Isolation plancher filant

So18 - 3 mars 2024 à 23:46
 So18 - 11 mars 2024 à 02:23

Bonjour à tous,

J’ai un comble faiblement isolé ( 10 cm laine de roche sous toiture ) qui sert de stockage avec accès par le garage non isolé . Le plancher de ce comble est filant, à la fois au dessus du garage et au dessus d’une chambre. Comment puis-je isoler la moitié de plancher qui est au dessus de la chambre?Merci pour votre aide 

16 réponses

Bonjour

en rajoutant une laine nue (en panneaux ou en rouleaux) sur l'isolation

déjà existante.

La laine de roche actuelle repose sur quoi ? un plancher , un faux plafond BA 13,.....

Tenir compte du poids rapporté

Cdt

1
atlassaturn Messages postés 3366 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 11 avril 2024 1 953
Modifié le 5 mars 2024 à 10:27

Bonjour 

L'isolation existante (10 cm) de laine de roche est fixée au toit ou déroulée sur le plancher ? Si le grenier sert de stockage c'est plutôt le premier cas . Vous souhaiteriez isoler le plancher et y avoir accès pour l'utiliser en stockage . Tout dépend de la hauteur dont vous disposez . Si vous n'êtes pas limité , la meilleure solution est de réaliser une armature en bois reposant sur le plancher existant , de dérouler  l'isolant entre l'armature , et de refaire un plancher en OSB sur l'armature :

-Mettre un pare vapeur sur le premier plancher , comme pare-vapeur bien sur , mais aussi pour l'étanchéité à l'air et éviter les poussières dans la zone habitée .

-Laisser 2 cm entre l'isolant et le nouveau plancher

-l'armature peut être constituée d'une première série de bastaings ou de chevrons selon l'épaisseur d'isolant souhaitée , espacés d'un peu moins de120 cm , pour correspondre à la largeur des rouleaux d'isolants . Une deuxième série de chevrons est disposée perpendiculairement à la première avec un espacement de 50 à 60 cm en fonction de la longueur des plaques d'OSB avec une deuxième couche d'isolant déroulé . Une autre solution peut consister à remplacer la première rangée de chevrons par des croisillons , placés au niveau des solives supportant le premier plancher , si c'est un plancher en bois. Ces croisillons existent tout faits . Ils supporteront les chevrons sur lesquels est fixé le deuxième plancher .

Si vous êtes limité en hauteur perdue , la solution peut être de réaliser un plancher flottant sur un isolant tenant à la compression , mais vous serez limité en hauteur d'isolant . Le plus performant serait le PU , mais je n'aimerais pas avoir une mousse plastique sur un plancher , en cas d'incendie , à moins que ce soit une dalle en béton .

1

Bonjour

< y a le placo entre les solives, une laine de verre de 10 cm revêtu craft , une lame d’air d’environ 1 cm ( la laine ne touche pas le plancher aggloméré du dessus) .Que pensez-vous de cette configuration ? >

Normalement le kraft n'est plus reconnu comme pare vapeur;

su l'isolant est recouvert par un plancher continu il faudrait une

membrane PV indépendante.

Cdt

1
stf_jpd87 Messages postés 94672 Date d'inscription mercredi 14 décembre 2011 Statut Modérateur Dernière intervention 15 avril 2024 27 493
4 mars 2024 à 17:38

Bonjour

Nota;  en rouleau si papier kraft il faut le lacérer et le mettre dessus. 


0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question

Merci beaucoup pour vos réponses,

la laine de verre du comble est située sous la toiture avec un parement lambris.

Le plancher est un osb de 2,2 cm, les solives qui le soutiennent font environ 13cm x 7 cm,

le comble me sert de stockage effectivement,

en dessous sur la moitié de la surface,il y a une chambre avec un faux plafond ba13 fixé par des cornières sur les solives avec une laine de verre de 10 cm ,

je me pose la question du poids à rajouter sur ces solives …

0

Bonjour

<je me pose la question du poids à rajouter sur ces solives … >

pas sur d'avoir tout compris.

c'est à dire , le poids de l'isolation rapporté juste au dessus de

la chambre ou le poids du stockage possible

Cdt

0

Bonjour,

Pour le poids je me demandais si rajouter une isolation sur le plancher osb comme vous l’avez mentionner , avec une armature en bois , cela ne serait il pas trop lourd à supporter pour les solives?

excusez moi d’avance si je ne suis pas assez claire, 

Cordialement

0
atlassaturn Messages postés 3366 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 11 avril 2024 1 953
Modifié le 7 mars 2024 à 19:11

bonjour

Tout dépend de la longueur des solives et de leur espacement , mais une section de 13X7 cm c'est effectivement léger . Par contre un plancher OSB en 22 mm , c'est très largement surdimensionné . Ce ne serait pas par hasard de l'aggloméré 

Donnez nous la longueur , la section exacte et l'entraxe des solives pour estimer la charge admissible . Si la charge est critique , une solution pourrait être de

-démonter le plancher existant                                                                                 --mettre des bastaings perpendiculairement aux solives (hauteur fonction  de        ce que vous voulez comme isolation   (il faudrait solidariser les solives           existantes et les bastaings par des équerres )                                                        --mettre l'isolant entre les bastaings et remettre les dalles de plancher .

ce n'est qu'une suggestion , d'autres possibilités existent en fonction des solives existantes . Donc il faut d'abord déterminer la charge admissible sur les solives) .  

0

Bonsoir,

Apres quelques vérifications , vous avez bien raison c’est de l’aggloméré!

Je viens de mesurer, les solives font 15x7 cm avec un entraxe de 60 cm pour une longueur de 6 m . Il y a un mur en parpaing creux qui sépare la chambre du garage sur lequel repose les solives a mi longueur.

