Isolation d'un plafond en rénovation

Signaler
-
 jérôme Charpentisolation -
Bonjour,
je veux améliorer l'isolation de mon plafond par les combles perdus et je compte procéder comme suit :

- reboucher quelque trou existant dans l'ancienne laine de verre par de la ouate de cellulose.
- pose de liteau sur les solives pour passer les gaines électriques.
- agrafage d'un isolant mince sur les liteaux précédemment posés.

qu'en pensez vous ?
tout les conseils sont bon .
y aurait'il des soucis de condensation avec l'isolant minces ?
faut-il isoler les gaines de VMC ?

j'ai déjà achetez tout mon matériel .

12 réponses

Messages postés
3033
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 novembre 2021
1 729
Bonjour
Sans avoir tous les éléments en main , il est difficile de vous dire quelle est la meilleure solution . Seule des des règles générales peuvent être données .

_Vous devez vous assurer qu'il y a un pare-vapeur en bon état et étanche pour assurer efficacement la fonction pare -vapeur , mais également éviter que des poussières de laine minérale ne pénètre dans la zone habitable . Si ce n'est pas le cas , il faut tout reprendre à zéro .
_Si vous avez un pare-vapeur correct et étanche , enlever la laine de verre existante , représente un travail particulièrement pénible et malsain , qui ne se justifie pas , d'autant plus qu'après , l faut se débarrasser de cette laine de verre particulièrement encombrante et pénible à manipuler . Si elle est tassée , elle a perdu de ses performance , mais ça reste une isolation , proportionnelle à l'épaisseur résiduelle .
_ L'idéal est d'avoir une première couche correspondant à l'épaisseur des solives et de mettre une couche additionnelle , sans pare vapeur , croisée , éventuellement entre des lambourdes , permettant de poser un plancher , qui même dans le cas de combles non aménagés permettra de circuler partout pour surveiller la charpente , l'étanchéité de la couverture etc .
_Pour la deuxième couche , mettre de la laine de verre avec un pare-vapeur positionner au dessus , pour protéger l'isolant des poussières , mais largement scarifiée pour éviter toute accumulation d'humidité éventuelle est envisageable : c'est ce qui se faisait à une époque . Toutefois je pense que la solution précédente (laine de verre nue , avec au dessus un plancher de circulation ) est largement préférable .
_En ce qui concerne l'épaisseur de l'isolation 200mm est le minimum à prendre en compte . Si vous n'avez pas de limitation en hauteur (combles non habitables ) , et en fonction des hauteurs de solives , il vaut mieux viser des épaisseurs de 250 à 300 mm .
_Pour ce qui est de l'isolant mince , le mettre entre les solives , donc du côté chaud est envisageable mais c'est une utilisation qui est loin d'être optimale (c'est un peu du gâchis , surtout que ça implique d'enlever la laine de verre existante) . Vous pouvez envisager de l'utiliser comme pare vapeur , mais ça implique de l'agrafer soigneusement sur les solives .
A vous de voir
Messages postés
3033
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 novembre 2021
1 729
Bonjour
C'est la pire des solutions :
-c'est la plus cher (à efficacité équivalente , les isolants minces , multicouches sont , plus chers que les isolants traditionnels ) et ne se justifient que si il y a des contraintes d'encombrement .
-Les isolants multicouches minces fonctionnent essentiellement par réflexion du rayonnement , donc à chaud ,
-les isolants multicouches minces sont étanches à la vapeur d'eau , donc doivent être placés du côté chaud . Si ils sont placés du côté froid ils favoriseront une accumulation de l'humidité dans les solives et l'isolant traditionnel (laine de verre ou autre ) , avec toutes les conséquences imaginables (pourrissement des solives , perte de performances de l'isolation traditionnelle , tâches au plafond .

Si il s'agit de combles non habitables , c'est à dire si il n'y a pas de contraintes de place , le mieux c'est de rajouter de l'isolant traditionnel ( laine ou flocons de laine minérale ou végétale ) . Si vous voulez accéder aux combles , vous mettez des lambourdes perpendiculaires aux solives , et un plancher en agglo ou en OSB . Les lambourdes doivent avoir comme hauteur l'épaisseur d'isolant que vous souhaitez rajouter , il suffit de mettre cette isolation complémentaire entre les lambourdes , avant pose du plancher .
Un isolant mince demeure un produit qui n'isole pas suffisamment.
Avis personnel.
Bonjour Maiz62,

Attention, si vous envisagez de poser un plancher au-dessus de votre isolation dans le comble perdu pour intervention sur la couverture ou même stockage, il vous faut poser impérativement un pare vapeur continu sous votre isolation et il vous faudra laisser une lame d'air sous le plancher créé pour ne pas le confiner. Si vous ne souhaitez pas enlever l'ancienne laine de verre, il vous faut alors seulement créer un chemin de circulation.
Pour l'épaisseur complémentaire à mettre en place, choisissez de préférence nue. Si comme le suggère Atlassaturn, vous envisagez la pose d'une laine revêtue avec kraft positionné au-dessus pour protéger la laine de la poussière, il vous faudra lacérer le kraft à raison d'une douzaine de fentes de cutter par m2 pour qu'il ne fasse plus office de pare vapeur.

