Préparation entrée/escalier

Line - 25 avril 2014 à 01:11
Line. Messages postés 22 Date d'inscription samedi 26 avril 2014 Statut Membre Dernière intervention 3 mars 2016 - 11 août 2015 à 01:58
Bonjour,
Il m'a fallu interrompre pendant quelques mois la préparation avant peinture de l'entrée/escalier, pour laquelle j'ai trouvé ici des conseils d'autant plus précieux que je suis quasiment débutante.
Je m'étais arrêtée après ponçage d'une première série d'enduit de rebouchage. Je reprends les outils. Pour certaines choses, je sais maintenant comment faire. Pour d'autres, j'aimerais à nouveau être guidée.

1. Vieille cloison problématique
J'avais eu un long échange sur ce sujet avec Paul-Bernard Haut dans un post que je n'ai pas retrouvé (intitulé, je crois "que mettre après avoir ôté feuille métallique?"). Cette cloison, débarrassée de ce qui ne tenait plus, était très gondolée et laissait apparaître divers matériaux.
Après enduit, elle a un air beaucoup moins pathétique mais il y a un hic. A mi-hauteur, l'enduit cloque. Quelques semaines après nouvelle application : à nouveau des cloques. Après quelques mois d'interruption, elles sont toujours là (!), mais ailleurs, ça tient.
Paul-Bernard Haut m'avait indiqué une recette pour que l'enduit adhère, mais comme je n'ai pas retrouvé notre échange, je ne l'ai plus ; je n'ai hélas pas imprimé.
Puis-je redemander comment faire?

2. Fissure angle rentrant
J'ai bouché diverses fissures qui ont pratiquement toutes bien passé l'hiver mais pas celle-ci. Elle est beaucoup fine qu'avant rebouchage. Elle se situe à la jonction de deux panneaux de bois, sur toute la longueur. Me suffit-il de rouvrir la fissure et de la reboucher ou y a-t-il quelque chose que je devrais savoir/apprendre/faire? J'utilise l'enduit toupret qui indique "ne fissure pas" et " sans limitation d'épaisseur".

3. Fissures jonction placo
Je vois réapparaître une fissure d'une 20aine cm de long à ce qui semble être la jonction de plaques de placo à 2 endroits : au-dessus de la fenêtre de toit + perpendiculairement à la trappe des combles.
J'avais ouvert et rebouché avec l'intention d'ajouter un calico lors de la reprise des travaux (j'ai lu que c'est ce qui se fait à la jonction des plaques). Est-il normal soit à nouveau visible? C'est peut-être à cela que sert le calico... (!?) Comment dois-je procéder? Je rebouche et je mets le calico?

Le reste de ce que j'ai fait tient le coup à moins de découvertes lorsque j'aurai le nez dessus!
Merci des conseils.

Line

36 réponses

Paul-Bernard Haut Messages postés 36661 Date d'inscription vendredi 13 avril 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 2 février 2023 4 183
26 août 2014 à 02:39
Bonsoir à nouveau, Line.

Pas bon signe, comme vous dites.
Cette zone est -elle rectiligne, comme pourrait l'être une poutre de structure dans le mur? Dessine-t-elle une forme (à peu près) régulière, comme un rectangle ou un carré?
A quelle hauteur est-elle située (approximativement)?
Est-elle au bord du mur? Au milieu?
Pourriez-vous forer un trou au milieu de la zone, diamètre par exemple 10 millimètres ou plus, jusqu'à rencontrer un élément bien dur (béton par exemple) ou au contraire un élément d'une consistance différente (je pense à du bois)?
Par ce trou, injectez à la seringue de grande contenance (20 cc. si possible) de l'enduit de rebouchage très liquide (suffisamment en tout cas pour passer dans la seringue). Injectez cet enduit liquide jusqu'à ce qu'il ressorte du trou. Laissez sécher au moins 12 heures, et refaites le test de matité (quand vous tapotez à cet endroit le son est-il mat?). Si le son est toujours mat, c'est un élément de structure (poutre, etc...). Si le son est devenu plein autour de l'endroit de l'injection, c'est un décollement qui a été comblé ponctuellement, et dans ce cas il faudra envisager d'ouvrir puis recombler le trou (plâtre puis enduit).
Mais restons optimistes!
Pratiquez ces quelques tests et rapportez-nous les réponses.

