Renforcer structures ecartement 930mm

alain070 Messages postés 5 Date d'inscription dimanche 30 novembre 2014 Statut Membre Dernière intervention 8 décembre 2014 - 30 nov. 2014 à 19:10
atlassaturn Messages postés 3163 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 2 décembre 2022 - 10 déc. 2014 à 10:06
mon fils vient d'acheter une maison le garage mesure 9m x 5.4m il y a 10 poutres de sections 100 mm x 300 mm et il y en a 10 poutres posées dans la dimensions 5.4m mais elles ont un entraxe de 93 cm on voudrai créer 2 pièces supplémentaires posés sur de OSB de 18 mm comment faire pour renforcer le plancher faut il mettre un pilier ?? remettre des des poutres???
merci de vos réponses
Alain

11 réponses

Bonsoir Alain, pas clair le sens des poutres, 9 :10 poutre de 5,40 ok mais que font les autres 10 autres
Du 10 x 30 entre axe ou plutôt espace 93 , il faut poser dessus mais perpendiculaire des chevrons de 6 x 8 entre axe 50 cm et l'OSB
0
alain070 Messages postés 5 Date d'inscription dimanche 30 novembre 2014 Statut Membre Dernière intervention 8 décembre 2014
30 nov. 2014 à 19:51
la structure du plancher est faite de 10 poutres en lamellé collé de 100 X 300 mm il n'y a rien d'autres elles mesurent 5.4 m plus ce qui est dans les murs et l'entraxe est de 93 cm cela me semble large que faut il faire remettre des chevrons dessus mais ne faut il pas renforcer en dessous ????
0
atlassaturn Messages postés 3163 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 2 décembre 2022 1 840
Modifié par atlassaturn le 30/11/2014 à 20:18
Bonsoir
Une poutre de section 100X300 mm avec une portée de 5,4 m peut supporter une charge répartie de l'ordre de 1200 kg . Chaque poutre supporterait une surface de 5,4X0,93 soit environ 5 m2 . Les poutres pourraient donc supporter une charge surfacique de 240 kg/m2 . C'est un peu juste pour une surface habitée : selon les aménagements , il faudrait viser 250 à 300 kg/m2 .
Mais ce qui est plus critique ce sont les panneaux constituant le plancher : des panneaux OSB 3 en épaisseur 18 mm ne sont pas compatibles d'un entraxe solives de 0,93 . Il faudrait au minimum une épaisseur de 25 mm , plus chère et difficile à trouver , et même avec 25 mm ce serait limite !

Donc il faut renforcer la structure , deux solutions :
- Mettre des solives croisées sur les poutres existantes . Avec un espacement de 45 ou 50 cm (fonction de la longueur des panneaux pour faire la jonction des panneaux sur une solive) il n'y aurait pas de problème avec l'OSB en 18 mm .
Inconvénient : cela surchargerait les poutres de 5,4 m qui sont déjà limite . par contre pour une portée de moins de 1m entre appuis , il n'y aurait pas besoin de solives de forte section : des chevrons de 10 cm seraient suffisants .
- Doubler les poutres de 5,4 m en en mettant une dans chaque intervalle . Cela donnerait une bonne marge aussi bien pour les poutres que pour les panneaux .
Inconvénient : le prix des poutres !

