Faut-il renforcer les poutres portant mon plancher???? [Résolu]

Signaler
-
 Arnaud62 -
Bonjour,
Nous avons fait construire notre maison en septembre 2008. Nous avons aménagé nous même les combles mais je trouve bizarre qu'il n'y ait pas de mur de refend au rez de chaussée. Les poutres portent sur une longueur de 7m60. Apparemment elles mesurent 28cm pour une épaisseur de 3,5 cm.L'écart entre les poutres est de 58cm.
Je commence à entendre des craquements étranges au milieu de la maison et je me demande si notre constructeur, qui nous a soutenu que le mur de refend n'était pas utile, ne s'est pas moqué de nous. Serait-il judicieux de renforcer? Par quel moyen.

21 réponses

Messages postés
2835
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juin 2020
1 036
Bonjour
Une portée de 7,6m sans appui intermédiaire , ça parait beaucoup , surtout avec des solives de section 280X35 espacées de 60cm !
Les abaques donnant la section des solives en fonction de la charge et de la portée , ne dépassent pas 6 m de portée .
Pour un plancher léger (moins de 200 kg/m2) , et une portée de 6m , le solivage recommandé c'est 75X300 pour 5Ocm d'entraxe (ou100X250 tous les 40 cm) .

Pas de panique toutefois , les poutres de bois ne sont pas dimensionnées à la rupture mais à la déformation , donc vous risquez d'avoir des désagréments (flêche importante , portes qui coincent ....) avant de prendre le plancher sur la tête . Par ailleurs le rez de chaussée est certainement cloisonné , tout dépend du cloisonnement mais il peut participer au supportage , sauf bien sur si il s'agit de placostil .

Extrapoler les abaques est fortement déconseillé ! néanmoins , pour une charge uniformément répartie q , la flèche est proportionnelle à qL4 (L:portée) et inversement proportionnelle à l'inertie des solives (soit le cube de la hauteur multiplié par l'épaisseur ) . C'est à dire qu'il faudrait plus que doubler l'inertie ou le nombre de poutres pour passer d'une portée de 6m à une portée de 7,6m .

Dans l'immédiat j'essayerais de mesurer la flèche sur les 7,6m dans la zone la plus chargée . Normalement la flèche tolérée est de 1/500 à 1/400 de la portée . Il s'agit d'un maximum pour la charge maximale (75kg/m2 de charge permanente :poids du plancher et des équipements fixes + 120 kg/m2 de charges occasionnelles :personnes mobilier ) . Faites les règles de 3 en fonction des charges estimées quand vous faites la mesure , pour déterminer la flèche admissible correspondante .
Bonjour,
D'abord merci pour toutes vos réponses. Il est vrai que j'ai bien compris qu'apparemment les poutres n'ont pas une taille suffisante mais je n'ai rien compris au calcul. Vous utilisez des termes techniques que je ne comprend absolument pas. La flèche, les calculs... Tout ça reste très obscurs.
Effectivement nous avons acheté la maison après vue du plan fait par l'architecte du constructeur. Je ne comprend pas pourquoi les plans sont passés au niveau du permis de construire, je pensais que tout ceci était vérifié.
Quand vous parlez d'une faute du vendeur, comment doit-on faire pour la lui faire accepter?? Nous lui avions déjà fait remarquer lors de la remise des clés que les poutres nous semblaient faibles mais il nous a affirmé le contraire. Il nous a dit qu'en plus les cloisons (même en placo) viendraient rigidifier le tout. Faut-il faire passer un expert à nos frais???
Et dans le cas ou tout s'effondre après la garantie décènale, le vendeur sera -t-il toujours responsable??? Bref que me conseillez vous???
Cependant j'ai oublié de préciser que dans mes combles effectivement la portée est de 7,4m (et pas de 7,6 la mesure avait été mal prise) les combles vivables ne couvrent que 5m. Il y a effectivement 1,2m de comble non vivable de chaque côté. Est-ce que cela fait une différence?
Sinon que dois je faire et dans quel délais pour que le plafond ne nous tombe pas sur la tête???
Merci d'avance pour vos futures réponses.
J'ai oublié de signaler plus haut que les combles sont bien notées comme aménageables. Nous lui avions demandé un plan type qui prévoyait 2 grandes chambres de plus de 20m² et nous lui avions demandé si nous pouvions y faire ce qui nous voulions puisque nous voulions y faire 3 chambre de 10, 12 et 15m² et une salle d'eau. Il nous a confirmé qu'il n'y avait aucun soucis.
Avec toutes ces réponses vous m'avez vraiment affolée. Je trouve quand même honteux qu'on puisse vendre des dangerosités pareilles et qu'elles soient acceptées lors du permis de construire!!!!!!!
Messages postés
30613
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 juillet 2020
5 839
bonsoir

