Installer Isolation combles semi aménagées

marc.r31 Messages postés 1 Date d'inscription lundi 28 juillet 2014 Statut Membre Dernière intervention 28 juillet 2014 - Modifié par Emilie-Linternaute le 26/01/2017 à 10:08
atlassaturn Messages postés 3167 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 6 décembre 2022 - 29 juil. 2014 à 14:37
Bonjour;

Je souhaiterais isoler nos combles, maison ancienne de 140ans, dans le nord de Toulouse.

Les combles sont de nature de brique pleines 'rouges'.
La charge future est uniquement pour du rangement léger.

On me propose de mettre des planches de 38mm x 220mm espacées tous les 500mm.
De mettre de la laine de verre de Ibr 200mm R=5 et un plancher ctbh de 22mm.

Mes questions:

>> résistance par rapport aux rongeurs (souris, loirs) ? prévention à faire ?

>> la hauteur de 200mm est-elle satisfaisante ?

>> pour la mise en oeuvre, faut'il poser la Laine de Verre directement sur les briques sans précautions particulière?

>> espacement conseillé entre planches tous les 500mm >> cela peut-il être poussé à une espacement de 600mm ?

Merci

4 réponses

atlassaturn Messages postés 3167 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 6 décembre 2022 1 842
29 juil. 2014 à 12:02
Bonjour
Votre post comporte de multiples questions , y répondre en totalité risque de prendre du temps et en plus de nécessiter des commentaires !

1 Résistance aux rongeurs : Si vous mettez un plancher , il faudra laisser un jeu en périphérie , mais de quelques mm seulement ( fonction de la dimension du plancher ) , je ne crois pas que des rats ou des loirs puissent passer , même si on est parfois surpris de leur facilité à se faufiler . Si vous avez vraiment des inquiétudes , il y a la solution de mettre l'équivalent d'une plinthe (ou on tasseau) fixée au mur et qui bouchera l'espace .
2/Est ce que 200 mm d'isolant type IBR 40 est suffisant ? ça correspond à un R de 5 , mais dans les faits vous aurez moins : le bois est un isolant , mais moins que la laine de verre . Avec vos hypothèses : des planches sur chant de 38 mm , espacées de 500 mm , vous n'aurez que de l'ordre de 4,5 , ce qui n'est pas la catastrophe , mais est éloigné des recommandations récentes .
Plusieurs solutions pour améliorer :
-augmenter l'épaisseur , avez vous la place ?
- prendre une laine de verre plus performante de conductibilité 0,035 ou même 0,032 . ce sera plus cher , mais je prendrais quand même au moins de l'isoconfort 35 , plus chère , mais plus performante et qui se tient mieux .
-faire un supportage en bois croisé : c'est à dire une première rangée de "lambourdes" avec un espacement d'un peu moins de 120cm , ce qui permet d'utiliser , sans découpe , les rouleaux de laine verre . Au dessus de cette rangée une deuxième rangée avec un entraxe correspondant au format des panneaux que vous allez mettre (il faut que la jonction des panneaux se fasse sur un support) . Si vous utilisez des panneaux en agglos , qui bien souvent font de l'ordre de 180 cm de long , ça veut dire un entraxe de 45 cm . Si vous utilisez des panneaux OSB 3 en 18 mm , vous pourrez aller au delà en entraxe 50 ou 60 cm , fonction des panneaux que vous trouverez .
Cette solution suportage croisé , a plusieurs avantages : meilleures performances thermiques , moins de bois en volume et des bois de plus faible section , en général moins cher au m3 , solidarisation des pièces posées sur chant , si vous mettez quelques équerres , ce qui évitera que les lambourdes ne se déversent . Si vous mettiez des planches de 38X220 , comme envisagé , il faudrait mettre des entretoises donc encore des découpes de la laine de verre et des pertes de performances .
Il faut choisir les sections des "lambourdes" , en fonction des épaisseurs de laine de verre retenues : première rangée , hauteur égale à l'épaisseur de la première couche de laine de verre ; deuxième rangée hauteur égale à l'épaisseur de la deuxième couche de laine de verre +2cm .
1
philtax Messages postés 8 Date d'inscription lundi 21 juillet 2014 Statut Membre Dernière intervention 3 août 2014
28 juil. 2014 à 11:21
Il est conseillé pour des combles de les isoler avec du placo-plâtre bien moins cher que des planches 28x220 , il suffit de mettre un isolant léger et pas cher qui se trouve facilement dans les magasins de matériaux ces isolants sont vendus en rouleaux de 10 m et sont très fins et très efficaces ne prennent pas de place, si besoin était il éxiste aussi de l'isolant spécial combles, mais moins pratiques à fixer et à passer par la trappe.
Ensuite il suffit de faire le calcul pour mettre vos rails et fixer votre placo, pensez à bien faire vos raccords entre chaque plaques si votre trappe est petites faites des plaques à la plus grandes distances passantes dans celle-ci, refaire des chanfreins pour pour bien serrer vos calicots, s'il y a une cheminée, pensez à isoler son conduit avec SIPOREX plaques en 40x40 plus sa colle spéciale, sur toute la hauteur jusqu'au toit , aucun risque d'incendie après au plancher vérifier la largeur de votre base de passage de conduit elle doit faire 40 cm et en béton ignifuge tout autour du conduit, pensez à placer votre électricité câbles d'antenne TV ou Satellite, gaine de VMC ou extracteur etc.. , le fait d'utiliser du placo vous permettra de pouvoir changer quand vous le désirez votre aménagement de combles à moindre coût et d'effectuer des réparations très facile.
J'espère vous avoir été utile, je ne suis qu'un bricoleur mais je sais comment ça se passe et le moins cher est mon ami, mais ça n'empêche pas le bon travail.
Philtax
0
Bonjour,

