il est difficile de répondre :
-un certain nombre de choix ont été faits et sont plus ou moins irréversibles ,
-ces choix ne correspondent pas à des solutions classiques , pour lesquelles les références existent .
Si on prend l'espacement des solives , la démarche normale consiste à déterminer l'espacement , en fonction de la longueur des panneaux retenus , de façon à réaliser les jointoiements sur une solive . En plus , on a bien souvent intérêt à rapprocher les solives , de façons à ne pas être conduit à utiliser des dalles de forte épaisseur . Si les dalles retenues font 180 cm de long , on a bien souvent intérêt à retenir un entraxe de 45 cm ( 5 appuis ) , plutôt que 60 cm (4 appuis ) .

Il faut déterminer la charge à prendre en compte ; La règle plutôt conservative , consiste à prendre , aussi bien pour les charges permanentes que pour les charges d'utilisation , 120 à 150 kg/m2 , ce qui conduit à une charge totale de 250 à 300 kg/m2 selon les sources . Si le dimensionnement est critique , la solution consiste à déterminer avec précision les charges permanentes (poids du solivage des planches , des revêtements et de tout ce qui est fixe ) et de rajouter ensuite les charges d'exploitation qui , du fait de leur caractère aléatoire , ne doivent pas être minorées , c'est à dire que 120 kg/m2 constitue un minimum et qu'il vaut mieux retenir 150 kg/m2 .
Compte tenu de ce qui précède , une charge totale de 200 kg/m2 , ou un peu moins , peut éventuellement être envisagé , sous réserve de renoncer à tout aménagement différend ultérieur (cloisons , carrelage , salle de bain ) .
Pour un entraxe entre solives de 64 cm ( on parle bien d'entraxe et non d'espacement , ce qui est légèrement différend ) , et des dalles OSB 3 de 22 mm une charge de l'ordre 200kg/m2 est envisageable . Des dalles 0SB 4 , seraient mieux ( caractéristiques de l'ordre de 30 à 40 % plus élevées seraient mieux , mais certainement plus chères ) . Le problème reste le jointoiement des dalles , si il doit être fait en dehors des appuis , compte tenu des dimensions des dalles , il faudrait déjà coller les raboutages et éventuellement visser un renfort en sous face si le dessous du plancher n'est pas visible . Il y a aussi la solution des lâmes de parquet massif en pin à clouer (ou plutôt visser ) en 22mm , tout aussi résistantes et moins critiques au niveau des jointoiements (largeur plus faible ) .

Pour ce qui est des solives , des solives de 7,5X22,5 , de 4 m de portée avec un entraxe de 64 cm , sont tout à fait adaptées , par contre pour une portée de 5,5 m , c'est notablement insuffisant . Il faudrait les doubler .

En ce qui concerne la poutre maitresse , ce n'est pas courant , donc on ne peut pas se référer à des abaque ou des règles simples de dimensionnement . Il n'est pas suffisant de dire que la flèche ne doit pas excéder 1/300 ou 1/400 de la portée , ce qui est déjà énorme : 3 ou 4 cm de flèche ! Il faut vérifier les contraintes , donc connaitre comment a été fabriquée la poutre (bois massif , lamellé-collé ) . Il faut vérifier les appuis tant pour le bois que le mur , être sur qu'il n'y aura pas de déversement , compte tenu de l'élancement de la poutre , de sa longueur et du mode de fixation des solives . Tout cela est faisable , mais il ne s'agit pas de simples règles de trois . Cela peut demander des calculs assez longs et surtout d'avoir en main toutes les particularités de la poutre et de l'encastrement dans les murs .

Si vous avez fait faire un calcul par un bureau d'études compétent , il n'y a pas de raisons de mettre en doute ses conclusions ( sous réserve qu'il engage sa responsabilité par écrit , avec les garanties associées ) . Toutefois je reste quand même surpris qu'il ait admis des solives de 7,5X22,5 avec une portée de 5,5 m et un entraxe de 64 cm !!!
0
atlassaturn
Messages postés
3135
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 juin 2022
1 813
30 juil. 2013 à 08:18
une suggestion : si du côté où les solives qui font 5,5 m de portée , vous intercaliez une solive supplémentaire , cela doublerait la capacité du solivage et le porterait à environ 200 kg/m2 , comme du côté des solives de 4 m .
Sur des solives , avec un entraxe de 32 cm , l'OSB de 14 mm serait largement suffisant , ce qui vous permettrait d'utiliser plus de la moitié des plaques de 14 que vous avez achetées . rattraper le décalage de 8 mm entre les dalles de 14 et les dalles de 22 pourrait se faire avec du feutre de bois de 8 mm utilisé en sous face de parquet .
Reste à savoir si il est possible de rajouter des solives !
Nota : quand à la question que vous avez posée : mettre l'OSB de 14 par dessus celui de 22 , pour l'utiliser , ça ne sert pas à grand chose , c'est un travail supplémentaire et du matériau gaspillé .
0
atlassaturn
Messages postés
3135
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 juin 2022
1 813
30 juil. 2013 à 10:43
Bonjour
J'ai quand même un sérieux doute sur la poutre maitresse !
Elle a nécessairement un appui intermédiaire , sinon ça ne peut pas être viable .
J'ai fait une' estimation avec les hypothèses suivantes :
-Surface aménagée : 8X12 m
-portée de la poutre 12 m avec deux appuis encastrés de 22,5 cm
-poutre en résineux de charpente (densité 0,5 , module d'élasticité 1000 daN ou kg/mm) .
Avec une charge de 200 kg/m2 la flèche est excessive et on peut avoir des doutes sur la rupture .
Avec une charge de 50 kg/m2 , la flèche est encore supérieure à l'admissible (3 ou 4 cm)
Il est évident que ce n'est qu'une estimation qui serait à refaire avec les données précises (matériau , dimensions , charges ) , mais il y a un sérieux doute , à moins qu' il n'y ait un appui intermédiaire , ce qui changerait tout et serait normal .
Je n'ai jamais vu de poutre massive en bois avec une portée de 12 m . Pour des portées de cet ordre de grandeur ce sont obligatoirement des poutres en lamellé collé ou des poutres en acier .
Pour une poutre en acier type IPN , une poutre de 400 mm de haut , pesant 1,1 tonne , serait à peine suffisante pour une charge de 50 kg/m2 . Pour une charge de 200kg/m2 , ce qui serait normalement le minimum à prendre en compte , un IPN de 500 mm pesant 1,7 tonne serait à peine suffisant ( flèche admissible mais contrainte excessive )
0
olenkaklep
Messages postés
7
Date d'inscription
vendredi 26 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
30 juillet 2013