A vous de choisir la solution .
0
atlassaturn Messages postés 3163 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 2 décembre 2022 1 840
30 nov. 2014 à 21:15
Je n'avais pas vu l'échange ci-dessus avant de rédiger ma réponse .
Déjà pour ce qui est des chevrons utilisés comme solives , la section n'est pas critique pour une distance entre appuis de moins de 1m . Des chevrons de 8 cm feraient aussi l'affaire !
Pour les poutres de 5,4 m , j'étais parti sur des poutres en résineux . Des poutres en lamellé collé devraient être plus résistantes : les caractéristiques sont normalement plus élevée (10 à 20 % ) . Donc la charge admissible devrait être de l'ordre de 1400 à 1500 kg , soit une charge surfacique admissible de 280 à 300 kg/m2 , compatible d'un aménagement normal .
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
Bsr, bien merci de confirmer
0
atlassaturn Messages postés 3163 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 2 décembre 2022 1 840
1 déc. 2014 à 15:53
Bonjour
Je confirme qu'une poutre faite de lamellé collé est plus résistante qu'une poutre massive de même section .
Généralement on prend une valeur de module d'Young de 10000 Mpa pour un résineux de qualité , pour du lamellé collé on trouve plutôt des valeurs de 12000 Mpa .
Il est assez difficile de trouver des valeurs de charges admissibles pour des poutres en lamellé collé de 100X300 . Les sections les plus courantes sont plutôt 80X280 ou 80X320 , mais par interpolation on trouve les valeurs que j'ai données , ce qui permet d'envisager sans trop de réserve un aménagement habitable dans le cas du problème posé par Alain (ce qui n'aurait pas été le cas avec des poutres massives en résineux) .
Pour faire une vérification plus précise il faudrait connaitre l'origine des poutres (fabricant , nature du bois ... ) . Par ailleurs il est important de rappeler que les charges permanentes ne doivent pas dépasser 50 % des charges de dimensionnement , en particulier dans le cas du lamellé collé (problème de fluage de la colle) .
0
alain070 Messages postés 5 Date d'inscription dimanche 30 novembre 2014 Statut Membre Dernière intervention 8 décembre 2014 > atlassaturn Messages postés 3163 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 2 décembre 2022
1 déc. 2014 à 17:56
bonsoir ne vaut il pas mieux mettre une poutre au milieu des 5.4 m en dessous et créer 2 poteaux pour tout soutenir !!!!!
merci de vos réponses qui m'ont déjà fait bien avancer
0
atlassaturn Messages postés 3163 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 2 décembre 2022 1 840
Modifié par atlassaturn le 2/12/2014 à 17:50
Bonjour
Autant j'avais quelques réserves dans le cas de poutres 100X300 , de 5,4 m de portée , en résineux massif , autant il me semble que dans le cas de poutres en lamellé collé il ne doit pas y avoir de problèmes (sous réserve bien sur de rester dans une enveloppe de 150 kg/m2 pour les charges permanentes , ce qui laisserait 150 kg /m2 pour les charges d'utilisation , valeur spécifiée pour un étage habité) . Je suis donc d'avis de garder les poutres telles qu'elles sont , sansmettre un renfort .
Il est vrai que je ne suis que conseilleur , ce n'est pas moi qui devrait supporter les problèmes éventuels , si il y en avait , ce qui m'étonnerait . Il serait donc logique que vous preniez d'autres avis , si possible auprès de professionnels : fabricants de poutres lamellées collées ou charpentiers , utilisant couramment ces matériaux , et ayant leurs entrées chez les fabricants en tant que client .