si votre vendeur ou architecte fait le mort, faites passe un expert, eh oui a vos frais, mais si il s'avere qu'il y a mal façon il devra refaire le travail et vos frais d'huissier seront remboursés.
mais avant de prendre un expert, voyez avec votre assurance, vous avez surement une aide juridique et ils ont aussi des experts.

quant a la garantie decennale, vous etes encore couvert...
Messages postés
1694
Date d'inscription
dimanche 4 avril 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
1 mai 2013
751
Bonjour, une telle portée de 7,40 avec une telle section de poutre,cela est clair, comble non aménageable, cela est absolument évident. les poutres ne peuvent déjà pas se tenir elles même sans flécher,avec le poids de l'isolation et le plafond du RDC. Ne compter surtout pas monter dessus. il faut le refaire ou accepter dessous une poutre transversale de charpente au plafond, voir deux, avec poteaux depuis le sol du rdc. Absolument scandaleux d'affirmer, de tenir de tels propos à la vente. Jamais le plancher ne supportera trois chambres et salle d'eau, même avec une section de poutres plus fortes, vous devrez passer par un soutien dessous, refend ou ossature bois. Le rapport de l'expert ne peut être autrement. L'acceptation du permis de construire à l'origine de l'édifice ne tien pas compte des matériaux utilisés en second oeuvre, à l'intérieur. Par contre pour votre taxe d'habitation, il doit être préciser comble non aménageable, si pas le cas il y a une faute impardonnable de l'architecte et du constructeur de la maison. Pour utiliser le haut, vous devrez bouleverser le RDC, il faut vous y préparer dans les conclusions de l'expert. Une procédure est inévitable, et avec de long mois d'attente
Messages postés
1694
Date d'inscription
dimanche 4 avril 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
1 mai 2013
751
Bonjour, le problème des constructeurs, un peu léger. Vous ne parlez pas d'entretoise entre les solives, pourquoi en mettre, pour perdre encore deux heures de boulot. Vraiment trop tiré, le constructeur n'habite pas dessous. Quand on parle de travail dans les règles de l'art!!!Pas étonnant que les assurances coûtent cher. Quand aux cloisons si montées aussi léger, pas compter dessus pour soutenir
Messages postés
2835
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juin 2020
1 036
Bonjour
Les réponses que vous avez reçues ne vous apportent pas de solutions . Il y a effectivement un problème . C'est vrai , avant que le plancher ne s'effondre , vous aurez des désagréments déjà cités , mais il faut clarifier la situation .
La question est de savoir qui est responsable de cette situation :
-Avez vous acheté cette maison sur plan , ces plans ou le contrat d'achat mentionnent que les combles sont aménageables ?
-Avez vous fait faire les plans à un architecte ,
- avez vous fait les plans vous mêmes ?
Si vous n'êtes pas à l'origine des plans et si l'aménagement des combles était prévu , vous pouvez vous retourner contre le vendeur .
Si vous êtes responsables des plans , même si vous avez été conseillés par le constructeur , c'est à vous d'assumer la situation (les conseilleurs ne sont pas les payeurs !)

