Isolation grenier

Bricoleur - 17 sept. 2014 à 22:09
MarcIsover Messages postés 279 Date d'inscription mercredi 30 avril 2014 Statut Membre Dernière intervention 23 novembre 2021 - 26 sept. 2014 à 18:58
Bonjour, J'ai l'intention d'isoler la dalle du grenier qui est actuellement recouverte de laine de verre. Cette laine de verre est très ancienne, écrasée donc plus efficace.
Je voudrais poser du roofmatt en deux épaisseurs et les croiser; ma question, dois-je mettre sur la dalle une pare vapeur et ensuite poser les plaques?
Merci

2 réponses

atlassaturn Messages postés 3238 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 17 mai 2023 1 871
17 sept. 2014 à 22:36
Bonsoir
Je pense que vous voulez parler de polystyrène extrudé .
Si vous ne pensez rien mettre sur le polystyrène et si le grenier est correctement ventilé , un pare vapeur n'est pas indispensable : le peu de vapeur d'eau qui pourrait diffuser à travers le polystyrène ou les joints sera facilement éliminé .
Mais si vous mettez du polystyrène extrudé , relativement cher , et non un isolant classique pour comble perdu , beaucoup moins cher , c'est que vous pensez faire un accès dessus (plancher ?) . Dans ce cas il vaut mieux mettre un pare-vapeur parfaitement étanche (Sd>18 m)
0
MarcIsover Messages postés 279 Date d'inscription mercredi 30 avril 2014 Statut Membre Dernière intervention 23 novembre 2021 87
26 sept. 2014 à 18:58
Bonjour Bricoleur,
Le Roofmate est effectivement un polystyrène extrudé (XPS) de la marque DOW dont le coefficient de conductivité thermique varie de 0.034 à 0.029 W/m.K (TG-A, TG-X ou SL-X). Il a donc une résistance thermique R intéressante en fonction de la référence choisie et de l'épaisseur mise en oeuvre. Il ne concoure toutefois pas à une bonne isolation acoustique et ne renforcera donc pas l'isolement procuré par la dalle.
Puisque vous parlez de dalle, on peut supposer qu'il s'agit d'une dalle béton. Si c'est le cas, il faut qu'elle soit parfaitement plane et sans aspérités afin qu'il n'y ait aucune circulation d'air parasite possible entre cette dalle et les panneaux d'XPS, ce qui nuirait au résultat thermique attendu.
Lors de la réalisation, n'oubliez pas que l'isolation doit remonter jusqu'à la panne sablière et la recouvrir sans toutefois obstruer les orifices de ventilation, si celle-ci s'effectue par les rives basses de la toiture (cf CPT 3560-V2 page 7 - http://www.cstb.fr/pdf/cpt/CPT_3560_V2.pdf). Il faut également assurer la continuité de l'isolation sur le pourtour du comble, à la jonction des panneaux avec les murs périphériques. Suivant la configuration, vous ferez donc remonter l'isolant sur la hauteur du dératellement. Toutefois, ce type d'isolant ne permettant pas un calfeutrement du dessus de la panne du fait de son caractère rigide, il vous faudra compléter par un isolant de nature fibreuse afin de limiter le pont thermique en partie supérieure des murs.
Si vous envisagez ce type de produit, c'est probablement pour pouvoir accéder au comble. Sachez que ces isolants sont sensibles au poinçonnement et qu'il faut impérativement poser une dalle de répartition (de type CTBX ou OSB) sur l'ensemble de la surface pour pouvoir utiliser le comble (entretien, stockage, etc.). Ce type de produit étant très peu perméable à la vapeur d'eau, il n'est pas utile de mettre en oeuvre un pare-vapeur puisque ces panneaux, selon la référence choisie, sont proposés soit à rainures et languettes, soit à feuillures alternées.
Enfin, pour votre confort et vos économies d'énergie, visez une résistance thermique minimale R= 7 m².K/W pour cette isolation.
N'hésitez pas si vous avez des questions complémentaires :-)

0