PaC + ECS , ensemble ou séparé [Résolu]

RODRIGUE.44 - 7 mars 2016 à 13:55 - Dernière réponse :  RODRIGUEZ
- 10 mars 2016 à 17:14
Bonjour,

Notre fils fait construire et la RT 2012 nous oblige un chauffage Pompe à chaleur, Air/eau avec plancher chauffant basse température.C'est pas un problème en soit seulement un professionnel m'a bourré la tête en me disant que j'allais faire une connerie et qu'il ne fallait surtout pas prendre une PAC+ECS qu'au niveau rentabilité ce n'était pas bon et ( c'est surement vrai ) qu'en cas de panne de l'un ou l'autre ce sont les 2 qui sont en rideaux , Alors voilà ma question :FAUT-IL PRENDRE UN SYSTEM PAC + ECS INTÉGRÉ ou SÉPARÉ ???
D'avance MERCI pour vos conseils et aides .
Cordialement
Afficher la suite 

Votre réponse

4 réponses

abgech 36 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscription 30 mars 2017 Dernière intervention - 9 mars 2016 à 18:02
0
Utile
Tout d'abord, une PAC est une installation assez technique et ce n'est pas n'importe quel chauffagiste qui est compétent en la matière. En réalité, il y en a relativement peu qui sont vraiment compétents. Dans la quasi totalité des cas, lorsqu'une personne n'est pas satisfaite de son installation PAC, cela provient de l'installateur et du choix des matériels utilisés.

IMPORTANT, avant toute décision, prenez des renseignements, si possible pas chez les références données par l'installateur (il ne va pas vous donner les adresses des clients non satisfaits).

Je ne suis pas chauffagiste, mais ma formation d'ingénieur (dans un tout autre domaine il est vrai) me permet de comprendre et juger une proposition.

Une première chose dans votre cas, une PAC + ECS intégrée sera toujours plus performante que deux systèmes (le chauffagiste qui vous dit le contraire me semble suspect). Le jour, la PAC fonctionne pour le chauffage, la nuit (dans les périodes de bas tarif) elle réduit le chauffage et chauffe un ballon d'ECS. C'est le mode de fonctionnement le plus économique. Le seul inconvénient c'est en cas de panne, mais une PAC de qualité, bien installée et entretenue ne tombe pas en panne.

Autre chose, si vous faites construire, pourquoi ne pas envisager une PAC en géothermie (forage vertical allant de 100 à 200 m selon le climat). La performance d'une PAC en géothermie (COP moyen 5) est deux fois plus élevée que celle d'une PAC air-eau (COP moyen 2,5).
En géothermie, aussi basse que soit la température extérieure, il n'y a jamais besoin de dégivrer ou de passer par un chauffage direct
En air/eau, à partir à moins d'environ 5° c'est le chauffage direct qui s'enclenche (et là, bonjour la facture d’électricité), sans compter les cycles de dégivrage.
Le coût du forage est amorti en 2-3 ans.

Vous parlez de chauffage par le sol, c'est la meilleure solution pour les pièces à vivre (salon, salle à manger, cuisine) la grande inertie thermique n'est pas un inconvénient. En revanche, pour les chambres, des radiateurs basse température équipés de vannes thermostatiques me paraissent plus indiqués : on chauffe ou pas la chambre.
On trouve maintenant des PAC avec 3 circuits et 3 régulations différentes : 2 circuits de chauffage (1 sol, 1 radiateurs) et 1 circuit ECS.

Pour parler de mon expérience personnelle. J'ai fait installer (en rénovation), il y a 4 ans, une PAC en géothermie (forage à 200 m.) dans un climat rude (Haute-Savoie). J'ai opté pour du matériel de bonne qualité, relativement cher. J'ai fait calculer l'installation par le fabricant de la PAC et confié les travaux d'installation à une entreprise de bonne renommée.
Radiateurs basse température, j'aurais aimé mettre le chauffage au sol dans les pièces à vivre, mais cela faisait trop de travaux en continuant à habiter la maison. Pour les pièces à vivre 22° le jour, 20° la nuit (pas la peine de réduire plus, c'est même contre-performant). Pour les salles d'eau, 18° en permanence + radiateur électrique soufflant qui marche durant l'utilisation. Les chambres sont maintenues hors gel, de mon enfance, j'ai gardé l'habitude de dormir fenêtre ouvertes, été comme hiver, même dans un climat plus ou moins alpin.


Je suis enchanté, je ne dépense pas plus que 500-600 € annuels pour chauffage et ECS. Au surplus, j'ai un contrat d'entretien pour 7 ans, donc, aucun frais annexe durant ces 7 ans. Au delà, prévoir un contrat d'entretien à environ 150 € annuels, entretien indispensable.