Quelle est la situation , qui est responsable de la conception ?
Messages postés
30613
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 juillet 2020
5 839
le permis de construire ne valide pas la sécurité des travaux. il est la pour accepter la construction a l'endroit prévu en correspondance avec le lieu, les surfaces, les hauteurs.
pour ce qui est des malfaçons, si elles sont constatées sur le plan, c'est du ressort de l'architecte, si elles ne sont pas sur le plans, ces malfaçons sont a la charge de l'entreprise ayant mal fait les travaux.
ne vous inquiétez pas la cabane n'est pas encore sur le chien, et pour ce qui est de la flèche c'est le creux que fait le plancher au milieu des pièces...
pour voir si vous avez de la flèche, prenez une ficelle que vous tendez au niveau du sol... si vous avez au milieu un creux, vous avez de la flèche.
quand vous dites que vous avez demandé si il y avait possibilité de faire 3 ch et une sdb et qu'il vous a répondu oui, j'espère que c'était lors d'un courrier... car les paroles s'envolent et les écrits restent...
Messages postés
4737
Date d'inscription
lundi 27 juin 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 mai 2020
1 106
Bonjour,
Après relecture du sujet je n'ai toujours pas trouvé la section de ces poutres d'une façon fiable, ni de quoi elles étaient faites.
Cdlt,
Bonsoir,
Pour ne pas vous rassurer, nous vivons dans les combles depuis un an dans cet état et rien n'a bougé. Nous ne mettons qu'un minimum de poids au dessus.Un lit, une armoire et table de nuit dans chaque chambre.
Il n'y avait pas de fenêtre de toit parce que nous avons dit que nous passerions par notre artisan pour les poser, ils nous les facturaient beaucoup trop cher dans le devis. Donc elles ont été posées après construction par un autre artisan mais elles étaient prévues. Sur les plans il est bien noté combles aménageables. Le trémis avait été fait pour l'escalier que nous avons posé par nos propres soins. L'ossature bois était bien prévue pour recevoir un plafond . Le tableau électrique prévoyait bien lui aussi une ligne pour le haut. Quand au plancher étant donné que nous avons tout monté en kit, nous l'avons posé nous même sous forme de lame de 21 d'épais (sans sous plancher). Tout ceci sur les conseils du constructeur qui nous disait qu'il fallait au moins du 19 pour ne pas passer à travers.
Les combles vivables ne couvrent que les 5m du centre cela change-t-il quelque chose????
Le constructeur nous a bien fait prendre une assurance lors de la construction mais ensuite nous avons rebasculé sur la notre pour la maison, nous couvre-t-elle toujours???
Combien nous coutera le passage d'un expert???
Combien pourrait nous couter un étayage par le bas????
Je suis vraiment révulsée d'apprendre tout ça. Par contre je me demande à la lecture de vos messages qui me semblent hyper alarmant pourquoi rien n'a encore bougé et si ça va se produire rapidement ou si nous avons le temps de nous retourner.
Nous nous sommes renseignés autour de nous, ça à l'air d'être des poutres de taille courante dans les nouvelles constructions.Sont-ils tous aussi légers? Beaucoup de personnes habitants dans les nouvelles constructions risquent gros dans ce cas!!!
Merci encore pour toutes vos explications.( Dites moi si vous le savez si les 5m d'habitables rééels font une différence ou pas?)
Re-bonsoir, je viens d'aller mesurer mes poutres elles ne font que 35 sur 245. Je suis maintenant morte de peur. J'ai donc mesuré la flèche, il n'y en a pas. Par contre une légère fissure apparait en haut de la cloison d'une des chambres. Justement celle où le plancher craque!!! La seule où il y a une armoire un peu plus lourde que les autres!!!
Quelle crotte!!!!Pfff, je suis déprimée!!!
Messages postés
1694
Date d'inscription
dimanche 4 avril 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
1 mai 2013
751
Bonsoir Karine, nous ne faisons que répondre à votre question, qui a parler de craquement et là de suite une fissure. Notre but n'est pas vous affoler mais de vous ouvrir les yeux. Non vous n'allez pas retrouver le lit du haut sur le canapé du bas, mais il y a un risque certain de flèche et des fissures de plafond à venir.
Je vous relis et cela change tout, vous écrivez, "l'ossature bois était bien prévue pour recevoir le plafond" qui là donc refusée ou supp, certainement pas le constructeur, s'il l'a prévue,je ne le savais pas, cela confirme ma proposition, elle était ou est utile. Quand à la taille de vos poutres, ou solives il ne doit pas y avoir beaucoup d'aussi grande portée, 7m sans étayage dessous, non moi je ne pose pas chez mes clients. Faites quelque chose quand même, un expert au minimum; Si vous avez refusé l'ossature bois sous le plancher, vous avez certainement signé une décharge en faveur du constructeur; La zone habitable de 5m de large est forcement au centre des 7,40 ou il y a le plus de risque de flèche. Désolé de vous paniquer mais nous ne faisons que répondre à vos questions et vos doutes
Bonjour,