Bonne nuit. Cordialement.
0
Line. Messages postés 22 Date d'inscription samedi 26 avril 2014 Statut Membre Dernière intervention 3 mars 2016
28 août 2014 à 23:34
Bonsoir,
Cette zone est comme une forme ovale sans le demi-cercle du haut. Elle est à droite de la cloison à environ 15 cm au-dessus de la plinthe.
Dans la foulée de votre première réponse au sujet de ces fines fissures, j'ai suivi votre conseil, je les ai bouchées et... on ne les voit plus!
Du coup, je ne suis pas sure que je vais procéder au test de la seringue maintenant.
Si décollement il y a, ces fissures vont vraisemblablement réapparaître. Il sera alors plus facile de repérer le milieu de cette zone pour tester, et le cas échéant, ouvrir. Du moins, il me semble...
Merci pour votre réponse.
0
Paul-Bernard Haut Messages postés 36661 Date d'inscription vendredi 13 avril 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 2 février 2023 4 183
31 août 2014 à 20:16
Bonsoir Line.

Pardonnez-moi de vous répondre avec un tel retard, mais je me suis à nouveau permis quelques jours de détente.
Vous commencez vraiment à penser en professionnelle!
Votre raisonnement est parfaitement cohérent, et je suis entièrement d'accord avec vous.
Encore une fois bravo, et tous mes encouragements.

Bonne soirée. Cordialement.
0
Line. Messages postés 22 Date d'inscription samedi 26 avril 2014 Statut Membre Dernière intervention 3 mars 2016
1 sept. 2014 à 00:20
Merci!
0
Line. Messages postés 22 Date d'inscription samedi 26 avril 2014 Statut Membre Dernière intervention 3 mars 2016
2 sept. 2014 à 00:12
Bonsoir,

Les questions du jour portent sur la fenêtre de toit pour laquelle vous m'avez conseillée voici quelque temps. Les restes de peinture sont maintenant décapés, rincés, séchés et j'ai commencé à poncer.

1. Dans le bati, à l'emplacement où s'encastre la fenêtre, un noeud du bois, s'est délogé de son emplacement sur environ 1/3 de sa circonférence. Il dépasse de quelques millimètres du reste de la rainure du bati. Il bouge légèrement. Pas moyen de le remettre en place (le pli est pris). Les autres 2/3 du noeud tiennent solidement. La fenêtre ferme normalement.
J'ai maintenant appris que tout doit être le plus plat possible. J'envisage de poncer ce qui dépasse et de boucher au mastic à bois le vide créé par le déplacement de ce noeud. Est-ce bon? Euh... je préfère vérifier si mon raisonnement est aussi cohérent que vous le suggériez dans votre réponse précédente...

2. La fenêtre de toit est entourée de plaques de bois qui couvrent l'épaisseur de l'isolation et du placo. A l'emplacement où la peinture avait disparu, ce bois reste plus sombre qu'ailleurs. Je ne sais pas si c'est important pour peindre. Je ne sais pas si c'est de la saleté qui demeure ou simplement un assombrissement du bois.
Vous m'aviez parlé d'utiliser l'acide oxalique pour les parties noircies du battant de fenêtre. Est-il bon d'utiliser l'acide oxalique là aussi? Je lis que l'acide oxalique ne doit pas étre utilisé sur le pin. Or, ce bois a l'air plutôt léger et je me dis que pour un simple habillage, on n'utilise vraisemblablement pas un bois coûteux.
Euh... je m'apercçois ce soir que j'ai mal appris ma leçon, vous aviez parlé d'utiliser l'acide oxalique avant de poncer. Or... j'ai commencé à poncer! (mais pas tout!)

