Ma maison n'est pas isolée. Quel chauffage dois-je choisir ?

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
lundi 7 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
2 décembre 2013
-
Messages postés
2834
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
1 mai 2020
-
Bonjour,
J'habite dans l'Aveyron où les hivers ne sont pas très cléments. Ma maison qui date des années 50 est en pierres (et a été crépie par la suite). La partie habitation fait 112 m2 répartis sur deux niveaux, le tout sur rez-de-chaussée semi-enterré à usage de cave et garage. Les murs de la maison de sont pas du tout isolés. Le plancher bas de la partie habitation non plus (à l'exception de plaques de polystyrène de 5 cm d'épaisseur au plafond du sous-sol (c'est à dire pour ainsi dire rien). Mes combles sont isolés avec 20 cm de laine de verre ancienne, sale et tassée à de nombreux endroits (donc pas très performante j'imagine) que j'envisage de faire changer). Les ouvertures, elles, sont en PVC double vitrage, à l'exception de ma porte d'entrée d'époque, en bois et vitres, très belle mais pas du tout isolante et qui donne directement sur le séjour (pas d'entrée qui fasse un peu "sas" contre le froid !). Je suis actuellement chauffée au fuel avec une chaudière antique très gourmande. J'en ai eu pour 4.000 € de fuel l'hiver dernier (lequel hélas a été long et très peu ensoleillé), et tout ça en me "caillant" car je laissais la chaudière allumée en permanence mais baissée au minimum pour qu'elle ne consomme pas plus ! Enfin, j'ai une déperdition de chaleur du premier niveau de la partie habitation vers le deuxième par le biais de l'escalier auquel on accède directement par le séjour. Je n'utilise pas les pièces à l'étage (je suis seule) sauf lorsque je reçois de la famille (à la belle saison notamment). Je souhaite donc garder l'étage hors gel seulement pendant l'hiver. Quelle est la meilleure solution pour moi pour être bien chauffée et le moins cher possible (en termes de consommation) ? Un poêle à granulés dans mon séjour serait-il suffisant pour chauffer le premier niveau (celui que j'occupe) et éventuellement un peu le deuxième (en y laissant les portes ouvertes), en utilisant le conduit d'évacuation du poêle qui passerait sur le palier de celui-ci (c'est possible ça ?) ? Ou bien remplacement de mon antique chaudière à fuel pour une chaudière à granulés par exemple ? Je sais que le coût ne serait pas le même, que ça varierait du simple au triple. Mais je ne voudrais pas regretter mon choix. Il me faut le système le plus efficace immédiatement tout en étant très/le plus économique. Pour finir, mon projet initial était, dans un premier temps, de faire isoler toute la maison et de conserver ma vieille chaudière (vu que je n'ai pas les moyens de tout faire faire en même temps !). Mais : a) Par l'intérieur c'est compliqué à cause de la configuration de la maison : renfoncements des fenêtres avec encorbellements en hauts, tablettes en bas et radiateurs à eau sous celles-ci, cage d'escalier, cuisine et salle de bains déjà très petites, ponts thermiques, etc.. b) Par l'extérieur (avec finition crépi car je ne peux pas choisir une autre finition, ma maison étant située dans le périmètre d'un ouvrage historique classé) : entre le choix de la technique, le coût (on m'a fait 5 devis allant de 29.160 à 41.360 € selon l'isolant [polystyrène, laine de bois, etc...], la mise en oeuvre et la finition !!!), la crainte que la maison "ne respire plus" (j'ai lu sur certains forums que les murs des maisons en pierres doivent "respirer" sous peine de condensation/moisissures), que le travail ne soit pas fait dans les règles de l'art, que les fenêtres ressemblent à des "meurtrières", que ça vieillisse mal, l'espoir qu'on mette au point des isolants innovants beaucoup plus minces que ceux existant actuellement tout en étant aussi efficaces et moins coûteux, etc, je ne suis pas arrivée à me décider et j'ai donc abandonné l'idée pour l'instant. Et pour couronner le tout, les chauffagistes que j'ai vus me préconisent chacun un système de chauffage différent : l'un ne jure que pas une pompe à chaleur (soit mixte, soit haute température), un autre que par une chaudière à granulés (chère à l'achat mais vite amortie selon lui par le faible coût des granulés), et le troisième préconise, pour un moindre coût, une chaudière à fuel à condensation qui, d'après lui, diviserait pas consommation de fuel par deux même sans isoler. Ce sont tous des chauffagistes, donc des gens du métiers, mais aucun n'a le même avis ! Je ne sais plus que faire ... Alors, merci d'avance de vos conseils.

