Isolation intérieure mur pierres

Signaler
Messages postés
5
Date d'inscription
jeudi 23 mai 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
7 juillet 2013
-
Messages postés
5
Date d'inscription
jeudi 23 mai 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
7 juillet 2013
-
Bonjour,

je viens d'acquérir une maison ancienne en pierres et souhaiterais effectuer l'isolation de cloisons de certaines pièces, isolation intérieure d'un côté de la maison

Je sais que l'isolation extérieure serait préférable et que c'est un sujet déjà évoqué mille fois partout sur le net, mais c'est bien le problème j'ai du mal à faire le tri entre des avis contradictoires.

Je ne sais pas de quel type de pierre il s'agit exactement, il ne semble pas y avoir d'enduit extérieure et je ne sais pas comment sont faits les joints.

Image de la façade : http://img855.imageshack.us/img855/9421/facadenanton1.jpg

La maison est en Saône et Loire, le terrain et les murs semblent sains, les pièces sont une salle de bains et une salle à manger, les cloisons que je souhaiterais isoler sont orientées vers l'ouest, je vais changer les menuiseries.

A l'intérieur les murs semblent recouverts de plâtre, mais je ne suis pas absolument certain qu'il ne s'agisse pas d'un enduit autre, la dernière rénovation date des années 80.

Enfin la maison est sur cave pas particulièrement humide, le sol de ces pièces est donc environ a 2 mètres de hauteur.

Pour éviter l'humidité placo+laine de verre sont souvent source de problèmes a priori mais dans la configuration que j'ai décrite est-ce que ce serait un problème de le faire ? (Rapport à la cave etc.)

Ce sur quoi je serais partant après avoir parcouru x forums c'est fermacell + ouate de cellulose (+ VMC dans la salle de bains) pour laisser respirer le mur mais certains points restent flous.

Déjà est-ce que je dois retirer le plâtre et/ou les éventuels enduits ?

Une lame d'air est est-elle utile/nécessaire ? De ce que j'ai lu je dirais non.

Un pare vapeur serait-il utile ou contreproductif ? a priori ça empêcherait la circulation de l'humidité ce qui serait contraire aux propriétés du fermacell et de la ouate de cellulose non ?

Pour info il y aura un faux plafond dans la salle de bain, le haut du mur ne sera donc pas isolé dans cette pièce, est ce que je dois donc "étanchéiser" à l'air au dessus de l'isolant ?
Si oui comment ? J'avoue ne pas très bien avoir compris le concept d'étanchéité à l'air.

Merci d'avoir pris le temps de me lire.

7 réponses

Messages postés
5
Date d'inscription
jeudi 23 mai 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
7 juillet 2013
4
Un peu partout sur le net on voit des messages qui expliquent que le Placo n'est pas conseillé pour l'isolation intérieure d'un mur en pierre car pas "respirant" et donc susceptible de perturber l'équilibre hygrométrique d'un mur en pierre, et qu'avec la laine de verre qui est sensible à l'humidité ça peut être la cata s'il y a de l'humidité et que donc il est préférable de choisir des matériaux qui vont laisser respirer le mur.

Concernant le pare-vapeur si l'humidité doit pouvoir s'évacuer du mur vers la pièce je me posais la question de sa présence.

Encore une fois le point de départ de ma démarche c'est que l'on trouve toutes les infos et leur contraires partout sur le net, parfois dans le même sujet de discussion, du coup je ne comprends rien et je ne sais pas quoi faire...