3. Des barres métalliques protègent la jonction entre la fenêtre et la toiture. Alors que je ponçais, je me suis aperçue que l'une de ces barres bougeait. Enquête à l'oeil... La tête de vis de fixation à cette hauteur (= en bas) dépassait plus que les autres. Coup de tournevis... la vis tourne dans le vide. C'est maintenant un peu plus serré, mais ça bouge toujours.
Quel est le bon raisonnement cette fois?
On ne s'affole pas, des vis, il y en a d'autres sur cette barre et elle ne va pas s'envoler comme ça?
ou
C'est comme ça que ça commence, ça bat un peu au vent, ça tire sur la vis suivante et un jour on a une fuite? (pas demain) Ce qui voudrait dire: autant faire quelque chose. Mais quoi? Qui serait dans mes cordes, pour que cette vis tienne.

Merci,
J'espère que vous avez bien profité de vos quelques jours de détente.
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
Paul-Bernard Haut Messages postés 36661 Date d'inscription vendredi 13 avril 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 2 février 2023 4 183
2 sept. 2014 à 00:49
Bonsoir Line.

Merci à vous, oui, ces quelques jours ont été vraiment très agréables.

Je réponds maintenant à vos questions:
- 1 - retirez la partie cassée et protubérante du noeud du bois, bouchez et lissez au mastic à bois, poncez après séchage, dépoussiérez. Vous pourrez alors lasurer ou peindre. Si vous souhaitez peindre, vous pouvez (ce serait un "plus") passer une couche d'impression pour bois, sinon une première couche de peinture diluée à environ 25 à 30 %, puis deux couches (au moins) de peinture de finition. Votre raisonnement est excellent;
- 2 - si vous voulez peindre la fenêtre, un bois un peu plus foncé par endroits n'a guère d'importance, puisqu'il sera recouvert par de la peinture opaque.
Si vous voulez lasurer, vous pouvez tenter d'éclaircir le bois à l'acide oxalique, mais faites d'abord un essai, avec grandes précautions, sur un endroit discret. Ce n'est pas grave si vous avez déjà poncé et que vous traitez ensuite. Il vous suffira de poncer à nouveau après rinçage et séchage (cette fois un ponçage très léger);
- 3 - essayez de sortir la vis de son logement. Si vous y réussissez, faites un essai avec une vis un peu plus longue et un peu plus épaisse que celle d'origine. Si tout va bien, cela devrait resserrer correctement la barre.
Sinon, injectez dans le trou de vis (même avec la vis en place) un peu de colle époxydique bi-composants (type Araldite ou autre...) et maintenez la vis en place pendant le séchage (avec un système de cales à adapter au support). Essuyez le surplus de colle avant de poser les cales. Ce système rendra un peu plus difficile le démontage ultérieur de la barre, mais fera tenir la vis (et la barre) bien en place.

Vos raisonnements sont de plus en plus professionnels et méthodiques. Félicitations!

Et bonne nuit. Cordialement.
0
Merci encore une fois
0
Line. Messages postés 22 Date d'inscription samedi 26 avril 2014 Statut Membre Dernière intervention 3 mars 2016
18 sept. 2014 à 00:51
Bonsoir,

J'ai deux poutres à préparer et j'aimerais à nouveau des conseils.

La première est une poutre de charpente relativement récente (coupée au carré) qui a été peinte.
En plusieurs endroits , la peinture est écaillée ou fissurée et laisse apparaître une surface blanche.
Par endroits, peinture + couche blanche sont partis et le bois apparaît sur quelques cm². Cette couche blanche est nettement plus épaisse (1 ou 2 mmm) que la fine pellicule blanche que j'ai décapée autour de la fenêtre de toit.
Est-ce de l'enduit? Gras? ou de rebouchage, qui ne tiendrait plus partout?
Pour information, cette poutre n'est ni belle ni laide ; qu'elle soit peinte à nouveau, lasurée ou laissée nature, ça m'est un peu égal.
Je ne sais pas comment m'y prendre pour rétablir la planéité sur cette poutre. Merci de vos conseils.


La seconde poutre est au plafond du RDC de cette cage d'escalier. Elle a été peinte également. Le revêtement peint est parti sur environ 40 cm x 15 cm laissant apparaître le bois d'une poutre ancienne ainsi que les "strates" du revêtement.
Du papier journal est collé sur la poutre (pas vu la date!). Sur le papier se trouve une couche grise (peinture ou enduit antédiluvien?), puis une couche blanche (peinture ou enduit?), puis une couche verte (qui est la peinture actuelle).
Comment m'y prendre pour cette poutre-ci?