8 réponses

Bjr Fantou, le plus urgent, isoler les plafonds, ensuite la chaudière, granulé pas mal ,energie renouvelable , fuel avenir trop incertain, ensuite l'isolation, s'il faut faire un choix alors que la logique , il faut isoler d'abord , mais il faut aussi parer au plus urgent, 4000 de fuel, nouvelle chaudière vite amortie
Messages postés
2834
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
1 mai 2020
964
Bonjour
Votre question est vaste , trop vaste , elle aborde une multitude de problèmes , moyennant quoi il n'est pas possible de répondre (de façon sérieuse) sans en écrire des pages . Inversement ne répondre que sur un point précis ne permet pas d'aborder un échange contradictoire , la réponse va se perdre .
Je vous suggère de n'aborder qu'un problème par post , pour faciliter les choses . C'est à dire ne poser qu'une question par post , quitte à en poser plusieurs ;
Parmi les problèmes soulevés j'en vois un certain nombre sans être exaustif :
- coùt d'une isolation extérieure 'les prix affichés me paraissent exorbitant , mais avant de porter un jugement , il faudrait plus d'éléments : est ce que ça inclut le déplacement des huisseries , nombre d'ouvertures , métrage , technique proposée ...)
-problème que pose une isolation extérieure dans le cas de murs anciens en pierre , "respiration des murs" ( à mon avis on raconte beaucoup d'âneries à ce sujet )
- comment améliorer l'isolation d'une porte d'entrée ancienne que l'on souhaite conserver ?
- quel mode de chauffage choisir ?
- est ce qu'une chaudière FOD à condensation est rentable et permet de diviser les consommations par deux (à mon avis certainement pas !)
etc , etc , etc....
Mais dépenser 4000€ pour une partie des 112 m2 habitable , tout ça pour se geler , n'est pas normal .
J'attire aussi votre attention sur le fait que la notion de confort n'est pas liée uniquement à la température ambiante , mais également à la température des parois qui vous entourent . Il vaut mieux avoir 20 °C avec des murs à 18°C que 22 °C avec des murs à 15 °C . On a plus une impression de chaleur et de confort . D'où la nécessité d'isoler les murs ;
Messages postés
24410
Date d'inscription
jeudi 26 juillet 2012
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 mai 2020
2 923
Bjr, n étant pas spécialiste mais ayant déjà connu ce genre d ennuis voila ce que je ferai?? je commencerai par isoler de l intérieur (si vos pièces ne sont pas trop petites) du type isolation 7cm et placo vous éliminerez comme ca la chute d air froid lié au murs eux meme.. ensuite couvrir avec du parquet flottant quand c est possible au lieu du carrelage.. cela vous permettrait dans un premier temps de garder votre vieille chaudière et de voir par la suite .. et si votre sensation de confort n est tjs pas au rdv isoler par l extérieur (quitte a ce que les murs s étouffent faute de réspiration
Bonjour,

""(on m'a fait 5 devis allant de 29.160 à 41.360 €""