Je vous tiens au courant comme promis!
Rapport de mon amie architecte: le même que le votre! Il aurait été possible d'appliquer le quart port d'après ce qu'elle m'a expliqué sans aucun mur porteur au rez de chaussée mais il aurait fallut que la partie habitable du centre soit moins large. Donc j'ai pris contact avec l'assurance.Celle ci me conseille de consulter le formulaire DTU 33.3 avant d'engager des frais d'expertise.
Ce formulaire est payant ( 520 euros)...
Bref, j'ai enfin réussi à prendre contact avec le constructeur qui nous envoie son conducteur de travaux dès demain. J'ai déjà signalé à celui ci que nous n'hésiterions pas à engager des actions juridiques si l'erreur n'était pas réparée...Donc affaire à suivre.
Merci encore pour tous vos renseignements. Je me permettrai de vous poser de nouvelles questions si des informations me paraissent encore floues!
Messages postés
30613
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 juillet 2020
5 839
bonsoir

ne serait il pas judicieux de faire venir un macon ou un expert pour vous renseigner.
il pourra en etant sur place vous dire.... car si c'est pas assez solide, il ne faudrait pas prendre la cabane sur le chien !
Messages postés
1694
Date d'inscription
dimanche 4 avril 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
1 mai 2013
751
Bonjour Karine, la différence entre comble aménageable ou non, y a t il un escalier d"accès avec trémie, y a t il des fenêtres dans les pignons, des fenêtres de toit, pour ne pas citer la marque, mais elles peuvent être posées après, y a t il un plancher sur les solives feuille à cigarette, y a t il une ossature bois pour recevoir un futur plafond dans les éventuelles chambres à venir, avez vous des arrivées de chauffage et eau chaude et froide de prévue en attente au dessus du plancher, dans le tableau électrique, il a t il des lignes de tirées et prévues pour le haut. Si oui tout cela y est, alors vous pouvez vous défendre car il y a une grossière erreur dans la conception du plancher. Si vos combles sont noir aujourd'hui, sans fenêtre et sans escalier, mais seulement une trappe de visite, en principe dans le couloir, là il est certain que les combles ne sont pas prévu pour être habité, et là encore il y a tromperie sur la marchandise car le vendeur ne devait pas vous dire que c'était possible de faire deux chambres ou trois et vous faire rêver et abattre vos projet de famille.
Bon WE, tenez nous au courant, merci
Messages postés
4737
Date d'inscription
lundi 27 juin 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 mai 2020
1 106
Bonsoir,
Pour ce qui est des "craquements étranges" il y à de fortes chances qu'ils soient dû au
changement climatique rapide.
En quelques jours on est passé d'une hygrométrie très basse jusqu'à la normale, c'est
assez général dans ce cas d'entendre le bois "travailler".
Si vous pouvez faire une photo de ces poutres , cela pourrait éclaircir certains détails.
Cdlt,
Merci de ce message un "petit peu" rassurant... Nous ne pouvons photographier les poutres, elles sont recouvertes et nous n'y avons plus accès.
Pourquoi voulez vous une photo des poutres? Y a t-il une différence selon les bois?
Messages postés
1694
Date d'inscription
dimanche 4 avril 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
1 mai 2013
751
oui il y a une différence entre le bois naturel et le lamellé collé.
Excuse moi Daniel
Messages postés
4737
Date d'inscription
lundi 27 juin 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 mai 2020
1 106
"""Apparemment elles mesurent 28cm pour une épaisseur de 3,5 cm.L'écart entre les poutres est de 58cm. """
