Epaisseur d'isolant pour mur interieur

Signaler
-
Messages postés
2835
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juin 2020
-
Bonjour,
Nous avons acheté une maison construite en 1940, je voudrais isoler les murs intérieurs (Est + Sud + Ouest) mais je ne sais pas quelle épaisseur de placo+polystyrène choisir, pouvez vous me donner des infos utiles ?
Merci d'avance

4 réponses

Messages postés
2835
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juin 2020
1 020
bonjour
Quand vous dites : isoler les murs intérieurs , vous voulez dire "isoler les murs par l'intérieur" ?
Pour être conforme aux recommandations , il faudrait viser une résistance de 3,7 m2.k/w , en rénovation de l'existant . Si votre mur existant a un R de 0,5 , il faudrait rajouter un R de 3,2 avec l'isolant . Selon l'isolant choisi (conductivité de 0,032 à 0,040 pour les plus courants) , il faudrait une épaisseur minimale de 10 à 13 cm pour l'isolant .
Avec les panneaux placo+isolant , que je connais , on ne peut pas avoir mieux que 2,85 . Pour être conforme à la réglementation et bénéficier des aides fiscales il faudrait passer par la solution doublage avec armature métallique type placostil , optima ...Il faut par ailleurs que les travaux soit faits par une entreprise .
Si vous faites les travaux vous-même , et si vous voulez en rester à la solution panneaux placo+isolant ,10+100 , choisissez des matériaux certifiés avec une conductibilité de 0,035 maxi . Globalement avec le mur existant vous aurez un R de plus de 3 m2.k/w , ce qui n'est déjà pas si mal , après tout dépend de la région : en provence c'est largement suffisant , en montagne , c'est un peu juste .
Messages postés
2835
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juin 2020
1 020
Comme on trouve des valeurs différentes de R requis en rénovation pour les murs , (en particulier dans le site donné ci-dessous) , j'ai vérifié . La valeur de 3,7 m2.k/w est bien exigée pour bénéficier d'un crédit d'impôt , voir : http://www.renover-sans-se-tromper.com/credit-dimpot-2012/
Il est évident que si vous ne visez pas cette possibilité, les recommandations que l'on peut trouver sont beaucoup moins contraignantes .
bonjour,
Excusez-moi de m'immiscer dans cette question , je souhaite simplement m'adresser a atlassaturn
pour un renseignement similaire.
Monsieur,
Je constate que vous avez beaucoup de connaissances techniques dans le domaine de l'isolation
batiment, pouvez-vous SVP,m'apporter les 2 réponses a ma question du 12 fevrier 2013 posée dans le forum "isolation" titre "Briques B1 et dalle plancher".
Même des valeurs approximatives me suffirer , mon souhait étant de connaitre les valeurs R et U de l'existant pour y apporter une amélioration, sans atteindre les normes.
D'avance , je vous remercie .

PS: ma question s'adresse aussi tous les internautes,repondre sur le forum Isolation SVP
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 18 février 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
9 mars 2013

Merci pour ces infos, cela m'a permis d'éclaircir certains points. Je vais aller voir un Conseiller Info-Energie dans mon Agence Locale de l'Energie et du Climat pour voir ce qu'il en pense. Et j'ai aussi un ami entrepreneur plaquiste qui doit m'apporter des infos et un devis. Pour ce qui est du crédit d'impôt je vais voir, car il faut réaliser un bouquet de 2 travaux par des professionnels. Maintenant à voir comme c'est cumulable avec l'eco pret à taux zero cela peut être intéressant.
Messages postés
64849
Date d'inscription
mercredi 14 décembre 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 juin 2020
11 609
Bonjour

Plus l'isolant est épais, meilleur il est .Mais surtout il y a plusieurs type d'isolants, qui pour la même épaisseur isolent deux fois plus.
Voir ce qui suit.

https://particuliers.placo.fr/
Cordialement
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 18 février 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
9 mars 2013

Je reviens vers vous, j'ai rencontré un conseiller Info-Energie et lui ai exposé la situation. Il me préconise une isolation avec de la fibre de bois pour des murs en pierre (pour info nous sommes situé au Nord Est).