Il y a 15 ans j'avais fait réaliser l'isolation par l'extérieur, et j'avais trouvé un pro trés compérant qui m'avait fait l'isolation pour 75.000 francs, un autre avec le même produit le demandait 120.000 francs ( ce qui revient en € 11.500 où 18.000).
Depuis le temps çà n'a pas diminué mais pour arriver tout de même à votre prix il y a une marge.
Par contre aprés cette isolation j'ai trouvé une amélioration en conso chauffage d'environ 40%.
En ce moment je suis en pourparler pour remplacer la laine de verre par de la 32 cms.
Mais attention à tous ces commerciaux qui essayent de s'engouffrer dans la place dès qu'ils voient un marché à l'horizon.
Ce printemps, j'ai reçu un coup de fil soi-disant de l'EDF qui faisait des devis gratuits pour le moment pour catégoriser la valeur énergétique de l'habitation..
Puisque c'était gratuit pour le moment et que rapidement il faudrait dans les 280 € pour faire le bilan j'ai dit OK;
Ils se sont présentés à 2 pour faire des soi-disant mesures et d'aprés mes factures ma maison était classée plus loin que F: il y a 5 catégories allant de la moins énergétivore à la plus: A,B,C,D,F, ils me situaient plus loin que F.malgré le double vitrage et l'isolation par l'extérieur, il fallait créer la classe H !!!
En isolant les combles je devais faire une économie de plus de 50% du coût chauffage!!
Si je me décidais desuite ils pouvaient me faire une remise de 15%, je donnais un accord réticent.
Aprés leur départ je refesais les calculs et je tombais au niveau du D, mais pour arriver à leurs fins ils avaient doublé la conso de gaz et d'électricité.
Le lendemain ils recevaient de ma part une carte- Lettre avec AR avec chiffres à l'appui, je n'en ais plus entendu parler !!

Cordialement.
Messages postés
2834
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
1 mai 2020
964
Re
Je suis assez d'accord avec Rajea / il faut se méfier des gens qui vous promettent la lune très cher pour finalement pas grand chose . Il faut se méfier des démarcheurs ou des commerçant qui utilisent les aides institutionnelle pour majorer d'autant leur prix , quand ce n'est pas de les doubler pour vous permettre de bénéficier d'une aide ou d'une réduction de 10 ou 15 % .
Votre problème est global et doit faire l'objet d'une démarche globale , même si elle doit être étalée dans le temps . Il faut que ce que vous entreprenez immédiatement , avec les moyens disponibles , soit compatible de ce que vous pourrez faire à long terme .
De même ne prenez pas pour argent comptant les affirmations a priori ! Les conseilleurs ne sont pasz les payeurs et là il s'agit de votre argent .
Compte tenu de tous ces aspects je ne saurais trop vous recommander de prendre le maximum d'avis , de les comparer et de faire la part des avis folkloriques avant de vous lancer dans des investissements importants . En particulier vous devriez vous rapprocher de l'agence d'économie d'énergie de votre ville ou département . Au moins eux n'ont rien à vous vendre et sont là pour promouvoir les économies d'énergie .
En Rhone-Alpes c'est L'AGEDEN , je ne sais pas comment ça s'appelle dans votre région , mais ça doit pouvoir se trouver
Merci à tous pour vos conseils. Je suis en relation depuis peu avec l'Espace Info Energies de mon Département / ANAH / HD12. J'imagine qu'ils me conseilleront au mieux. Mais au final la décision m'appartiendra ! Alors je n'ai pas fini de me torturer les méninges avant de parvenir à faire un choix, de peur de ne pas faire le bon ! A + peut-être ...
Messages postés
2834
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
1 mai 2020
964
ne vous casser pas la tête : quand vous aurez progresser avec l'agence vous pourrez toujours revenir sur le site pour conforter vos choix
bonjour, Attention aux grosses dépenses inamortissables.

Pas de pompe à chaleur dans une maison non isolée, elle aura du mal à chauffer et consommera beaucoup.

Il y aurait la solution poêle à bois pour avoir le séjour de bien chaud, et peut-être de répartir la chaleur dans les autres pièces avec un ventilo qui pousserait l'air froid vers la pièce chauffée et l'air chaud remplacerait l'air froid.
Efficace et peu coûteux/

La porte d'entrée, faites un rideau fin mais à tissage serré, mais deux tissus superposés, ça coupe le froid.

Vous pouvez aussi faire un SAS si vous avez comme un départ de couloir près de la porte, avec du rideau, ou bien vous le faites faire par un menuisier par exemple, ou en placo avec une porte. Si vous connaissez un bon bricoleur il pourrait vous arranger ça. Ou aussi une petite verranda devant la porte, ça ferait un SAS extérieur, et si c'est au sud, le soleil chaufferait.

