Isolation grenier

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 4 décembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
4 décembre 2013
-
 hicot35 -
Bonjour,
Je désire améliorer l'isolation de mon grenier en y ajoutant de la laine de cellulose soufflée.

Il y a dans le grenier un plancher de bois. L'espace entre le plafond des pièces et le plancher du grenier est vide (non isolée). Cet espace mesure environ 30 centimètres de haut sur l'ensemble de la superficie de la maison.
L'ajout de cellulose sera-t-il efficace ou l'air chaud de la maison s'échappera par cet espace vide qui se trouvera sous l'isolant? L,air chaud passant dans l'espace vide puis vers les mur de la maison.
Merci
Christophe

4 réponses

Messages postés
3034
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
28 novembre 2021
1 735
Bonjour
Effectivement la meilleure solution serait d'utiliser ces 30 cm pour mettre de l'isolant , en plus cela vous laisserait un accès au grenier , chose toujours utile pas seulement comme débarras , mais surtout pour inspecter la charpente ou la toiture .
Si c'est possible (dalle vissée) la meilleure solution serait d'enlever le plancher ou même de le sacrifier si il n'est pas démontable pour le récupérer (vielles planches et clous rouillés) , quitte à mettre ensuite un plancher OSB .
Vous aurez ensuite accès pour mettre au mieux un pare-vapeur assurant aussi l'étanchéité à l'air , si le plafond n'est pas en plâtre, mais en lambris . Eventuellement cela vous laissera le choix de l'isolant (déroulé ou épandu) étant entendu que les isolant en rouleaux sont moins chers et plus performants que les isolants soufflés ou répandus manuellement (conductivité : 0,040 maximum contre 0,042 minimum pour les isolants soufflés ou épandus , encore quand le travail est bien fait !)
Messages postés
10710
Date d'inscription
vendredi 13 janvier 2012
Statut
Contributeur
Dernière intervention
28 novembre 2021
4 211
Bonsoir l'ideal serait de mettre l'isolant sur le plafond des pieces ça evite de chauffer ce vide .
Bonjour

Pour reprendre la remarque de KIDUGUEN, n'est-il pas possible se "souffler" (par quelques orifices répartis sur la surface) l'isolant dans le vide entre plafond et plancher.
Le problème est que cette isolation ne sera pas protégée par un pare-vapeur coté chaud.
A moins de poser ce pare-vapeur sous le plafond.
Sinon, en n'isolant que les combles (après pose d'un pare-vapeur sur le plancher), il subsistera comme vous le craignez, un pont thermique de 30 cm de hauteur, à la périphérie de la maison. Ce qui n'est pas négligeable ( nature du mur extérieur ?) ; mais sans commune mesure avec les pertes actuelles.

A+
Bonjour Chris20240,

Rien ne sert d'isoler sur le plancher du grenier s'il reste ce vide au-dessous qui plus est si les murs périphériques dans cet espace ne sont pas isolés non plus. Atlassaturn a raison, il vaut mieux démonter le plancher actuel du grenier pour poser ensuite l'isolation entre les solives. D'une part cela permettra déjà de vérifier le bon état de la structure et ensuite de vérifier également l'étanchéité à l'air du plafond. Un plafond en plaque de plâtre est condidéré comme étanche si les joints sont réalisés en pourtour de plafond et si les percements pour passage de gaines (électricité, ventilation) sont correctements étanchés en pourtour (pour l'alimentation des plafonniers, il peut être utile de prévoir des boîtiers étanches).

Si vous souhaitez par la suite poser à nouveau un plancher pour stockage dans le comble, il faut impérativement prévoir un pare vapeur (Sd mini 18mètres) sur l'ensemble de la surface avant de poser l'isolant. Ce qui veut dire qu'il faut habiller l'espace entre solives et recouvrir également les solives en les épousant du mieux possible avant d'isoler (une pose du PV perpendiculaire aux solives est alors plus facile à réaliser).

Pour l'isolation, suivant la hauteur des solives et d'autant plus s'il doit y avoir un plancher au-dessus, il faut viser un isolant à plus faible lambda que celui d'un isolant en vrac car même avec un lambda à 0.032 et 160mm de hauteur de solives, on ne peut qu'arriver au mieux à R=5m2.K/W. Sachant que les isolants en vrac ont un lambda qui varie de 0.042 à 0.048W/m.K au pire, soit il faut prévoir un contre solivage si on souhaite un plancher ensuite (et là il faut s'assurer que la structure existante peut en supporter la charge complémentaire), soit on oublie la pose du plancher de stockage et on recouvre le plafond en noyant les solives dans l'isolant à concurrence de la résistance thermique visée et donc on souffle une hauteur suffisante d'isolant pour obtenir R>6m2.K/W. Attention toutefois à bien prendre les dispositions pour éviter que l'isolant bloque les entrees de ventilation en pieds de rampants (si besoin poser des déflecteurs cf. CPT 3693 http://www.cstb.fr/pdf/cpt/CPT_3693.PDF ).

Cdlt.