Isolation

123 levier - 2 mars 2011 à 07:58
jean cohenny Messages postés 27 Date d'inscription samedi 13 février 2010 Statut Membre Dernière intervention 1 février 2013 - 5 mars 2011 à 22:42
Bonjour,
je vais vendre ma maison des annees 1980 pour en reconstruire une autre plain pied quelle est selon vous la meilleur isolation laine de verre laine laine de roche isolation interieur ou exterieur pour un chauffage au sol electrique les normes en epaisseur de laine de verre que je dois poser merci de me repondre a bientot michrl
A voir également:

4 réponses

Il y a plusieurs questions

Quel isolant ?
Pour l'instant le meilleur choix (performance/prix) reste la laine de verre ou la laine de roche .La laine de roche est peut être un peu moins désagréable à manipuler ,c'est par ailleurs un meilleur isolant phonique . les autres solutions :mousses expansées ou feutres de bois de cellulose , de coton , de chanvre (dits écologiques) sont beaucoup plus chères , par ailleurs elles ne peuvent pas avoir la même résistance au feu , aux parasites etc... qu'un matériau parfaitement inerte comme les laines minérales .

Problèmes à prendre en compte :
les rats aiment bien nicher dans l'isolant, donc il ne faut pas qu'ils puissent y accéder en particulier dans le toit .
Si de l'humidité rentre dans l'isolant il perd ses performances , il faut donc soigner le part-vapeur ce qui par ailleurs donne une garantie de ne pas récupérer de fibres dans l'habitation .
Les laines minérales ont tendance à se tasser en particulier dans le cas d'une pose verticale contre les murs . Il faut donc choisir des qualités qui ont une certaine tenue (panneaux semi rigides de bonne qualité) .Il faut par ailleurs les coller au mur ou les fixer mécaniquement selon la finition prévue .
Nota tous ces inconvénients existent aussi avec les autres isolants , sauf dans le cas des mousses expansées rigides .moins sensibles à l'humidité et au tassement .

Isolation extérieure ou intérieure ?
Pour une résidence principale habitée en permanence l'isolation extérieure est plus performante (pas de ponts thermiques) et peut être plus confortable (meilleure inertie thermique ) Par contre c'est en général plus cher , mais tout dépend de ce que vous avez prévu comme finition extérieure (bardage, crépi ? ) de l'architecture de votre projet de maison , de l'ossature ....
Par contre dans le cas d'une habitation occupée occasionnellement (résidence secondaire) l'isolation intérieure est souhaitable sinon vous passer votre temps à vous geler le weekend pour rendre une maison habitable au moment de partir !!!

Pour ce qui est des épaisseurs , il existe des normes en particulier pour le chauffage electrique ,comme indiqué ci-dessus . N'hésitez pas à prévoir large là où vous ne pourrez plus intervenir (Murs , sols si vous construisez de plain-pied sur un radier .Par ailleurs les normes ne prennent pas assez en compte , à mon avis des particularités :zone froide , altitude . Si vous êtes dans un de ces cas n'hésitez pas à surdimensionner votre isolation (Si vous habiter à 1000m , ce qui est mon cas , l'écart de température est augmenté de 7 ° , c'est à dire que les besoins en chauffage sont pratiquement doublés , ou alors il faut doubler l'isolation ).

Cordialement
1
stf_jpd87 Messages postés 89336 Date d'inscription mercredi 14 décembre 2011 Statut Modérateur Dernière intervention 26 janvier 2023 26 646
2 mars 2011 à 08:24
Bonjour

voir cette rubrique sur google : PROMOTELEC

Ainsi que celle-ci :
http://www.curbain.be/fr/energie/information/typedisolant_ISO.php
Note plus le lamda ( Y renversé) est faible meilleur est l'isolant
.
Bon lecture.
0
stf_jpd87 Messages postés 89336 Date d'inscription mercredi 14 décembre 2011 Statut Modérateur Dernière intervention 26 janvier 2023 26 646
2 mars 2011 à 14:13
En phase avec Atlas, mais attention aux économies à l'achat de votre isolation elles vous coûteront chères en chauffage, et pendant longtemps.

La meilleure économie est celle que l'on fait sur le chauffage.
Cordialement.
0
jean cohenny Messages postés 27 Date d'inscription samedi 13 février 2010 Statut Membre Dernière intervention 1 février 2013 17
5 mars 2011 à 22:42
Vous posez mal le problème.
Le problème c'est de compenser les déperditions thermiques du bâtiment en fonctionnement par un apport de calorie pour maintenir les pièces habitables à 19°C (21°C momentanément en salle d'eau).
Les déperditions thermiques sont d'abord fonction de l'intégration du bâtiment dans son environnement (zone de température extérieure locale, exposition au vent, au soleil, effet de masque par les arbres, les montagnes, les bâtiments environnants,...), de la conception du bâtiment (bâtiment compact sur 2 ou plusieurs niveaux, bâtiment étendu ou morcelé, position des zônes tampons (placards, celliers, WC, garages,...) et des SAS d'entrée), du mode de construction du bâtiment (en béton ou agglos, en béton cellulaire, en bois, en paille,...à isolation intérieure, extérieure, avec fenêtres double ou triple vitrage, en bois, en alu, avec doubles fenêtres, avec volets isolants,...) et du sérieux de la mise en oeuvre, de la conception de la ventilation (VMC simple flux, hygroréglable, double flux,...), de la conception du chauffage (facteur important de confort, et de consommation, régulation avec délestages programmables,...) et du chauffage de l'eau chaude sanitaire, de la conception de la cuisine (attention aux plaques de cuisson électriques gouffres énergétiques et financier) et de la conception de l'éclairage (basse tension avec transfos = dépenses importantes...).
Le type d'isolant que vous choisirez dépendra du niveau de confort que vous souhaitez et du coût de fonctionnement que vous pourrez supporter.
En gros, il faut penser à une isolation en sol de 10/12cm de polyuréthane ou polystyrène incompressible, remontant sur les bords, l'équivalent de 30cm de laine de verre en façade et de 40/45cm d'équivalent laine de verre sous toiture, et veiller à la protection contre les entrées d'air parasites par la mise en place de pare-vapeur continus.
Essayez d'évitez les chassis coulissant (assez perméables à l'air) et préférez les portes d'entrée en acier très isolantes de Bel'M (coef 1).
N'oubliez pas que l'isolation c'est aussi l'inertie thermique des parois : prévoyez des murs épais en béton vers le centre du bâtiment, près de la cheminée : il stockeront les calories et vous les restitueront ensuite.
Dans tous les cas consultez un maître d'oeuvre (architecte, thermicien ou autre).
Bonne chance.
Jean cCohenny, diplômé architecte DENSAIS
0