Aide pour travaux d'isolation dans un studio

Coco91730 Messages postés 3 Date d'inscription mercredi 13 août 2014 Statut Membre Dernière intervention 13 août 2014 - 13 août 2014 à 09:45
valerossi. Messages postés 1404 Date d'inscription samedi 6 juillet 2013 Statut Membre Dernière intervention 19 novembre 2015 - 15 août 2014 à 18:39
Bonjour,

J'aimerais avoir des avis de personnes pro ou pas.

Voici mon projet:

J'ai un studio, l'ancien propriétaire a, sur le sol direct, posé des tasseaux de 7cm pour mettre le parquet (avec de la laine de verre entre les 2).

Pour améliorer l'isolation (qui est inexistante), avec mon ami nous voudrions retirer le parquet pour ensuite remplir chaque carré (entre les tasseaux) d'un morceau de plaque isolante (3cm) puis combler le reste de béton pour revenir à la hauteur et remettre du parquet par la suite.

Vous pensez que cela est possible?
Que ça suffirait?
Et la surface pour ces travaux représente 20M2, combien de sac de béton aurais-je besoin?

merci d'avance pour votre aide, je n'ai pas encore le temps d'aller dans un magasin spécialisé donc je commence ici :)

Et pour info, je n'ai pas beaucoup de moyens d'où le fait que je ne passe pas par un professionnel...

Coco.
A voir également:

5 réponses

atlassaturn Messages postés 3190 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 25 janvier 2023 1 845
Modifié par atlassaturn le 13/08/2014 à 22:26
Bonsoir
@LUigi 73
JE ne suis pas très familier avec les aspects réglementaires , d'autant plus qu'il est difficile de s'y retrouver entre les classements M0 , M1 ... et les Euroclasse A1 , A2 ... s1 , s2 et d0 , d1
Il me semblait que la réglementation s'appliquait aux planchers séparatifs ou aux locaux recevant du public .
Quelle est la réglementation applicable aux logements individuels interdisant l'emploi du PSE ou du PU en isolation plancher ? Quelle est la norme applicable qui permettrait aux assurances de dégager leur responsabilité en cas d'utilisation de ces matériaux ?
Merci pour toute info qui m'intéresse : j'ai une pièce avec un plancher isolé en PSE et si ce n'est pas acceptable , c'est inquiétant !
1
atlassaturn Messages postés 3190 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 25 janvier 2023 1 845
Modifié par atlassaturn le 13/08/2014 à 11:57
Bonjour
Je n'arrive pas bien à comprendre ce que vous comptez faire !
Si au départ vous avez des tasseaux de 7 cm de haut (c'est à dire plutôt des lambourdes) et si l'espace entre les tasseaux a été comblé correctement avec de la laine de verre , vous avez une résistance thermique de l'ordre de l'ordre de 1,5 , compte tenu de la conductivité de la laine de verre et du bois . SI la laine de verre est mal posée ou tassée etc ... il est possible que vous ayez beaucoup moins !
Si vous remplacez la laine de verre par un isolant de 3 cm (nécessairement rigide et spécial pour dalle flottante ), et si vous complétez les 4cm par du béton , vous aurez une résistance thermique inférieure à 1 , c'est à dire moins bonne que précédemment !!!
A mon avis vous avez deux solution possibles :
I/ Garder les lambourdes et remplacer la laine de verre actuelle si elle est tassée et mal posée , par un isolant performant : soit du polystyrène extrudé , soit plutôt une laine de verre performante , type GR 32 , moins chère et plus facile à ajuster entre les lambourdes . Vous aurez une résistance thermique de l'ordre de 1,8 .
II/Tout enlever et mettre un plancher flottant puis un parquet flottant :
60 mm d'isolant résilient +19 mm d'aggloméré CTBH+ un parquet flottant avec une sous couche mince (environ 10mm) . Le total devrait correspondre à environ 90 mm , soit la hauteur totale actuelle : lambourdes (70 mm) + plancher (environ 20mm) .
Vous auriez une résistance thermique de 1,8 à 2,2 selon les performances de l'isolant choisi . En prenant du polyurethane , vous pourriez même obtenir un R de plus de 2,5 , mais c'est un matériau cher et difficile à trouver .
Donc le gain que vous pourrez obtenir dépend de la situation de départ et de ce que vous compter investir tant en travaux qu'en prix des matériaux . A mon avis entre les deux solutions proposées ci-dessus , la deuxième est la meilleure et n'est pas trop difficile à réaliser . Elle coûtera plus cher en matériau , mais si de toutes façon vous ne récupérez pas le plancher existant la différence ne devrait pas être rédhibitoire , surtout avec des isolants résilients (les 60 mm cités plus haut ) courants , de performance moyenne .
Nota : si vous habitez en étage la deuxième solution améliorera considérablement l'insonorisation d'un niveau à l'autre , ce qui sera surtout bénéfique pour le voisin du dessous , mais est toujours une bonne chose !
0
Coco91730 Messages postés 3 Date d'inscription mercredi 13 août 2014 Statut Membre Dernière intervention 13 août 2014
13 août 2014 à 13:45
Bonjour et merci pour votre réponse.

Alors tout d'abord, je m'excuse mais je me suis trompée sur les dimensions cela représente 17cm (entre le sol en terre et le parquet actuel). La maison date des années 30, il n'y a pas eu de chape de coulée.

Donc mon souci est effectivement que l'humidité remonte par le sol dû au mauvais état de la laine de verre certain et le parquet ancien.