Donc j''ai essayé de donner des infos sur ma situation et les conclusions que j'ai tirées de ce que j'ai lu pour les confirmer ou infirmer par des gens qui ont plus de connaissances que moi.
Messages postés
2846
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 août 2020
1 111
Bonjour
Je n'arrive pas bien à comprendre le problème que vous vous posez §
Quand vous dites la laine de verre et le placo sont source de problèmes . Quels problèmes ?
Pourquoi utiliser du fermacell qui est un matériau cher , disponible dans des formats limités , et qui ne se justifie que dans certaines conditions ?
Comment peut-on envisager une solution isolation interne , sans prévoir un pare-vapeur (ou un frein vapeur pour des maisons à ossature bois ou des maisons en pisé ce qui n'est pas votre cas )?
Messages postés
2846
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 août 2020
1 111
Messages postés
2846
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 août 2020
1 111
pour être plus clair : quels sont les risques en matière de gestion de l'humidité ?
-atteindre le point de rosée dans l'isolation et accumuler de l'eau dans l'isolation
-modifier l'équilibre hygrométrie des murs , ce qui peut se traduire par des désordres au niveau de la partie habitable (condensation , moisissures etc...) ou par des problèmes pour le mur lui-même (humidité excessive donc problème pour les maisons à ossature bois ou en pisé , murs trop secs donc problèmes aussi pour les murs en pisé )

Risques de condensation dans l'isolant dans le cas d'une isolation interne : il n'y a pas d'autres solutions que de mettre un pare-vapeur ou un frein vapeur , ayant une résistance à la diffusion de vapeur d'eau supérieure aux autres éléments constitutifs du mur . La règle voudrait que le pare-vapeur (ou le frein-vapeur) ait une résistance 5 fois supérieure à la parois la plus étanche . Dans votre cas , quel est le Sd de votre mur en pierre ?

Modification de l'équilibre hygrométrique du mur :
-Excès d'humidité , tout dépend de l'origine de cette humidité .
.pour l'humidité venant de la zone habitable , la seule solution est un pare-vapeur (ou un frein-vapeur selon les cas)
.pour l'humidité due à des remontées capillaires ou à la pluie : la seule solution est de s'attaquer à l'origine de cette humidité et non pas de la renvoyer dans la zone habitable , comme le suggèrent certains sur des forums !
.pour l'humidité préexistante (maison à ossature bois construites avec des bois insuffisamment séchés) ou de l'humidité absorbées par le mur en cas d'été chauds et humides , si c'e'st un problèmes pour le mur lui-même (mur en pisé ou maisons à ossature bois) , cela peut conduire à mettre un écran frein-vapeur hygro-régulant du type vario-duplex . Je ne pense pas que ce soit le problème pour un mur en pierres .

Il est vrai que dans des forums certains expliquent qu'autrefois les murs en pisé ou avec des briques jointoyée au mortier à la chaux , la perméabilité du mur à la vapeur d'eau contribuait à la régulation de l'humidité ambiante . Peut-être mais dans ce cas , il faut vivre comme autrefois , et en particulier ne pas mettre
d'isolation et surtout pas d'isolation interne : il faut faire un choix .

Par contre ceci implique de gérer l'humidité générée dans la zone habitable , c'est à dire de ventiler correctement , donc de mettre une ventilation mécanique contrôlée , dans la mesure où l'habitation doit être parfaitement étanche selon les RT récentes. De toutes façons c'est hautement souhaitable , l'humidité n'est que la manifestation la plus visible des problèmes d'assainissement de l'air ambiant dans une habitation . En plus de l'humidité il faut éliminer le CO2 et surtout les COV (dégazage des matériaux modernes de construction et de décoration , produits de nettoyage etc ...) Compter uniquement sur la respiration des murs , que certains baptisent "perspiration" pour faire mieux , est illusoire . Seule une ventilation correcte , c'est à dire , avec les techniques actuelles de construction , une VMC , permet de garantir un air sain dans les habitations , ce qui est rarement le cas aujourd'hui . Dans la plupart des habitations actuelles l'air est plus pollué que dans une rue avec un fort trafic automobile !
Bonjour Youlhann,

Il ne faut pas confondre la gestion de l'air et la gestion de l'humidité dans les parois. Laisser "respirer" c'est en fait ne pas bloquer les transferts d'humidité à mauvais escient dans les parois...