Je pensais quelles étaient visibles d'après votre description, pour rester simple il faudrait connaitre
les contraintes exactes de ces poutres .
Elles mesurent 24,5cm pour une épaisseur de 3,5cm exactement. Non rien n'est plus visible parce qu'en bas il y a le plancher et en haut le plafond.
Daniel Loison, Je ne me suis pas bien exprimée. Ce n'est pas vous qui m'affolez mais ce qui se passe en ce moment.
Nous n'avons pas refusé d'ossature bois sous le plancher, je vous signalais juste que lorsque nous l'avons posé, nous l'avons posé à même les poutres. Ce sont des lames de parquet qui font office de plancher et pas du plancher en agglo.
Nous n'avons donc rien refusé au constructeur nous avons posé le plafond sur l'ossature bois qui était prévu à cet effet.En bas comme à l'étage.
Merci de perdre votre temps avec moi. Je pense faire passer une amie architecte pour vérifier tout ça cette semaine et contacter mon assurance pour leur expliquer tout ça.Et enfin demander le passage d'un expert rapidement.
Messages postés
1694
Date d'inscription
dimanche 4 avril 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
1 mai 2013
751
Exact, je pense qu'une ossature bois, poutre sur poteaux est indispensable, a la place d'un mur de refend plus contraignant. Il faut réduire cette portée de 7,40, mes propos de ce matin. Pour parler le même français, il y a ossature dessous de soutien, ensuite les solives de 7,40 et le parquet que vous vous nommer le plancher. Le plancher est l'ensemble, solives et planches dessus,, parquet ou agglos
Messages postés
1694
Date d'inscription
dimanche 4 avril 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
1 mai 2013
751
si votre archi et expert arrivent à la même conclusion, il faut couper le faux plafond et aller soutenir sous les solives de 245 x 35 x 7400
Merci beaucoup pour tous ces renseignements.
Je pense qu'on va gérer ça cette semaine.
Merci encore!!!
Messages postés
1694
Date d'inscription
dimanche 4 avril 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
1 mai 2013
751
merci de nous tenir au courant. Je ne voudrais pas faire de l'ingérence, mais des placards seraient moins lourd sur le plancher que la grosse armoire.
Bon dimanche
Encore une fois je m'étais mal exprimée, ce n'est pas une armoire mais un placard double porte. Merci du conseil.
Messages postés
2835
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juin 2020
1 036
Bonsoir
Je vous répète ce que j'ai déjà dit :
Pas de panique , une structure en bois n'est pas dimensionnée en fonction des risques de rupture , mais avant tout pour éviter des déformations excessives, en l'occurrence une flèche excessive pour un plancher (affaissement du plancher) . Avant de voir le plancher s'effondrer vous aurez des désagréments (portes qui coincent , sols plus ou moins plans , fissuration des cloisons etc...) .

Il n'en reste pas moins que ce solivage n'est pas fait pour l'aménagement d'une zone habitable . Encore une fois la valeur considérée pour des chambres à l'étage est d'environ 200kg/m2 , dont 120 kg de charges d'utilisation : mobilier et personnes . Vous en êtes certainement très loin , mais ça implique de définir la limite acceptable , et ensuite de vous y tenir (poids maxi du mobilier , nombre maxi de personnes) , ce qui n'est pas une façon très agréable de vivre dans un appartement ! La limite de 200kg/m2 est une valeur enveloppe qui permet d'occuper un étage sans se poser de problème , parce que cette limite a peu de chance d'être atteinte (évènement cinquantenaire ou centenaire) . Sans faire beaucoup de calcul il me semble qu'il y a un facteur de l'ordre de 10 sur les charges admissibles !