Nous avions pensé à coulée du béton pour combler le vide entre le sol et le parquet. Donc en faisant les étapes suivantes:
-Retirer le parquet et la laine de verre
-Poser de l'isolant polystyrène de 5-6 cm entre les lambourdes (merci :) ) à même le sol
-Combler de béton jusqu'à la hauteur des lambourdes
-Poser une sous couche parquet
-Mettre un parquet isolant 14mm.

Je comprends vous 2 propositions mais est-il possible de laisser le vide alors entre le sol et le plancher?

Cette question vous paraîtra peut-être idiote mais je n'y connais vraiment rien !

Au niveau des tarifs, la solution du béton était aussi lié à cela, mais si vraiment ça ne protège pas l'humidité avec ce qu'on compte mettre il est évident que je trouverais une autre solution.
0
luigi73 Messages postés 3 Date d'inscription mercredi 13 août 2014 Statut Membre Dernière intervention 2 décembre 2019
13 août 2014 à 13:57
Bonjour.
Si votre studio est situé au dessus d'un autre local habité :

il n'existe aucun intérêt de vous lancer dans les travaux d'isolation envisagés.
Le rapport Coûts/gains en énergie et en confort va être ridicule.
Si vous êtes au dernier étage, traitez plutôt l'isolation du plafond...

Si votre studio est situé au dessus d'un local non chauffé :

1- si c'est possible, privilégiez l'isolation par le dessous => fixez sur le plafond du local un produit type "Fibrastyrène" (FIBRASTYRENE Clarté dB 35 par exemple). Le produit devra obligatoirement être coupe-feu.

2- si l'isolation par le dessous n'est pas possible, trois solutions.

A- remplissez l'espace sous plancher d'un produit type "vermiculite". C'est la solution entrainant le moins de travaux, mais avec un gain thermique limité.
B- Refaire totalement le plancher existant en utilisant les indications données dans la réponse précédente par Atlassaturn.
ATTENTION !!!!!
Il ne faut pas utiliser des plaques de polystyrène ou de polyuréthanne !!! il est indispensable et obligatoire d'utiliser un isolant de classification M0 (M zéro). Le produit DOIT être ininflammable ! A ma connaissance ce n'est pas le cas ses plaques de polystyrène ou de polyuréthanne. Utilisez de la laine de roche haute densité.
Vous en trouverez chez tous les grossites (et dans toutes les grandes surfaces de bricolage à un prix peut être moins abordable).

Si vous mettez des plaques de polystyrène ou de polyuréthanne dans votre plancher, vous risquez votre vie... et en cas d'incendie votre assureur ne couvrira pas les dégâts !

Solution alternative : il existe des plaques similaires au fibrastyrène pour lesquelles l'isolant synthétique a été remplacé par de la laine de roche.
Sous réserve d'un isolant totalement incompressible :
- vous supprimez tout le plancher existant.
- vous posez ces plaques sur le sol, isolant tourné vers le bas, sans oublier de placer une bande d'isolation périphérique pour traiter les dilatations de produits.
- pour terminer vous posez par dessus un parquet de finition (bois, clipsable, etc...) ou un revêtement de sol plastique.
0
Coco91730 Messages postés 3 Date d'inscription mercredi 13 août 2014 Statut Membre Dernière intervention 13 août 2014
13 août 2014 à 15:32
Bonjour,

Merci pour votre précisions!
Et je suis au RDC d'une vieille maison d'un étage.
La maison a été bâtie sur des tomettes apparemment.
J'aurais aimé vous poster une photo pour que vous voyiez exactement mais je ne vois pas ou l'insérer...
0
xplom Messages postés 33189 Date d'inscription mardi 17 septembre 2013 Statut Contributeur Dernière intervention 24 janvier 2023 2 534
Modifié par xplom le 13/08/2014 à 19:46
bonsoir coco

je suis de loin je sujet, pour mettre une photo servez vous de l'icone montagne si vous cliquez sur répondre au sujet il apparaîtra en haut a droite

il est pas visible quand vous clic sur ajouter un commentaire

y'a mieux comme explication , mais bon...
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
atlassaturn Messages postés 3190 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 25 janvier 2023 1 845
13 août 2014 à 22:23
Bonsoir Coco
J'avoue encore une fois avoir de la peine à m'y retrouver !
Quel est le sol à la base ?
S'agit-il de terre battue sur laquelle reposent les lambourdes ? ça parait totalement inadapté , mais tout est possible !
Est ce qu'en fait il s'agit de solives scellées dans les murs et ne touchant pas le sol ? C'est possible compte tenu de leur hauteur 17 cm .
Vous parlez d'une construction sur des tomettes . Ce qui voudrait dire qu'il y a un sol porteur dur !
Il faudrait savoir si il y a un sol porteur ou si il faut le créer (dalle porteuse ou plancher reposant sur des solives scellées dans les murs ) .
La définition de la protection contre l'humidité , de l'isolation et des finitions dépendent du sol porteur existant ou à créer .
Pouvez vous préciser la situation de départ
0
valerossi. Messages postés 1404 Date d'inscription samedi 6 juillet 2013 Statut Membre Dernière intervention 19 novembre 2015 178
15 août 2014 à 18:39
bonjour,

tu as entièrement raison:ATLASSATURN. pour le polystyrène, si on suit la logique de Mr. Luigi73,toute les maisons récentes ou nouvelles mettent les propio en danger,car dans la grande majorité l'isolant posés sous la dalle est en polystyrène!
0