merci de votre réponse, mais il s'agit pour moi d'isoler un plancher existant par le dessus.

ce plancher existant est en brique pleine et c'est par dessus que je voudrais poser une isolation et après recouvrir celle-ci d'un plancher ctbh pour marcher et stocker des choses légères.

merci encore
0
atlassaturn Messages postés 3167 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 6 décembre 2022 1 842
Modifié par atlassaturn le 29/07/2014 à 15:09
RE
Je n'ai pas répondu au dernier point : faut il poser la laine de verre directement sur le sol en brique ? (je suppose qu'il est capable de supporter les charges d'accès et de stockage : 150 à 200 kg/m2) .
Je n'ai pas les données exactes du sol : étanchéité à l'air , à la vapeur d'eau . Dans la mesure où vous mettez un plancher au dessus de la laine de verre , même avec un vide d'air de 2 cm entre la laine de verre et le plancher , il ne faut prendre aucun risque d'accumulation d'eau au-dessous du plancher .
Donc il est plus sur de mettre un pare vapeur au-dessus du sol en brique sous la première rangée de lambourdes et de laine de verre . Un film polyane assez solide fera parfaitement l'affaire , ce n'est pas très cher .
La première couche de laine de verre pourra avoir un pare-vapeur ou non , ça n'a aucune importance , sous réserve bien sur de mettre le pare-vapeur éventuel contre le polyane (côté chaud) . Par contre la deuxième couche de laine de verre ne doit pas avoir de pare-vapeur , où si vous n'en trouvez pas de la bonne dimension sans pare-vapeur , de le lacérer généreusement !

La démarche devrait être la suivante :
1/ Choisir les dalles de plancher , qui détermineront l'espacement de la deuxième rangée de lambourdes . Je recommande des dalles en OSB 3 de 18 mm . Pour le format , il existe selon les fabricants différentes longueurs ou largeurs , à voir en fonction des disponibilités locales et des problèmes de manutention (ça existe en 2500 de long mais est ce compatible des accès ?) . En OSB 3 de 18 mm , les portées peuvent aller jusqu'à 65 cm sans problème pour une charge de 200 kg/m2 , ce qui est confortable pour des combles non aménagés .
2/ Choisir les deux couches de laine de verre (Qualité épaisseurs) , en fonction de l'objectif de résistance R que vous voulez atteindre , des disponibilités locales , du budget mais également des formats de chevrons ou solives à utiliser comme lambourdes .
Faire un schéma pour optimiser le positionnement des lambourdes et des dalles OSB de façon à minimiser les découpes donc le travail et les chutes et faire le devis matériau (nombre de lambourdes , de rouleaux de laine de verre etc ...) .
Dernière précision : assurer une bonne ventilation des combles , ce qui est une garantie de santé pour la charpente : ne pas obstruer les entrées d'air au niveau des rives ou des ouvertures sur pignons .
Sur ce bon courage
0