Je suis à votre disposition si vous voulez de plus amples informations. Je peux vous faire visiter mon installation (région de Saint-Julien en Genevois). Je le fais, parce que je pense que les PAC sont une excellente façon d'économiser de l’énergie et que je pense que notre pauvre planète a bien besoin que l'on s'occupe d'elle.
Bonjour,
Grand MERCI pour l'analyse, il n'y a pas grand chose à rajouter,Je ne peux pas installer une géothermie à forage verticale pour deux raisons, la mairie l'interdit et le coût. Notre fils a de faibles moyens , célibataire donc 1 seul revenu d'ouvrier , la banque limite l'emprunt il faut savoir qu'ici en Loire Atlantique région Pornic pour un projet de 135000 € 50 % sont pour le terrain , les calculs et tests RtT 2012 , frais d'agence et de Notaire , taxes diverses et branchements et assainissement ( micro station ). Avant de commencer à monter un parpaing plus de la moitié du projet par en fumée donc je dois l'aider , j'ai fait les plans le maître d'oeuvre et je vais lui faire , la charpente , couverture , placo, plomberie,chauffage menuiserie et électricité et même en faisant tout ça pour une maison de plein pied de 12m50 x 9 m ça ce sera juste . Mais j'ai 68 ans et pas encore rouillé , je suis un retraité de l'industrie , dessinateur projeteur chef de groupe , donc pas du tout de la partie et nous avons avec mon épouse tout de même fais quasiment 3 maisons dans notre chienne de vie .
MAIS SINCÈREMENT ENCORE MERCI !!!!
Cordialement.
abgech 36 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscription 30 mars 2017 Dernière intervention > RODRIGUEZ - 10 mars 2016 à 16:50
Bonjour,

Pour en revenir à la géothermie, effectivement, elle peut être possible ou non, cela dépend de la géologie, et on ne peut rien y faire.
En revanche, vous habitez une région où il ne fait pas vraiment froid l'hiver, donc ne dramatisez pas de n'avoir que le recours à l'aérothermie.

J'ai encore un conseil à vous donner. Un moteur électrique classique travaille en tout ou rien, on ne peut pas en moduler la puissance. Il consomme énormément lors du démarrage. Il faut donc éviter au maximum les cycles démarrage-arrêt du moteur qui entraîne le compresseur de la PAC.
La solution, c'est d'interposer un ballon d'eau entre le circuit de chauffage et le circuit secondaire de la PAC, cela sert de tampon thermique, capacité, compte tenu des dimensions de la maison, de l'ordre de 300 l.
La PAC réchauffe l'eau du ballon, le circuit de chauffage, qui comporte un circulateur, passe dans le ballon et y puise les calories nécessaires. Ce système permet de diminuer au moins par deux le nombre de cycles démarrage-arrêt de la PAC et de réduire assez sensiblement la facture de consommation. Le surcoût occasionné par le ballon est très vite rattrapé.Un fournisseur compétent peut vous renseigner.
On trouve aussi des PAC en technologie inverter (malgré le terme, cela n'a rien à voir avec une PAC réversible, qui peut chauffer ou rafraîchir).
Avec cette technologie, on utilise un moteur à courant continu (une électronique redresse le courant fourni) dont on peut modifier la puissance de fonctionnement. La PAC tourne donc pratiquement en permanence, mais avec une puissance qui varie en fonction des besoins.
L'inverter est sans doute plus cher que la classique solution du tampon.


Vous habitez une belle région. Il y a quelques années, nous avons passé deux semaines en Bretagne au mois de septembre. Nous avions évidemment emporté, pull, imper, cirés, etc. Résultat : 2 semaines de soleil !

Cordialement.

PS
Nous sommes dans la même catégorie d'âge, j'ai fêté il y a deux mois mes 74 ans.
RODRIGUEZ > abgech 36 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscription 30 mars 2017 Dernière intervention - 10 mars 2016 à 17:14
Bonjour,
Merci pour votre participation, je viens de recevoir un commercial en PAC et effectivement il m'a déconseillé d'installer 2 systèmes indépendants. Tout compte fais je vais lui laisser le lot chauffage ce n'est pas que j'en suis pas capable mais c'est pour la maintenance .Si l'installation avait été pour moi je l'airais installé, et je vais en avoir suffisamment à faire.
Je suis comme l'on dit " du sud" et même du sud et demi , j'ai la nostalgie de ma méditerranée mais la Bretagne est si belle .............Mais au faite !!!! toute la France est BELLE !!! n'est-ce pas ??? .Il serait dommage de ne pas la respecter .
A ++++
Commenter la réponse de abgech