Pour information, cette poutre est bien belle, du moins pour ce que j'en vois. Ce serait bien si elle pouvait être apparente. Je m'en remettrai (!) si se débarrasser de ce qui reste du revêtement se révèle trop difficile (en pareil cas, elle serait peinte à nouveau, éventuellement en laissant un hublot de bois apparent).
Note : les cables électriques sont fixés de part et d'autre de cette poutre.
Merci de vos conseils.
0
Paul-Bernard Haut Messages postés 36661 Date d'inscription vendredi 13 avril 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 2 février 2023 4 183
18 sept. 2014 à 11:56
Bonjour Line.

Content de vous retrouver.
Pour la première poutre (celle qui est bien équarrie), je suppose que la couche blanche est de l'enduit , probablement de rebouchage, ou peut-être de l'enduit gras. C'est vraiment difficile à dire sans le voir réellement. Vaporisez cette surface blanche d'un peu d'eau: si l'eau est absorbée, c'est de l'enduit normal, et si l'eau perle à la surface, c'est de l'enduit gras.
De l'enduit gras collera sur de l'enduit normal, l'inverse n'est pas vrai.
Le plus simple pour rétablir la planéité me semble être de reboucher à l'enduit (gras si le trou n'est pas trop profond), laisser sécher, poncer. Appliquez un apprêt, au moins sur les surfaces réenduites, laissez sécher. Puis passez deux couches de peinture de finition.
Vous pouvez également décaper et poncer entièrement cette poutre, mais je vous dis par expérience qu'une poutre à l'aspect bien carré, bien "moderne", même lasurée dans le même ton, s'intègre très difficilement avec des poutres à l'aspect plus vieilli. Donc je vous conseille de la repeindre.

Pour la poutre du plafond du rez-de-chaussée, je pense qu'esthétiquement, vous auriez tout à gagner à la dégarnir entièrement. Si elle est intégralement en bon état, grattez, traitez, lasurez. Ce sera certainement le plus beau, mais cela risque de représenter une somme d'efforts non négligeable!
Pour les couches grise et blanche: si ça se détache en "petits cailloux", c'est de l'enduit; si ca se détache en pelant, en pellicule au moins par endroit, c'est de la peinture. Le papier journal s'utilisait comme un enduit de papier mâché, pour rattraper les irrégularités du bois. C'est l'ancêtre de notre actuel "Bréplasta" (enduit de cellulose projeté).
Comme cette poutre doit être assez ancienne, si vous réussissez à la mettre à nu, profitez de cette nudité pour y appliquer un traitement anti-fongique et insecticide avant de la lasurer ( ou même de la réenduire et repeindre, si elle est trop laide).
Pour les câbles électriques, ce serait bien de pouvoir les passer sous goulotte ou sous ITCR pour pouvoir les intégrer en saignée dans le plafond, ce n'est pas ça qui va vous faire peur maintenant. Si les câbles sont vieux ou usés, profitez-en pour les changer pour des neufs. mais soyez très prudente: une erreur en électricité peut être très dangereuse! Demandez l'avis d'une personne compétente (réellement compétente) avant d'entreprendre quoi que ce soit sur cette installation.

Ah! Quel dommage que vous ne nous passiez pas quelques clichés de votre chantier! Cela nous aiderait beaucoup à mieux nous rendre compte de la complexité et de l'avancement des travaux.

Encore et toujours bon courage, et à bientôt. Cordialement.
0
Line. Messages postés 22 Date d'inscription samedi 26 avril 2014 Statut Membre Dernière intervention 3 mars 2016
19 sept. 2014 à 01:03
Bonsoir,