30 juil. 2013 à 12:32
bonjour, et merci de prendre ce temps pour tous vos calculs
en fait c'est du lamellé collé, et cette poutre de 12 a été coupée en trois partie , et repose sur deux piliers.
je vais essayé de mettre des photos en ligne pour mieux visualiser le chantier
0
stf_frmu
Messages postés
38656
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 juin 2022
11 593
30 juil. 2013 à 13:00
eh y a pas a dire, ils sont sérieux nos gars sur ce forum....
quand on voit toutes les précautions qu'ils vous donnent, les conseils, recommandations et calculs, c'est a ce demander si a la fin il ne faudrait pas leur payer un resto .... lol
0
atlassaturn
Messages postés
3135
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 juin 2022
1 813
Modifié par atlassaturn le 31/07/2013 à 10:15
Bonjour
Un resto , peut-être , mais virtuel comme tous les échanges sur le site !
Avec deux appuis pour la poutre maîtresse , il n'y a vraiment aucun problème , surtout en lamellé collé , la poutre est même largement dimensionnée .
Les solives de 4 m sont compatibles de 300 kg/m2 , ce qui est conforme à la règle générale . pour un étage habitable .
Le plancher OSB en 22 mm, avec un entraxe de solives de 64 cm , est compatible de 200 kg/m2 (soigner quand même les raboutages de plaques si ils sont faits hors appui sur les solives : collage , éventuellement vissage de renfort en sous -face , si c'est possible , dans les zones les plus critiques) . 200 kg/m2 c'est inférieur à la règle générale , mais ça reste raisonnable si les charges permanentes sont limitées (pas de cloisons , pas de salle d'eau) .
Le problème restant correspond aux solives de 5,5 m de long , normalement la charge ne devrait pas dépasser 100kg/m2 . ça parait élevé , mais il faut prendre en compte tous les cas de figure . Pour ne pas avoir à s'imposer des limites , il serait bon de doubler ces solives comme indiqué plus haut , ou de les renforcer en vissant -collant de par et d'autre deux planches de 225 X 27 ce qui ferait une solive de 225 X 139 , compatible de 200kg/m2 .
Encore une fois les solives existantes ne s'effondreront pas , même avec un chargement de 200 Kg/m2 , par contre il pourra y avoir une flèche excessive même avec un chargement limité . Quand on fixe une flèche maxi de 1/300 de la portée ,ce qui ferait presque 2 cm c'est à dire beaucoup , c'est pour avoir une flèche faible en utilisation courante et surtout des variations faibles en fonction de l'utilisation .Une souplesse excessive donne l'impression de marcher sur une peau de tambour , et surtout , cela peut se traduire par des désordres à l'étage inférieur tels que des fissures dans les cloisons .
C'est à vous de voir . A la limite si les renforts peuvent être mis ultérieurement , vous pouvez très bien utiliser le plancher tel quel provisoirement , et prévoir les renforts avant les finitions .

Bon courage pour la suite des opérations .
0
atlassaturn
Messages postés
3135
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 juin 2022
1 813
26 juil. 2013 à 09:18
bonjour
Normalement l'épaisseur minimale d'une dalle OSB c'est 15MM : http://www.egger.com/downloads/bildarchiv/39000/1_39533_TD_EUROSPAN-Verlegeplatte_FR.pdf , page 5 et 6 .
Mais tout dépend de l'espacement des solives .
La capacité de charge en kg/m2 varie comme le cube de l'épaisseur et inversement comme le cube de l'espacement des solives .
Ce'la peut vous donner une première idée de ce que pourra supporter le plancher OSB , dans la mesure où le solivage peut supporter cette charge
-1