Lame d'air et isolation interieure

Signaler
Messages postés
4
Date d'inscription
lundi 21 mars 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
22 mars 2016
-
Messages postés
4
Date d'inscription
lundi 21 mars 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
22 mars 2016
-
Bonjour,
je souhaite isoler mes murs de l'intérieur en laine de bois avec structure metallique et placo
j'aimerais des eclaircissements sur 2 points:
1-dois je laisser une lame d'air entre la laine et le mur existant sachant que c'est un mur en pierres de 50 cm d'epaisseur et qu'il est enduit en ciment à l'exterieur et enduit de platre+tapisserie à l'interieur
2-dois je utiliser un pare vapeur ou un frein vapeur entre la laine et le placo
merci

3 réponses

Messages postés
2846
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 août 2020
1 117
Bonjour
I/ Faut-il laisser une lame d'air entre le mur et l'isolant ?
C'est recommandé par certains , mais on se demande à quoi elle sert . Pour avoir un quelconque effet d'assainissement une lame d'air doit être ventilée , c'est à dire ouverte en bas et en haut . Si elle est fermée , elle ne sert à rien de ce point de vue . Elle contribuera un peu à l'isolation , mais moins que la même épaisseur d'isolation .
II/ Nécessité d'un pare-vapeur ou d'un frein vapeur . Il est impératif de mettre un écran ayant une résistance à la diffusion de la vapeur d'eau 5 fois supérieur aux parois situées du côté froid , donc en particulier le mur . Je ne sais pas quel est la résistance à la diffusion du mur , mais elle ne doit pas être négligeable , donc il vaut mieux mettre un pare-vapeur efficace et non un frein-vapeur . A la limite si des tapisserie sont étanche (type vynilia) il vaudrait mieux les scarifier avant de mettre l'isolant .
Messages postés
4
Date d'inscription
lundi 21 mars 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
22 mars 2016

merci pour votre réponse
j'ai cru comprendre que la lame d'air servait pour que le point de rosée entre le mur froid et l'isolant chaud ne crée pas de condensation qui "mouillerait" la laine
Messages postés
2846
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 août 2020
1 117
La lame d'air n'empêchera pas la condensation de la vapeur d'eau sur le mur froid . Le point de rosée est la température à laquelle la vapeur d'eau va être saturée et commencera à se condenser . Si vous partez d'une atmosphère à 20 °C et 50% d'humidité , à 10 °C cela correspondra à 100 % d'humidité , donc au point de rosée , donc au début de la condensation . Si il n'y a pas d'obstacle , la vapeur d'eau continuera de migrer vers des surfaces plus étanches et encore plus froides .
Pour éviter tout risque de condensation il faut que la vapeur d'eau éventuelle , venant des zones habitées (plus chaudes donc plus chargées en vapeur d'eau ,même si l'atmosphère n'est qu'à 50 %) s'éliminent plus vite vers l'extérieur qu'elle n'arrivent . D'où la règle d'avoir une résistance à la diffusion de la vapeur d'eau allant en décroissant en allant du chaud vers le froid . Si vous ne respectez pas cette règle la vapeur d'eau se condensera sur la face intérieure du mur qui sera pratiquement à la température extérieure . Cette condensation s'accumulera pendant toute la période hivernale et pourra entraîner des désordres . Le fait de laisser une lame d'air ne changera rien au problème , tout au plus ça évitera à l'isolant de toucher une parois humide .
Pour ce qui est de l'étanchéité d'un mur de pierre à la vapeur d'eau , les pierres sont relativement étanches , la diffusion se fera essentiellement par les joints , ce qui doit correspondre à une perméabilité relative de 10 donc , pour une épaisseur de 50 cm , à un Sd de 5 . Il faudrait donc un pare-vapeur ayant un Sd mini de 25 m pour avoir un coefficient de sécurité de 5
Messages postés
4
Date d'inscription
lundi 21 mars 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
22 mars 2016

ok merci
et le fait que les murs exterieurs soient enduits au ciment et que les murs interieurs soient recouverts de platre ça diffusera quand meme l'humidité vers l'exterieur ?
ce n'est pas le frein vapeur qui est ouvert à la diffusion par rapport au pare vapeur ?
Messages postés
2846
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 août 2020
1 117
Bonjour
Un crépis et a fortiori un enduit plâtre ont une certaine perméabilité à la vapeur d'eau , en tous cas beaucoup plus que des pierres .
En ce qui concerne la nuance frein vapeur / pare vapeur , déjà la notion de frein vapeur n'est pas reconnue par les DTU à ma connaissance . Par contre il est vrai qu'il existe en particulier pour les maisons à ossature bois ou pour l'isolation des combles , des membranes à perméabilité variable , mais cela suppose une parois froide ayant une certaine perméabilité (Sd de moins de 1 m pour une maison à ossature bois ) , ce qui n'est pas le cas d'un mur en pierre de 50 cm !
Certains diront qu'il vaut mieux mettre une membrane frein vapeur pour que l'humidité qui a pu se condenser puisse rétrodiffuser vers l'intérieur en été . Dans le cas de murs relativement étanches , ce qui est votre cas , cela suppose une étude détaillée et en particulier un bilan précis de la migration de vapeur d'eau pendant toute la période de chauffage :
- la quantité de vapeur d'eau qui va diffuser à travers le frein vapeur , compte tenu de ses caractéristiques
-la quantité de vapeur d'eau qui va diffuser vers l'extérieur
-donc la quantité d'eau qui va s'accumuler pendant la période de chauffage qu'il faut comparer ensuite à ce qui est admissible !
Je crois qu'une telle approche n'est pas très réaliste et qu'il vaut mieux mettre un pare vapeur aussi étanche que possible . Il faut d'autant plus soigner la pose (jointoiement des lés , étanchéité en périphérie , obturation des perforations pour passage des câbles etc ...) que le mur froid a une résistance élevée à la diffusion de vapeur d'eau , ce qui est le cas de votre mur .
Messages postés
4
Date d'inscription
lundi 21 mars 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
22 mars 2016

merci beaucoup pour tous ces éclaircissements