Il est vrai que vous m'aviez parlé voici déjà longtemps, de télécharger des photos, ce que je n'ai pas fait. Ce n'est pas bien... C'est vrai, ce serait plus parlant.
Je prends note de vos nouveaux conseils et vous en remercie.
Je verrai en cours de travail si j'arrive à bien boucher les manques sur la poutre récente avant de la peindre.
Sur la poutre ancienne, j'ai déjà ôté ce que je pouvais avec la spatule, le reste est bien collé. Après lecture de vos conseils, je me dis que je vais essayer le décapant sur un petit coin. Ca ne se détache ni en pellicules, ni en cailloux, mais en triangles raides aux angles pointus. Si ça ne marche pas, je suis prête à laisser apparent le bois qui est apparu et à peindre le reste.
En ce qui concerne les cables, ils sont en bon état mais hum! je ne vais pas les intégrer. C'est sur cette cloison problématique faite de bric et de broc et où l'enduit a cloqué. Pas du tout envie de creuser et de faire des malheurs... Ils resteront où ils sont.
Euh...j'en profite pour avouer que je n'ai pas non plus effectué la saignée dont vous aviez parlé un jour pour d'autres cables. Il y avait suffisamment de trous à boucher sans aller en faire d'autres quand je ne sais pas ce qu'il y a derrière. Courageuse,... mais pas téméraire (...). C'est moins beau, mais il faudra attendre soit un autre intervenant, soit davantage d'expérience.(snif!)
Merci encore
0
Paul-Bernard Haut Messages postés 36661 Date d'inscription vendredi 13 avril 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 2 février 2023 4 183
19 sept. 2014 à 11:38
Bonjour Line.

Sur la poutre ancienne, avez-vous essayé de gratter à la brosse métallique?

Cela devrait vous permettre d'accélérer les opérations sans faire trop de dégâts.
Nous verrons bien si vous réussissez à mettre cette poutre à nu.
Pour les câbles électriques, il serait éventuellement plus esthétique, mais surtout plus prudent de les passer sous goulottes, si vous ne voulez pas les intégrer (je comprends que ça vous fasse reculer).
Quand vous parlez de "davantage d'expérience", vous rendez-vous compte de toute celle que vous êtes en train d'acquérir?

A bientôt. Cordialement.
0
Line. Messages postés 22 Date d'inscription samedi 26 avril 2014 Statut Membre Dernière intervention 3 mars 2016
24 sept. 2014 à 23:49
Bonsoir,
J'ai exactement ce modèle de brosse métallique. Elle m'a bien servi pour ôter les résidus sur la zone où le revêtement ne tenait plus très bien, mais pour le reste de la poutre, je n'avance à rien avec.
J'ai cherché ce qu'était une goulotte (...).
C'est donc ça ces baguettes plastiques qu'il y a ailleurs ... (...).
Passer ces câbles sous goulotte... Hon-hon... Ils sont fixés sur la poutre par des clous à chevalet plastique. Il ya plus esthétique, c'est vrai.
L'un des chevalets plastiques était cassé. J'ai essayé de retirer le clou et je n'y suis pas parvenue (costaud, ce bois!). Alors pour retirer les clous sur la longueur...
Par ailleurs, le revêtement, que ce soit de la peinture ou de l'enduit, épouse la forme de la poutre. Ce n'est pas raplapla. Et juste sous la poutre, il y a déjà une goulotte.
En somme, je ne me vois pas bien le faire.
Je suis en train d'acquérir de l'expérience, dites-vous? Ca fait plaisir à lire... Je me rends compte que j'apprends, et c'est ça qui est intéressant.
Merci.
0
Paul-Bernard Haut Messages postés 36661 Date d'inscription vendredi 13 avril 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 2 février 2023 4 183
25 sept. 2014 à 00:46
Bonsoir Line.

Quand vous parlez de clous à chevalets plastique, je suppose que vous faites allusion à des clous cavaliers

