Sol en poutres qui tremble énormément

-
Bonjour,

Je suis en train de rénover les combles de notre maison datant de 1930,

Le problème est que le sol vibre / tremble énormément lorsque l'on marche dessus, et je ne vous raconte même pas lorsque l'on saute ! Nous allons bientôt aménager là haut (1 chambre + 1 salle de bain) mais cela m'inquiète de plus en plus de me retrouver en bas ! Le plancher est constitué de cette façon :
- Poutres en chêne de section 185 x 105mm avec un entraxe de 500mm
- 70mm de terre/torchi/paille
- 40mm de chape ciment

Notre pièce mesure 4,5mètres x 8 mètres et les poutres en chêne sont dans le sens des 4,5mètres.

A prendre en compte :
3 poutres ont pas mal de flèche, la chappe est en forme de cuvette(25mm de creux au milieu), nous avons ouvert une trémie de 2mètres x 1.7 mètres comme vous pouvez le voir sur le lien suivant :

http://kamaison.blogspot.fr/search?updated-max=2287-07-28T11:51:00-07:00&max-results=7&start=7&by-date=false.html

Ma question est donc de savoir si nous avons à nous inquiéter du poids que nous allons charger en emménageant là-haut, si il y a un risque de passer un jour à travers ce plancher ? Je ne connais pas du tout les calculs de charge.

Par avance, merci.

Bien cordialement, Kévin.
Afficher la suite 

4 réponses

Messages postés
26215
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 octobre 2019
3329
0
Merci
bonsoir

si ca tremble vraiment, il faut faire le necessaire avant d'emmenager et de prendre la cabane sur le chien.
imaginez si quelqu'un est en dessous !
Commenter la réponse de stf_frmu
Messages postés
1694
Date d'inscription
dimanche 4 avril 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
1 mai 2013
616
0
Merci
Bsr 110 mm x 36 m², 4 mètres cube de cam inutile pour notre génération, vous vous rendez compte le poids répartis il est vrais, en plus terre paille, mal sain; il faut retirer tout çà changer les solives et repartir sur du neuf parfaitement de niveau, sans flamber, Des entre toises entre les solives pour rigidigier
Commenter la réponse de Daniel LOISON
0
Merci
Bonjour,

Bien sûr mais j'aimerai une réponse plus technique à savoir qu'un calcul de charge m'aiderai vraiment.
Commenter la réponse de choocks
Messages postés
2721
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 octobre 2019
777
0
Merci
Bonjour
La flèche admissible sur un plancher est selon les sources de 1/300 ou 1/400 de la portée . Dans votre cas si il y a un creux de 2,5 cm , c'est déjà un problème , c'est presque deux fois la flèche admissible .
Normalement un plancher est dimensionné en fonction des charges qui sont la somme :
-des charges permanentes , plancher , cloisons etc tout ce qui est fixé ,
-des charges d'utilisation , mobilier , personnes etc
Dans le cas d'étage habitable aménagé en chambre , avec des cloisons légères , on prend 120 + 120 kg/m2 . On trouve parfois d'autres valeurs (150 Kg/m2 pour les charges d'exploitation , moins pour les charges permanentes si il y a un devis masse précis de tout ce qui est inclus) , mais un total de 240 Kg/m2 à 300kg/m2 couvre la majorité des cas .
Dans votre cas il y a une particularité c'est une surcharge permanente élevée due à l'empilement d'une isolation ancienne et d'une chape béton . Je ne sais pas quelle est la densité du mélange terre-paille , mais si on prend 1000 Kg/m3 et si on ajoute la chape on arrive a 150 kg/m2 auxquels il faudrait rajouter le plancher , les poutres etc on doit approcher les 200 Kg/m2 , Ce qui , même si le solivage est suffisant , ne laisserait pas de marge pour les charges d'utilisation .
En ce qui concerne les poutres , pour une portée de 4,5m et un entraxe de 500 , on recommanderait des poutres de 75X225 .
Avec une section de 105X185 , les poutres devraient pouvoir supporter 300kg/m2 sans atteindre la flèche maximum admissible . Hors elle a été largement dépassée , on peut se demander quelle a été l'utilisation de ce grenier dans le passé . Il y a certainement eu une surcharge , éventuellement avec de l'humidité ( l'isolation par torchis paille+terre sans pare vapeur devait certainement favoriser l'accumulation d'humidité) .

Quelles sont les solutions ? Il faut certainement enlever la terre et la chape , non seulement pour enlever de la masse mais pour que les poutres travaillent dans de bonnes conditions .
Ensuite il faut faire un diagnostic de l'état des poutres : si elles sont saines , mais ont simplement été cintrées par une surcharge avec de l'humidité , elles peuvent être conservées en réalisant un calage pour le plancher .
Il faut faire un devis masse de tout ce que vous aller rajouter en charges fixes (plancher , isolation phonique , thermique revêtements , cloisons sanitaire etc ) vous prenez un coefficient de sécurité d'au moins 20 % pour les imprévus et vous rajoutez les charges d'utilisation . Si c'est uniquement pour des chambres , 120 kg/m2 est correct , si ce sont des pièces de séjour où vous pouvez recevoir il faut prendre au moins 150 kg/m2 .
Si vous trouvez moins de 300 kg/m2 et si les poutres sont saines , ça doit passer .Il faut faire un petit calcul de vérification parce que la section n'est pas standard et que je me suis contenté d'interpoler des tables (ce qu'il ne faudrait pas faire !) ,
mais il ne devrait pas y avoir de problème .
atlassaturn
Messages postés
2721
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 octobre 2019
777 -
J'ai fait le calcul de flèche avec une charge de 300kg/m2 et les dimenssions que vous donnez .
Avec des poutres en chêne (module 12000 Mpa ou 1200 kg/mm2) , je trouve une flèche de 1,25 cm au centre , ce qui serait proche de la limite acceptable , il vaudrait mieux limiter la charge totale à 240 kg/m2 .
Mais de toutes façons ce n'est pas la charge actuelle qui explique la flèche de 2,5 cm , il y a du y avoir une surcharge et/ou des conditions anormales de sollicitations : humidité ? Le bois perd de sa rigidité avec une forte humidité . D'où l'importance de vérifier que le bois est sain , si il a été soumis à de l'humidité .
atlassaturn
Messages postés
2721
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 octobre 2019
777 -
Je n'ai pas pris en compte la trémie qui rajoute des charges sur les poutres adjacentes . En fonction des photos , vous avez coupé deux poutres , ce qui double , au moins , les charges sur les poutres qui supportent la trémie . En plus ce sont des charges localisées , et non pas des charges réparties , donc il faut être extrêmement prudent dans cette zone et essayer de reprendre au mieux les charges , par des renforts , des reprises d'effort par des piliers au sol ou à la charpente , ce qui ne peut se concevoir qu'en fonction de l'aménagement . On peut très bien concevoir un habillage de l'escalier qui reporte des charges sur le sol du rez-de-chaussée . Mais cela dépend de l'aménagement .
Commenter la réponse de atlassaturn