Pour votre maison, au vu des éléments donnés, commencez par faire un sondage dans le mur pour savoir ce qui a réellement été fait lors de la rénovation de 1980. En démontant une prise et/ou un interrupteur, vous devriez pouvoir voir l'épaisseur d'enduit posé sur les murs et s'il y a ou non un isolant ajouté derrière.

Sinon, si les murs sont sains, il n'y a pas de raison à ne pas pouvoir utiliser une laine de verre sur ces murs + une plaque de plâtre : l'une comme l'autre laissent passer la vapeur d'eau. Une lame d'air entre la laine et le mur n'est pas nécessaire.
Côté transfert de vapeur, le kraft de la laine suffit largement à les limiter en murs (hors climat de montagne) à la condition que les lés de laine soient bien collés l'un à l'autre. Si vous souhaitez faire une étanchéité à l'air, optez de préférence pour une membrane hygro-régulante posée devant votre isolant (du côté chauffé). Elle permettra aussi de limiter les transferts d'humidité en hiver, tout en permettant aux murs l'été de "relarguer" une humidité résiduelle éventuelle. En effet, ces murs ne sont pas enduits à l'extérieur et selon la nature de la pierre et le matériau des joints, ils sont susceptibles de s'humidifier par apport extérieur (par contre, pour les remontées capillaires, avec les 2 m de cave, il n'y a pas grand chose à craindre à l'étage...).

Et comme vous l'a dit Attlassaturn, prévoyez un système de ventilation. Entrées d'air sur les nouvelles menuiseries et sorties d'air dans les pièces humides en simple flux pour une ventilation permanente (ce qui existe déjà certainement dans la maison par les menuiseries anciennes généralement non étanches à l'air) ou VMC réagissant à l'hygrométrie ambiante (type hygro B). Attention en changeant les menuiseries à bien prévoir des entrées d'air, trop souvent les fenêtres sont changées pour des menuiseries complètement étanches et c'est là que le bât blesse dans l'habitat ancien.

Vous ne parlez pas de la toiture... Pensez à vérifier qu'elle est également isolée car non isolée, c'est 30% des déperditions d'énergie. Donc, une isolation à forte résistance thermique R est plus que nécessaire.

Cdlt.
bonjour, je partage juste mon expérience du moment et de nombreuses heures de réflexion.
fin d'hiver , acquisition d'une maison en pierre (galets + lian bien pourri) avec des murs d'une moyenne de 50 cm.
le problème de l'isolation se pose bien évidement car tout est a refaire dans la maison (on ne conserve qu'un seul plancher et un mur de refend).
du coup pour mon isolation intérieure j'ai décrouté tous les murs, puis enduit avec de la batichaux jusqu'à récupérer un mur presque droit, et ensuite je vais poser des panneaux bois et chanvre+ frein vapeur+ couverture (ba 13 ou fermacell je ne sais pas encore). j'en suis à l'électricité en ce moment.
cette "construction" d'isolation est le fruit d'une très longue réflexion. il n'y a rien d'idéal. après il faut essayer d'être cohérent sur les principes d'isolations (pour moi, même si je n'ai pas le R le plus performant je gère l'humidité, les rongeurs, l'usure dans le temps, l'écolo....). Alors je ne suis pas du métier, mais j'ai pris des avis partout magasin, artisans, thermiciens, internet (très dur d'avoir des avis "fiables" sur le net). Ensuite le nerf de la guerre le cout total et tes disponibilités pour faire les travaux...
bon courage Johan
Messages postés
5
Date d'inscription
jeudi 23 mai 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
7 juillet 2013
4
Hello.

Je prends enfin le temps de répondre.

Merci beaucoup à tous pour les infos, vraiment merci c'est cool.

Le chantier est en cours, j'ai opté pour la solution initiale placo + laine de verre après avoir demandé quelques autres avis avec une bonne aération ça devrait le faire.
Je l'espère fortement en tout cas :p

A+ et encore merci.
Yohann