Isolation d'un abri de jardin

kimuz
Messages postés
3
Date d'inscription
dimanche 26 septembre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
31 décembre 2014
- 31 déc. 2014 à 15:03
atlassaturn
Messages postés
3131
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 avril 2022
- 5 janv. 2015 à 14:05
Bonjour
Un chalet en bois avec des madriers de 44mm à double languettes et fenêtres double vitrages va être installé dans mon jardin sur une dalle béton.
Je voudrais en faire une pièce à vivre et donc pense à isoler murs et plafond.

Mes idées:
Murs: Placomur Ultra 32 10+40 vissés sur ossature bois avec passage d'air pour ventiler entre parois et placomur
Toit: panneau sandwich isolé en tôle 40mm
https://www.ecotoles.fr/produits/panneaux-sandwich/panneaux-toiture/

Qu'en pensez vous svp ?

5 réponses

renard31
Messages postés
5477
Date d'inscription
dimanche 2 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
5 mai 2022
103
3 janv. 2015 à 18:21
bonjour

pour les murs je pense plus à ceci
http://www.castorama.fr/store/Isolant-mince-Multicouches-25-ITR-prod11350425.html?navCount=3&sortByValue=relevance&navAction=push
très peu de place et extrêmement isolant + placo BA13
pour le toit , panneau sandwich en 100 ( R : 5 )

ce sera très bien isolé pour l'hiver , mais aussi l'été

cdlt
1
Bonjour
En réponse à Lucienpel, ce sera chauffage centrale venant de la maison principale.
A propos de l'isolant mince multicouches, je voulais effectivement mettre cela au début mais j'ai entendu parler de pb de condensation, mauvaise "respiration" du produit etc... Cela me fait un peu peur !
Merci pour les réponses en tous cas !
0
valerossi.
Messages postés
1404
Date d'inscription
samedi 6 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2015
182
31 déc. 2014 à 16:52
bonsoir,

si c'est pour une baraque de jardin ;l'isolation n'est pas nécessaire,par contre pour une pièce a vivre vos matériaux d'isolation sont trop insuffisant,
0
Bonjour
+1 si vous comptez y vivre l'hiver, l'isolation est insuffisante
pour ne pas trop consommer d'énergie.
Vous avez prévu quoi comme chauffage?
Cdt
0
Bonjour
effectivement les isolants minces sont plus considérés comme
complément d'isolation, de plus lors de la mise en oeuvre il faut
absolument respecter les règles de mise en oeuvre : lame
d'air non ventilée de part et d'autre du produit, .....
Cdt
0
Bonjour
J'ai lu cela effectivement (lame d'air non ventilé) mais comment être sûr que l'isolant au demeurant mou, soit assez tendu pour ne pas toucher les parois...
Pour moi c'est trop aléatoire.
Cdlt.
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
atlassaturn
Messages postés
3131
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 avril 2022
1 810
5 janv. 2015 à 14:05
Bonjour
Si on parle d'isolants minces multicouches , ça va déclencher une polémique stérile entre ceux qui disent que ce n'est pas un isolant et les autres qui disent que c'est la panacée . Comme toujours la vérité n'est pas aussi tranchée , d'autant plus que les performances dépendent non seulement du matériau , mais également de la pose , ce qui explique des déconvenues et des opinions extrêmes .Posé n'importe comment un isolant mince ne sera pas mieux qu'un isolant conventionnel de même épaisseur , sans parler bien sur du problème de respect des règles de diffusion de la vapeur d'eau .
Posé correctement , c'est à dire non comprimée , avec deux lames d'air de part et d'autre , non ventilées , un isolant de qualité peut représenter une résistance de 2,5 . Pour cela l'isolant doit être posé sur un double litage , fait de liteaux d'au moins 27 mm .
Avec un isolant de l'ordre de 30 mm d'épaisseur , le vide d'air sera respecté . Il est évident qu'au niveau de l'agrafage , l'isolant sera comprimé et vous n'aurez pas de lame d'air . Vous n'aurez que la résistance thermique de 54 mm de bois , c'est à dire un R de 0,5 . Donc il faut faire une moyenne .
Par contre un isolant mince multicouche a une particularité , qui selon les utilisations est un avantage ou un inconvénient : il n'a aucune inertie thermique . Pour une pièce utilisée occasionnellement , c'est un avantage : la pièce et surtout les parois sont mises en température rapidement (quelques heures contre un jour ou plus pour un isolant classique et en particulier des fibres végétales ) .
Pour une pièce de vie utilisée tous les jours , c'est plutôt un inconvénient . pour une pièce chauffée de temps en temps c'est un avantage .
Pour les parois verticales , un isolant conventionnel de qualité (conductivité inférieure à 0,035 en 40 ou 60 mm plus un isolant multicouche sur un double litage de 27 mm , permettrait d'avoir une résistance de l'ordre de 3,5 .
Pour le toit je reste quand même sceptique sur un coefficient de résistance de 5 avec 100 mm d'isolant , même en polyuréthane . Au mieux on peut obtenir une résistance de 4 avec 100 mm de polyuréthane , sans prendre en compte les ponts thermiques au niveau des panneaux qui peuvent réduire les performances de 20 % .
0