Je souhaiterais si c’est possible une isolation de 15 cm afin de garder un peu d’espace en hauteur du comble . ( ce qui ferait 1,60 m de hauteur , soit ma taille ! )

0
atlassaturn Messages postés 3366 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 11 avril 2024 1 953
Modifié le 7 mars 2024 à 21:27

Doit on comprendre que les solives sont en appuis à leur milieu ? Dans ce cas la charge admissible serait de 310 kg/m2 , pour une portée de 3 mètres .

Faites le devis masse de tout ce que supportent les solives (le plafond en BA13 , les solives elles même , l'isolant , les bastaings et le plancher en agglo , si vous retenez la solution proposée plus haut) .ça devrait vous laisser une charge acceptable pour le stockage .

nota  : si l'appuis n'est pas centré , la charge admissible peut être considérablement réduites . Si la portée côté chambres est de 4 mètres au lieu de 3 , la charge admissible est divisée par 3 soit environ 100 kg/m2 , c'est à dire que normalement il ne faudrait stocker que des choses très légères 

0

Bonjour

<Je souhaiterais si c’est possible une isolation de 15 cm >

en plus des 10 cm actuel  ou au total ?

Isolation au dessus d'une chambre il faudrait viser un R de l'ordre de 7

Cdt

0

Bonjour à vous,

Tout d’abord je voulais vous remercier pour vos réponses bien détaillées,

Les solives sont en appui au milieu, la largeur de la chambre fait 3,30 m pour être précis, il n’y aura que du stockage léger ( cartons de vêtements, petits outillage …)

Concernant l’isolation ce serait en plus des 10 cm, soit 20 cm au total,je sais que ce n’est pas beaucoup .

Je vais faire le total de charge afin de savoir si je peux rajouter de l’isolation.

Si je récapitule et sous réserve du calcul de poids:

Partie habitée, pare-vapeur sur le plancher puis isolant en rouleau avec la solution chevron puis nouveau plancher 

Partie garage non isolée 

Une dernière question, y a-t-il un risque de pont thermique ? 
 

0
atlassaturn Messages postés 3366 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 11 avril 2024 1 953
Modifié le 8 mars 2024 à 21:00

 Bonjour 

Avec une portée de 3,3 m , la charge acceptable serait encore de l'ordre de 210 kg/m2 . La masse de l'ensemble placo + solives + plancher agglo + isolant + bastaings + nouveau plancher OSB de 18 mm serait de l'ordre de 60kg/m2 . ça laisserait 150 kg:m2 pour le stockage , donc le poids additionnel de l'isolation et du nouveau plancher n'est pas critique .

Par contre le problème de contrôle de l'humidité est à prendre en compte .il faut espérer que vous avez un pare vapeur au dessus du placo . Il ne faut pas mettre de pare vapeur entre les deux couches d'isolant . Il faut laisser 2 cm entre l'isolant et le nouveau plancher .

Nota si vous êtes limité en hauteur , donc en épaisseur d'isolation , vous avez intérêt à prendre le meilleur isolant : conductivité 0,035 , éventuellement 0,03 (panneaux en 60 cm de large ce qui pourrait correspondre à l'espacement de vos bastaings 

0

Bonjour,

Super nouvelle pour le poids qui ne serait pas critique, merci du calcul que vous avez effectué.

J’ai fait un trou dans le faux plafond de la chambre pour savoir exactement ce qu’il en est de la mise en place de l’isolation entre solives.
Il y a le placo entre les solives, une laine de verre de 10 cm revêtu craft , une lame d’air d’environ 1 cm ( la laine ne touche pas le plancher aggloméré du dessus) .Que pensez-vous de cette configuration ?

Il y a des isolants minéraux performants , comme mentionné plus haut je ne suis pas tellement pour les isolants synthétiques en cas d’incendie .

Le comble ainsi aménagé restera tout de même ventilé car ouvert sur le garage +présence d’un velux.
 

0
atlassaturn Messages postés 3366 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 11 avril 2024 1 953
10 mars 2024 à 17:31

Bonjour

Effectivement rajouter une deuxième couche  d'isolation sur le plancher existant n'est pas l'idéal tant au point de vue performance qu'au point de vue gestion de l'humidité :

-le papier kraft coincé entre les solives n'est pas l'optimum comme pare-vapeur

- dans les  150 mm de hauteur de solives vous n'avez que 100 mm de laine de verre , qui n'est certainement pas la plus performante .

La meilleure solution serait

-d'enlever le plancher en agglo , de retirer la laine de verre 

-de placer un pare-vapeur entre les solives soigneusement agrafé sur les solives  pour faire l'étanchéité

-de dérouler un bon isolant de 150 mm entre les solives 

-de fixer des bastaings perpendiculairement aux solives avec un espacement légèrement inférieur à 60 cm

-de dérouler des lais de 60 cm de large d'isolant (sans pare-vapeur) , d'une épaisseur légèrement inférieure à la hauteur des bastaings 

-de refaire un plancher en OSB de 18 mm .

Il est évident que ceci représente un travail beaucoup plus conséquent . C'est à vous de voir !

En ce qui concerne le problème de l'étanchéité du kraft , si il a été bien placé et si vous n'avez pas de pièces humides au-dessous , le risque est limité . D'ailleurs le risque existait avant et , si des condensations devaient se produire, elles auraient du se produire dans le passé

0

Bonjour,

Effectivement cette solution de démonter le plancher existant n’est plus le même travail !

Je crois que c’est la meilleure solution même si elle ne m’arrange pas vraiment,

Je prendrais un risque , même minime, à mettre un isolant sur le plancher aggloméré . 

Merci pour toutes ces précieux conseils

0