Complément d'isolation sous-pentes isolées avec laine verre + film d'étanchéité

Manu - 28 juin 2019 à 15:44
 lucienpel - 10 juil. 2019 à 16:16
Bonjour,

j'ai vécu pendant quelques temps au rez de chaussée d'une maison en pierre que j'ai fait entièrement rénové. A l'étage, j'avais juste fait isoler par un artisan les murs et les sous-pentes. Au mur : laine de verre 12cm (avec pare vapeur dans la partie chaude de la maison) et en sous-pente, il me semble que c'était de la laine de verre 22cm (qui inclut son pare-vapeur toujours du côté de la partie chaude de la maison) + un film d'étanchéité à l'air.
Je souhaite vous poser une question relative à l'isolation faite sur les sous-pentes. Comme les morceaux de laine qui avaient été posés n'ont pas été scotchés les uns avec les autres et pour améliorer un peu plus la résistance à la chaleur, j'ai demande au plaquiste s'il était possible d'ajouter 4,5cm de laine supplémentaire posée perpendiculairement aux morceaux de laine déjà posés pour couper les passages de l'air éventuels mais en amont du film d'étanchéité à l'air. Le schéma actuel est donc le suivant en partant du placo qui a été mis depuis :

- placo
- laine de verre 4,5cm (sans aucun pare vapeur)
- film d'étanchéité à l'air
- laine de verre de 22cm (avec pare vapeur du côté du film d'étanchéité).

Le plaquiste m'a dit qu'il fallait qu'il se renseigne et m'a ensuite confirmé que c'était possible. Je ne me suis pas posé plus de questions que cela sur le coup, alors que d'habitude je me pose pas mal de questions et le chantier a démarré.

Après lecture de quelques sites web (et alors que le placo est maintenant posé), je réalise que je risque potentiellement d'avoir des problèmes de condensation d'eau sur le pare vapeur. J'imagine que cette eau est normalement éliminée par évaporation (?) grâce à la lame d'air qu'il y a normalement entre le pare vapeur et le placo. Mais maintenant dans cette lâme d'air il y a les 4,5cm de laine supplémentaire. J'ai peur qu'elle se regorge d'eau avec le temps et que ça moisisse.

Est-ce que vous confirmez celà ? Faut-il enlever cette laine supplémentaire notamment au dessus de la salle de bain de l'étage ? Ou l'absence de pare vapeur sur les 4,5cm de laine supplémentaire va quand-même permettre à cette dernière de "respirer" et d'évacuer cette eau condensée potentielle ?

Je vous remercie,

Manu

5 réponses

Bonjour

pour résumer vous avez en partant de l'intérieur ver l'extérieur :

BA 13
laine nue de 45 mm
membrane d'étanchéité à l'air : qui doit être HPV je pense
pare vapeur
laine de 220 mm
lame d'air ventilée en sous toiture

vous êtes dans la règle dite des 1/3 ; 2/3
c'est à dire que si vous avez un pare vapeur entre 2 isolants
il faut que le R de l'isolant coté froid soit au moins égal au double de l'isolant coté chaud;
le raisonnement ce fait en terme de résistance thermique, mais vu les épaisseurs
annoncées vous répondez largement à la règle.

Cdt
0
atlassaturn
Messages postés
3131
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 avril 2022
1 811
30 juin 2019 à 16:57
Bonjour
La règle des 2/3 1/3 (qui n'est pas reprise dans les DTU) , doit permettre dans le cas général d'éviter des condensations sur le pare vapeur . En effet si on prend le cas tout à fait général d' un local habité avec une température de 20 C et une hygrométrie de 50 % , il faudrait que la température au niveau du pare vapeur soit inférieure à 10 C pour atteindre le point de rosée . Pour cela il faudrait que la température extérieure soit de l'ordre de -10 C (encore il faudrait que ce soit un régime moyen sur une certaine période de temps et non une chute ponctuelle de température) . Il y a peu de risques que cela se produise , à moins d'habiter en montagne à très haute altitude .
Pour une salle d'eau je serai plus prudent : si on prend le cas d'une salle de bain , avec une température de 22 C et une humidité relative de 70 % , ce qui n'a rien d'exceptionnel si elle sert aussi de buanderie comme c'est parfois le cas , le point de rosée sera atteint pour des températures moyennes extérieures encore positives .

Tout dépend effectivement de l'utilisation de la salle d'eau , et surtout de la ventilation . Le minimum est de prévoir une VMC hygroréglable . Mais je vérifierais avec le plaquiste sur quels éléments il a basé son avis pour dire qu'il n'y avait pas de problèmes en particulier pour la salle de bains.
0
Bonjour

on peut retrouver (1/3 , 2/3 ) par exemple dans les recommandations professionnelles PRO-RAGE.

Cdt
0
Bonsoir,
vos réponses ont été extrêmement claires et je vous en remercie. Elles m'ont permis de me décider sur le maintien ou non de la faible épaisseur de laine dans la zone chaude de la maison entre le placo et le pare-vapeur.
J'ignorais totalement la règle des 2/3 1/3 qui fait sens. J'ai décidé de conserver la petite couche de laine supplémentaire dans les plafonds de toutes les pièces hors salle de bain où je ne préfère pas prendre de risque vu les taux d'humidité atteints.
Bien cordialement,
Manu
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
Bonjour

merci pour le retour, bonne continuation pour vos travaux

Cdt
0