Avec une isolation Polystyrène il y aurait des problèmes en été avec mes murs. C'est vrai que je lisais un commentaire qui expliquait que les "anciens" construisaient des maison pour durer, donc épaisseur importante des murs, et que si l'on rajoutait de mauvaises couches d'isolant cela pouvait dégrader le mur et donc au final retrouver avec des surprises derrière ce polystyrène.

A ce jour nous n'avons pas de problème d'humidité que ce soit au rez de chaussée ou à l'étage, la seule chose qui me dérange c'est que les murs sont bien froid en hiver, j'ai détecté plus de 2 à 3 degrés d'écart avec la température de l'air = déperditions. Bon avec tout cela j'en sais pas plus...

Maintenant je me demande est ce qu'il ne faudrait pas faire une isolation intérieur en utilisant différents matériaux en fonction de l'orientation de chaque murs pour un confort Ete comme Hiver.

Si vous avez des infos à me communiquer je suis preneur, merci d'avance.
Messages postés
2835
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juin 2020
1 020
Bonjour
On vous recommande de mettre de la laine de bois , Pourquoi ?
Je ne veux pas dire par là que ce soit une mauvaise solution , mais comme toute solution elle a des avantages et des inconvénients qui dépendent de la situation et qui font que la même solution est plus ou moins avantageuse selon les cas .

Parmi les inconvénients , il y a :
-le prix , en général ce type d'isolant est vendu plus cher ,
-les performances , les laines végétales ont une conductibilité de 0,040 W/m.k ou plus , alors que les isolants classiques (laines minérales ou mousses plastiques) se situent entre 0,035 / 0,039 pour les plus courants , et entre 0,030 0,032 pour les plus performants . Le polyuréthane se situe encore en-dessous . Donc il faut plus d'épaisseur et de place .
-la mise en oeuvre exclue la solution panneau placo+isolant collé , la plus simple et la plus rapide . Il faut obligatoirement passer par la solution armature métallique et plaques de plâtre vissées , tout à fait faisable mais plus longue .

Pour les avantages :
-La laine de bois a une inertie thermique plus grande que les isolants classiques , ce qui introduit un effet retard pour les variations de températures diurnes . C'est intéressant en été , la chaleur pénètre plus tard , donc a un moment où il est possible de refroidir par ventilation avec la fraîcheur du matin . Par contre avec des murs massifs , qui ont leur propre inertie , je ne sais pas si c'est déterminant . En hiver l'inertie peut ajouter un peu au confort , mais ne gagne rien en consommation , au contraire si vous avez des pièces occupées occasionnellement avec une programmation des températures en fonction de la présence .
-La laine de bois est moins sensible à l'humidité que les laines minérales , dans certaines limites . De toutes façons il est exclu de l'installer en isolation interne sans pare-vapeur ou frein vapeur . Il faut respecter des règles de base : l'humidité venant de la zone habitée chaude , doit pouvoir sortir plus facilement par la paroi extérieure , faute de quoi elle atteindrait le point de rosée et s'accumulerait sous forme liquide avec toutes les conséquences prévisibles . La laine de bois peut supporter un peu d'humidité , sous forme de vapeur , mais pas des litres d'eau . Il faut que la résistance à la diffusion de la vapeur d'eau de la paroi interne soit 5 fois plus élevée que celle du mur extérieur . Pour un mur en pierre de quelques dizaines de cm , la résistance à la diffusion , caractérisée par le coefficient Sd , est de l'ordre de 3 ou plus (il faudrait avoir l'épaisseur du mur , sa constitution pour donner un chiffre plus précis) . Il faudrait donc avoir un pare-vapeur ayant un Sd de 15 ou plus , ce qui est déjà au delà des valeurs les plus courantes pour un frein vapeur .
On a du vous expliquer qu'il fallait que le mur "respire" et qu'il ne fallait pas mettre une paroi parfaitement étanche à l'intérieur , pour que l'isolant joue un rôle de régulateur d'hygrométrie du mur en été ! en fait ceci n'est acceptable que dans la mesure où on assure déjà que le point de rosée ne soit pas atteint en hiver , ce qui est prépondérant . Pour réaliser un compromis entre ces exigences , il y a la solution membranes hygrovariables : ce sont des technologies nouvelles , développées pour les maisons à ossature bois ou les combles . Je ne sais pas si elles présentent toutes les garanties pour un mur ayant un Sd élevé