Maintenant que pouvez vous faire ?
Vivre en l'état ? ce n'est certainement pas une façon agréable d'habiter une maison ! De toutes façons ça implique de faire une expertise pour savoir si c'est viable avec des contraintes . Par ailleurs si vous deviez vendre votre maison un jour , je ne vois pas comment ça pourrait se passer .
Entreprendre une action auprès de votre vendeur ? Ce genre d'action est toujours aléatoire . De toutes façons ça implique au préalable une expertise , et ensuite l'avis d'un avocat qui , en fonction des documents contractuels dont vous disposez , pourra vous dire si cela a un sens d'entreprendre une action .
Si vous avez une clause d'assurance recours dans votre contrat d'assurance , l'assurance devrait vous aider dans les premières étapes (choix d'un expert , conseil d'un avocat ) . Mais cette aide est en général limitée .

Avant de faire quoi que ce soit prenez conseil auprès d'un expert (ça vous coûtera de l'argent) et auprès d'un avocat (si vous pouvez bénéficier d'une aide de votre assurance cette étape peut être gratuite ) .
Bon courage
Messages postés
30613
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 juillet 2020
5 839
et tenez nous aussi au courant des suites, cela pourra servir a d'autres personnes!
Bonsoir,
Voilà, mon amie archi est passée et a vu les plans. En fait, c'est tout juste. Il n'aurait pas fallut que nous ayons 40cm de plus habitable en haut. Sinon il aurait fallut mettre une poutre de refend.
D'après elle les 1m20 de chaque côté en combles non vivables permettent de répartir le poids des combles habitables.
Chez elle c'est construit exactement avec les mêmes matériaux depuis 20 ans, rien n'a bougé.
Le conducteur de travaux de notre entreprise est passé vérifier et même constat. Après vérif des normes et passage d'un expert ( à nos frais) tout va bien.
Voilà les dernières nouvelles.
Par contre en cas de litige, il faut savoir que la garantie dommage ouvrage est plus facile à mettre en oeuvre que la garantie décénale, petit conseil en cas de besoin au cas où ça peut servir.
Merci encore de tous vos conseils.
A bientôt!
Messages postés
30613
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 juillet 2020
5 839
merci de votre retour, cela pourra servir a d'autres !

la modération
Messages postés
2835
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juin 2020
1 036
Bonsoir
Je reviens sur votre question , parce qu'elle est posée par d'autres . Déjà vous avez été rassuré , ce qui est le principal , toutefois des faux problèmes ont été soulevés suite à des incompréhensions ; Le problème n'était pas la tenue de solives ultra-légères de 7,4m de portée , ce qui était bizarre , mais la tenue de fermettes , ce qui n'est pas pareil . Il est vrai que ce n'était pas précisé dans la question d'origine , mais inversement on aurait du y penser et vous demander de le préciser .
En fait les liaisons qui doivent exister à 1,2 du bord répartissent les charges sur l'ensemble de la charpente . Ceci étant la vérification de la tenue ne peut être que globale , et de ce fait nécessite des logiciels de calcul .
Si vous avez fait appel à un expert il a du utiliser ces logiciels , ou se baser sur des calculs faits par ces logiciels pour des maisons identiques .
Si vous ne l'avez pas fait , je ne saurais trop vous recommander de demander un rapport écrit de l'expert engageant sa responsabilité .
Bonsoir,
Oui en effet des calculs ont été faits par l'expert, par notre amie archi et par le constructeur lui même qui s'est déplacé chez nous. Le résultat était le même. Effectivement un calcul auquel je n'ai pas compris grand chose était nécessaire . Les liaisons à 1m20 du bord étaient à priori très importantes et à prendre en compte obligatoirement dans le calcul.
Dans tous les cas cette histoire est réglée. En ce qui concerne la petite fissure j'ai trouvé son origine: nous n'avons pas très bien réalisé la cloison et elle prenait doucement sa place. Donc elle a légèrement fissuré au niveau du jointage mur/ plafond.
Les craquements se sont également calmés, peut être étaient-ils effectivement dûs à l'hygrométrie, ou tout simplement au plancher qui terminait de prendre sa place après une seule année de vie à l'étage.
En tout cas merci encore pour tout ce temps passé sur mon problème.