Laissez votre laine de verre dans les combles, elle est encore efficace s'il n'y a pas de fuites au toit. c'est un peu une légende "l'usure de la laine de verre". Les marchands veulent qu'on vire tout pour vendre.

5 cm d'isolant au plafond du sous sol, ce n'est pas si mal et ça a une certaine efficacité.

Evitez les carrelages qui rayonnent du froid et c'est inconfortable, surtout dans le séjour et les chambres.

Vos radiateurs chauffent bien les murs qui transmettent la chaleur aux oiseaux.

Alors, vous pouvez y glisser derrière du carton qui gardera la chaleur à l'intérieur, vous pouvez aussi y mettre du Depron de 6 mm d'épaisseur. ça fera la même chose. c'est dommage de laisser perdre la chaleur dans un mur.

S'il y a des tuyaux de chauffage à nu qui courent sur les murs, mettez y des manchons isolants que l'eau reste bien chaude jusqu'au radiateur.

Dans la chambre par exemple, laissez chauffer votre radiateur, mais couvrez-le d'un drap, il dissipera moins de chaleur dans la journée, et consommera moins.
Vous pouvez aussi réduire le débit de l'eau en ouvrant tout à peine le robinet du radiateur, ainsi un tout petit filet d'eau passera, il chauffera moins et consommera moins, mais la pièce sera tempérée.

Pour l'escalier qui va à l'étage, toute la chaleur s'y engage, il faudrait le fermer et mettre une porte en bas. En attendant, vous pouvez tendre des draps, pour le fermer et que la chaleur ne parte pas trop.
Le peu de chaleur qui partirait devrait vous maintenir le haut hors gel.

Il faudrait envisager une isolation des murs ce serait la priorité.
Isolé par l'intérieur, on profite directement de la chaleur et on n'a pas à chauffer et à maintenir chaudes des tonnes de pierres comme avec l'isolation par l'extérieur. Mais il faut refaire l'installation électrique qui ne doit pas être toute jeune. Il y a aussi les radiateurs qui posent problème, ou alors, il faut s'arrêter à côté des radiateurs et mettre quelque chose de plus mince derrière pour isoler.

Sinon pour une telle maison, par ordre je prendrais : une chaudière à pellets, en second une chaudière mazout. Au moins dans les deux cas ça chauffera.

Mais la pompe à chaleur, dans une maison non isolée, surtout pas. Attention certains installateurs veulent vendre à tout prix veulent vous convaincre, et si ça ne marche pas, ce sera tant pis pour vous.
Par l'intérieur, on profite directement de la chaleur directement et on n'a pas à chauffer et à maintenir la chaleur à des tonnes de pierre comme dans l'isolation par l'extérieur.

Si vous êtes seule, vous pourriez réduire la surface à chauffer, ce qui vous ferait économiser, et le poêle pourrait vous suffire.

A ce moment là il vous faudrait un cumulus électrique pour l'eau chaude et laisser la chaudière éteinte. Vous ne l'allumeriez que par grands froids, donc conso moindre;

Voilà quelques idées à creuser.

Mais il faut voir que toutes ces dépenses pour économiser, il faut avoir le temps de les amortir.... parce que les conseilleurs ne sont pas les payeurs.
Bonjour

Dans quelle partie de l'Aveyron êtes-vous?
Je suis dans le sud (St-Sernin) et je suis prêt à venir discuter du problème avec vous, évidemment à titre purement amical (je ne vend rien) si vous le souhaitez.
Un modérateur pourra vous indiquer mon adresse, du moins je crois.