Cordialement.
Messages postés
37077
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 novembre 2021
11 063
bonjour

que de travail supplementaire vouv vous creez...
mais vu que vous avez acheté le matériel, ya plus qu'a faire comme ça !
donc , si je ne veux pas de soucis de condensation , pas d'isolant mince alors.

le problème c'est que maintenant je doit revendre mon isolant mince pour achetez de l'isolant a épandre , aïe aïe aïe !!!
Messages postés
3033
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 novembre 2021
1 729
bonsoir
navré mais il faut lui trouver une autre utilisation (revente , isolation d'une autre zone où vous pourrez placer l'isolant mince côté chaud ) . Il y aurait aussi la solution : enlever la laine de verre , mettre l'isolant mince entre solives , remettre la laine de verre . Je vous la déconseille fortement : manipuler de la vieille laine de verre n'est pas souhaitable , en plus ce serait bien mal utiliser l'isolant mince qui , pour bien fonctionner , doit être agrafé tendu sur un support , et ne pas toucher d'autres surfaces ;
Messages postés
37077
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 novembre 2021
11 063
a mon avis, la meilleure isolation que vous puissiez faire, c'est vu que vous avez des combles perdus, vous mettez de la laine de roche a épandre....
pour ce qui est de votre isolant mince, retournez a votre magasin, et voyez si vous ne pouvez pas l'echanger avec de l'isolant a épandre...
sachez que dans 99 % des cas, ils pretent la machine pour épandre l'isolation
a mon avis le magasin ne me le reprendra plus , d'une part parce qu'il y a déjà 4 mois que je l'ai acheter et d'autre part parce que c'était un arrivage .
donc je reste avec .

je vais peut-être récupérer de la laine de verre en épaisseur 100 mm et je compte en mettre deux couches , mais comment mettre les deux couches ?

je pensé mettre une première coches entre les solives a la place de l'ancienne et une deuxième par dessus mais a l'envers et perpendiculaire a la première , qu'en pensez vous ?
Bonjour
C'est la meilleure solution mais en isolation d'un toit la norme c'est 30 cms d'epaisseur en laine de verre et 20 en laine de roche vous allez voir aussitot la difference sur votre facture
de chauffage.
Un ancien du Batiment.
OK merci pour tous ses conseils,
je crois que je vais choisir la solution de superposer plusieurs couches de laines de verre , se qui me parait le plus judicieux surtout pour éviter des soucis de condensation .
je viens déjà , cet été , d'isoler mes murs par l'extérieur en 120mm de laine de roche + bardage , c qui m'a résolu un problème de condensation sur les mur donc je ne veux pas déplacer le problème sur le plafond.
je compte aussi par la suite isoler mon sol (sur sous-sol non chauffé ) par le dessous avec des plaque de polyuréthane (80 mm).

conclusion : soit j'isole avec plusieurs couches de laines de verre ou de l'isolant a épandre, avec peut-être un plancher.

merci a tous pour vos conseils qui vont peut-être m'éviter de faire des bêtises.

@+ et a bientöt .....
OK merci,

sinon pour mon isolant mince , je compte peut-être isoler mol sol par le sous sol avec , je vais poser ces liteau au plafond du sous sol et agrafer l'isolant bien tendu sur les liteaux ,
qu'en pensez vous ?
il y a des tuyau de chauffage , sanitaire et de l'électricité .

Bonjour,

S'il y a des tuyaux alors sincerement bon courage, ça va être vraiment chiant!!!
Mais sinon oui, l'isolant mince peut être mis comme cela dans le sous-sol, c'est une "bonne" utilisation de cet isolant.
Je suis entièrement d'accord avec Atlassaturn sur les applications de l'IMR, et la solution cave pour récupérer ce produit est la meilleure pour moi, peut-etre pas hyper-efficace d'un point de vue isolant, mais bon c'est pour pas gâcher! Cependant, bien étancher toutes les tuyauteries et gaines, et essayer de gérer au mieux le pont thermique périphérique (par exemple en ouvrant la sous face des hourdis du pourtour, sans tout casser, et en insérant de l'isolant LDVerre ou roche avant de poser l'IMR)

(La resistance mécanique d'une dalle est calculée sans tenir compte de la contribution des hourdis...
et il s'agit juste d'en ouvrir la sous face sur le pourtour).


Bon courage.