Vous pouvez aussi décider , a priori , de renforcer l'ensemble par une poutre perpendiculaire au milieu des 5,4 m pour avoir des marges et ne pas vous contraindre . Cette poutre pourrait être en 2 ou 3 longueurs , avec 1 ou 2 poteau(x) intermédiaire(s) . Part contre le dimensionnement de cette poutre n'est pas facile , c'est un système hyperstatique , donc il faut calculer les déformées pour déterminer la répartition des charges entre les poutres d'origine et le renfort . Dans une première approche , on peut retenir de prendre une section capable de supporter la moitié de la charge au centre .
Ceci correspondrait à une section de :
- 100X300 pour une poutre renfort en deux longueurs (donc un poteau)
-100X200 pour une poutre renfort en trois longueurs (donc deux poteaux)
Il est évident que ce n'est qu'une estimation et qu'il faudrait recalculer les déformées des poutres d'origine et du renfort pour avoir la répartition des charges . Mais ce n'est pas très critique , si la section est un peu juste , le renfort se déformera et reportera un peu plus de charges sur les poutres d'origine , qui de toutes façons pourraient supporter , seules , la totalité .
L'intérêt du renfort serait aussi de réduire la flèche au centre . Sans renfort , la flèche maximale , dans le cas extrême (300kg/m2) , serait de 18 mm . Ce cas ne sera jamais atteint , mais dans le cas le plus courant , la flèche pourrait être de l'ordre du cm . Avec le renfort elle ne sera que de quelques millimètres .
Par contre il faudra prendre en compte les charges d'appuis sur la dalle du garage . Dans le cas d'un seul poteau , la charge serait de l'ordre de 2 tonnes ou plus . Je ne sais pas comment est faite la dalle du garage , mais il sera certainement nécessaire de prévoir un socle avec des fondations pour reprendre la charge du poteau .
0
Bsr Alain, oui bien sûr s'il y a la possibilité si pas de contrainte dans la pièce du rdc, dans ce cas une poutre de 9 m dans le sens de la longueur, et un seul poteau suffit, 4,50 - les fiches à 45° il restera 4m ça passe
Bien sûr que le lamellé collé est plus résistant, mais si les solives en place ne le sont pas, notre internaute ne va pas démolir son ossature.
La poutre de 2 x 4,80 avec les scellements dans les pignons sous les madriers, sur le poteaux, en chêne 20 x 25 Son rôle sera de soulager, pas vraiment porteuse
0
alain070 Messages postés 5 Date d'inscription dimanche 30 novembre 2014 Statut Membre Dernière intervention 8 décembre 2014
5 déc. 2014 à 08:19
bonjour je dois mettre des chevrons de 8 x 8 ou 10 x 10 je les clouent ou je les vissent sur les 100 / 300
je vais essayer de connaitre comment a été faite la dalle du garage pour savoir si je peux poser mes piliers de renforts sur le sol
merci de toutes vos réponses bonne journée
Alain
0
Bonjour Alain, des chevrons standard du 6 x 8 cloués sur les madriers lamellé. Le dallage du garage s'il est sur terre plein va supporter. Il suffit de prévoir dessus une platine bois de 50 x 50 sous le poteau afin que la base de 20 x 20 poinçonne moins sur le sol
0
atlassaturn Messages postés 3163 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 2 décembre 2022 1 840
7 déc. 2014 à 10:09
Bonjour
Il est assez difficile de prévoir la tenue de la dalle sans savoir de quoi elle est faite et sur quoi elle s'appuie .
Pour une dalle dimensionnée pour une charge de 300 kg/m2 , une charge de 3 tonnes , répartie sur un socle rigide de 75X75 cm entraînerait un affaissement de 2mm . C'est une estimation très conservative , mais en l'absence d'éléments précis , la mise en place de deux piliers serait préférable . Un socle d'appui de 50X50 serait suffisant . Cette solution aurait par ailleurs l'avantage de réduire les variations de flèches entre les différentes poutres d'origine , en fonction de leur position par rapport au pilier .
0
Bonjour, le sol d'un garage est 9/10 sur terre plein et de plein pied, jamais vu sur une dalle. Il y a des exceptions bien sûr pour cela que je ne dis pas 100% mais cela aurait été préciser dans la question. Un dallage n'est pas une dalle, parlons le même langage pour mieux se comprendre
0
atlassaturn Messages postés 3163 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 2 décembre 2022 1 840
Modifié par atlassaturn le 10/12/2014 à 10:06
Bonjour
Merci pour la précision , mais , si la différence est importante pour une charge répartie , pour une charge ponctuelle concentrée , ce qui est le cas ici , il n'y a pas de grande différence : ce qui est écrit plus haut reste valable dans les deux cas
0
alain070 Messages postés 5 Date d'inscription dimanche 30 novembre 2014 Statut Membre Dernière intervention 8 décembre 2014
8 déc. 2014 à 08:00
merci a tous de vos lumière il me reste a remonter les manches pour attaquer ce plancher salutations alain
0
atlassaturn Messages postés 3163 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 2 décembre 2022 1 840
10 déc. 2014 à 09:51
Bon courage !
0