A+
Messages postés
2834
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
1 mai 2020
964
Bonjour
Il est évident que , pour donner un avis pertinent , le mieux c'est de voir les choses : disposition des lieux , orientation , ouvertures , détails qui peuvent échapper au propriétaire , mais qui peuvent avoir de l'importance pour les dépenses de chauffage . Donc si une personne comme confusioux peut se déplacer ce serait certainement très bien .
J'ai par contre un commentaire : votre maison n'est pas du tout isolée au niveau des murs , mais le reste a été traité , de façon peut être imparfaite ,mais si tout était homogène vous auriez des pertes de l'ordre de 250 kwh/m2/an ce qui correspondrait , pour les 112 m2 à une consommation énergétique de 28000 kwh , dont 25000 pour le chauffage . Avec une vieille chaudière , ayant un mauvais rendement , cela vous ferait de l'ordre de 2800 llitres de FOD . Actuellement vous devez en passer près de 4400 litres pour une dépense de 4000€ . En gros le fait que vos murs ne soit pas du tout isolés devraient expliquer une surconsommation de 1600 litres de FOD ou environ 15000 kwh/an .
Au mieux vous avez une résistance thermique dees murs de 0,4 m2.k/w . Je ne connais pas la surface des murs extérieurs , mais elle devrait être de l'ordre de 150 m2 ; de même je ne sais pas exactement où vous habitez dans l'aveyron , mais le degré -jour-unifié , qui caractérise les besoins en chauffage , est de 2734 pour Millau , il augmente avec l'altitude ( 2700 à 700 m) En prenant une valeur de 2500 on arrive à des pertes annuelles de :
1/0,4 X 150 X 2500 X 24 /1000 soit 22500 kwh/an qui pourraient facilement être réduits à 4500 avec une isolation très moyenne (60mm d'isolant) en cohérence avec le reste de la maison , ce qui réduirait , en théorie , vos besoins en chauffage de 18000 kwh/an , c'est à dire largement votre surconsommation entre 40000 (estimé à partir des dépenses en FOD) et 22500 , qui correspondrait à une isolation moyenne de tous les éléments .
Il s'agit de calculs très approché , faute de données précises sur votre maison , par ailleurs ça ne tient pas compte du fait que vous ne chauffez pas totalement l'étage .
Le but de cette remarque est simplement de confirmer que le premier problème à traiter est vraissemblablement l'isolation des murs extérieur , ce qui non seulement réduira votre dépense de chgauffage , mais améliorera votre confort : voir ma première remarque du 10 Octobre .
A moins qu'il n'y ait un véritable problème au niveau de la chaudière , elle doit avoir un rendement de l'ordre de 0,85 à 0,9 , ce qui n'est effectivement pas brillant , mais la changer pour une chaudière moderne , plus performante , vous permettra de gagner au mieux 10 % sur votre consommation . Mettre une chaudière à condensation , qui permet de récupérer l'énergie de condensation de la vapeur d'eau et d'avoir des rendements supérieurs à 1 par rapport au Pouvoir Calorifique Inférieur , Vous ferait gagner au plus 20 % sur vos consommations , et non 50 % comme annoncé !!!
Ceci étant , si vous faites entretenir votre chaudière par un professionnel , il devrait vous donner une estimation du rendement de cette chaudière avec des mesures simples qui ne prennent que quelques minutes (températures des fumées en régime établi à la sortie de la chaudière , % de CO2 dans les fumées , opacité ...) . Cela vous permettrait d'estimer ce que vous pourriez gagner au mieux en changeant votre chaudière .
Nota : avec une très bonne isolation des murs extérieurs (et non pas une isolation moyenne de 60 mm comme cité plus haut) , c'est à dire une résistance thermique supérieure à 3,7 , comme exigé pour bénéficier des aides fiscales en rénovation , vous devriez pouvoir diviser vos besoins en chauffage de l'ensemble de la maison , donc vos dépenses , par deux , ce qui fera encore 2000 €/an . Pour aller au-delà il faudra vous attaquer aux autres problèmes . Pour les plus simples , et les moins chers , il est peut-être possible de les aborder en parallèle :
-compléter l'isolation des combles (si l'isolation en place est tassée et poussiéreuse , mais si l'étanchéité du pare-vapeur et du plafond est correct (problème de migration de la vapeur d'eau et surtout de propreté vis à vis de la poussière de laine de verre ) ne pas enlever la vieille laine de verre , simplement la compléter , c'est ce que recommande Saint Gobain sur son site !!!
- améliorer la régulation et l'ajustement des températures en fonction des besoins réels (étage) et mettre des vannes thermostatioques sur les radiateurs (quelques dizaines d'euros par vanne) , si les radiateurs n'en sont pas équipés actuellement .