ou quelque chose d'approchant?
Si c'est bien cela, vous aurez en effet bien du mal à les retirer car les pointes sont particulièrement dures. Mais la partie plastique est facile à couper (à la pince coupante) et le clou lui-même peut être enfoncé entièrement dans le bois.
Cela vous permettrait de fixer une goulotte (ou des goulottes) dans l'angle (les angles) poutre-plafond, en la (les) vissant dans le bois de la poutre. Vous n'aurez plus qu'à (plus facile à dire qu'à faire, mais pas impossible) glisser les câbles électriques dans la (les) goulotte(s) et refermer celle(s)-ci. Prévoyez toujours une taille de goulotte un peu plus grande que le strict nécessaire.
Vous parlez également d'une goulotte sous la poutre. Si vous voulez dire, sur la surface inférieure de la poutre, ce n'est pas très joli et ce serait mieux de pouvoir passer ces câbles dans une goulotte latérale. mais il faut faire l'essai pour voir si c'est possible (longueur de câble suffisante?).
Pour décaper la poutre, il va sans doute falloir essayer le décapeur thermique, mais avec de grandes précautions. D'abord protégez vos mains par des gants épais en cuir ou en tissu non synthétique, et vos yeux par des lunettes. Ensuite, soufflez doucement l'air chaud sur les surfaces à décaper, en règlant si possible progressivement la température, jusqu'à faire cloquer le revêtement. Moins le bois aura de traces de brûlures, plus il restera beau. Une brûlure pas trop profonde peut être effacée par ponçage ou grattage. ATTENTION: l'air chaud qui sort du décapeur peut atteindre 650 ° C pour les meilleurs appareils. Donc, même si le décapeur ressemble à un sèche-cheveux, faites très attention, et ne le laissez pas traîner à la vue et à portée de main de personnes non averties, ou d'enfants!
Sinon, mais ce serait, je pense, dommage, rebouchez et lissez ce que vous avez déjà décapé et peignez uniformément la poutre. Mais ce ne doit être que la solution de dernier recours.
Je suis certain que vous vous en sortirez très bien.
Courage, vous n'avez jamais été aussi proche de la fin des travaux!

A bientôt sans doute. Cordialement.
0
Line. Messages postés 22 Date d'inscription samedi 26 avril 2014 Statut Membre Dernière intervention 3 mars 2016
18 oct. 2014 à 21:43
Désolée de ne pas avoir donné suite mais l'hospitalisation d'un proche et 3 pannes d'appareils ménagers ont interrompu les séances de travail pour l'instant.
Line.
0
Paul-Bernard Messages postés 36661 Date d'inscription vendredi 13 avril 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 2 février 2023 4 183
19 oct. 2014 à 10:55
Bonjour Line.

Je vous en prie, Line, vous répondez quand vous voulez ou quand vous pouvez.
J'espère sincèrement que votre proche est guéri ou en voie de l'être, et que vous avez pu résoudre vos pannes électro-ménagères. A bientôt.
Bon dimanche. Cordialement.
0
Line. Messages postés 22 Date d'inscription samedi 26 avril 2014 Statut Membre Dernière intervention 3 mars 2016
8 août 2015 à 02:05
Bonsoir,
Après plusieurs mois d'interruption, j'a repris au milieu du printemps et ai passé la sous-couche en juin. J'ai dû ensuite à nouveau "plier mes clous" et je retrouve maintenant cette cage d'escalier avec des défauts de débutant. J'apprécierais quelques conseils pour les rectifier.

Aux endroits où j'ai bouché des trous et griffures, la peinture a fait gonfler l'enduit, créant des bosses très visibles, alors que j'avais poncé et que c'était bien plat. J'ai poncé ces bosses (un peu trop sans doute car la peinture est partie autour, difficile de ne pas déborder). Je pense repasser un peu de sous-couche à ces endroits-là. Est-ce bon? Et que faut-il faire à l'avenir pour que ça n'arrive pas?

J'ai retrouvé beaucoup de cloques sur le velux et son habillage de bois. J'ai gratté les cloques et la sous-couche est partie en morceaux dans tout ce secteur. Le velux et son habillage sont maintenant à nouveau à nu. La peinture tient bien ailleurs (au moins jusqu'à présent! ).
J'ai utilisé la sous-couche universelle Julien, dite pour tous supports intérieurs et le bois est cité dans la liste figurant sur le pot.
Pourquoi ceci est-il arrivé?
En ai-je mis trop épais? Le pot disait "appliquer une couche épaisse"...
Je pense avoir dépoussiéré autant qu'ailleurs.
Je sais qu'il faisait chaud le jour où j'ai peint le velux.
Que faire pour que cela n'arrive pas à nouveau?

A mon retour, j'ai trouvé de longues fissures entre les panneaux de bois aggloméré qui habillent cet ancien escalier de grenier et entre ces panneaux et le placo (côté façade) et entre panneaux et cloison en carreaux de plâtre (côté chambres sous combles).
Alors que je grattais la peinture écaillée autour d'une de ces fissures, mon couteau est passé à travers. J'ai passé un cutter dans la fissure et l'ai descendu sans grand effort. L'enduit est tombé, livrant le bord du panneau de bois à nu. Il y a maintenant un jour de quelques millimètres entre les panneaux de bois et de 1 à 2 centimètres aux angles (bois/placo et bois/carreaux de plâtre).
Cet enduit, c'est moi qui l'ai posé, au tout début. Vous m'avez depuis appris que souvent, l'enduit adhère mal au bois. Ah oui? Jusqu'à présent, ça tenait bien. Eh-eh... eh bien, plus maintenant!
Une personne avec laquelle j'ai partagé ma mésaventure m'a suggéré d'appliquer un mastic acrylique à ces endroits-là. Qu'en pensez-vous?
Merci d'avance,
(Pour une fois, j'ai pensé à prendre des photos, mais je n'ai pas trouvé où les charger. Il est tard, et je ne cherche pas davantage, toutes mes excuses)
Line
0
Paul-Bernard Messages postés 36661 Date d'inscription vendredi 13 avril 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 2 février 2023 4 183
8 août 2015 à 12:34
Bonjour Line.

Content de vous retrouver.
Je vous répondrai plus longuement tout à l'heure, mais d'abord les photos:
Pour la méthode, je cite notre ami stf_jpd87:

Pour mettre des photos sur le forum il faut être inscrit (pseudo en bleu, c'est bien votre cas))
Déposer une photo en direct sur le message.
-Prendre votre photo, et la déposer dans /mes documents /mes images.
-Vous cliquez, soit sur : "créer un nouveau sujet", "répondre au sujet", ou "posez une question".
-Dans la fenêtre qui s'ouvre à la suite de votre message, vous cliquez sur l'icône en forme de" montagne"
-Dans la fenêtre qui s'ouvre, vous recherchez votre photo : / mes images / vous cliquez sur l'image concernée qui s'affiche dans la barre du bas "nom du fichier"
-Cliquez sur "ouvrir" et attendre que le transfert se fasse de 10 s à 1 mn
-Votre image apparait sous forme de propriété de l'image (écriture)
-Prévisualisez le message pour être certaine que c'est bien la bonne photo et qu'elle apparait correctement.
-Vous validez le message.

Cette opération doit être recommencée pour chaque photo.

Bonne après-midi. A plus tard. Cordialement.
0
Line. Messages postés 22 Date d'inscription samedi 26 avril 2014 Statut Membre Dernière intervention 3 mars 2016
8 août 2015 à 23:46
Essayons une photo...

0
Line. Messages postés 22 Date d'inscription samedi 26 avril 2014 Statut Membre Dernière intervention 3 mars 2016
8 août 2015 à 23:50
Une autre photo...
(Merci pour les explications)



Sous la jonction entre les deux panneaux, se trouve un exemple des "bosses" que j'ai poncées.
0
xplom Messages postés 33191 Date d'inscription mardi 17 septembre 2013 Statut Contributeur Dernière intervention 2 février 2023 2 532
8 août 2015 à 23:59
bonsoir Line je suis le sujet en silence depuis le début car j'ai rien a dire
mais respect pour votre ténacité
bon courage à vous
0
Merci.
0
Line. Messages postés 22 Date d'inscription samedi 26 avril 2014 Statut Membre Dernière intervention 3 mars 2016
11 août 2015 à 01:58
Découverte supplémentaire...
Alertée par l'expérience du velux cloqué, j'ai inspecté de plus près la porte du RDC sur laquelle j'ai également appliqué la sous-couche. Elle était en bois brut.
Pas de cloque. Ouf!
Pour en avoir le coeur net, j'ai appliqué un petit bout d'adhésif de masquage dans un coin discret. Quelques morceaux de peinture sont restés sur l'adhésif quand je l'ai retiré. (euh... l'adhésif en était entièrement couvert quand j'ai fait la même chose sur le velux. Ca ne tenait vraiment pas).
Par contre, quand je place de l'adhésif sur une cloison sous-couchée, rien ne reste sur la bande lorsque je l'enlève.
Qu'en pensez-vous?
Merci d'avance
Line
0