Solidité solives

Signaler
-
 mattlamenace -
Bonjour à tous,

Je viens à vous pour une question qui me travaille en ce moment. Voilà mon problème : je compte aménager mes combles de façon à avoir un espace stockage et je ne sais si mes solives actuelles sont suffisantes pour supporter le poids d’un plancher OSB 18mm.

Mes combles se présentent comme suit : la trappe se situe au milieu et les solives suivent les contours des chambres et du couloir qui se trouvent en dessous (murs en brique creuse).
J’ai donc, pour une surface d’environ 30 m2 (hauteur sous plafond maximum : 1, 70), 4 espaces :
Premier espace : solives de 3,70 mètres (largeur 1,74)
Deuxième espace : solives de 2, 23 mètre (largeur 1,60)
Troisième espace : solives de 1, 79 mètre (largeur 1,90)
Quatrième espace : solives de 3, 20 (largeur 4, 50)

Les solives sont d’une épaisseur de 3 cm, ont une profondeur de 17 cm et sont espacées entre elles d’environ 40 cm (de 35 à 45 selon les endroits). Il y a quelques entretoises pour rigidifier l’ensemble.
A noter (je ne sais si c’est important) : j’ai augmenté la hauteur des solives avec des tasseaux de 3cm pour loger entre chaque solive 20 cm de laine de verre

Au niveau du poids : le plafond est du plâtre collé sur des petites lattes de bois. Il y a déjà posé sur les solives des planches qui mesurent 4 mètres et où j’ai stocké menu rangement (siège auto, vêtement, équipement camping...)

Mes questions sont donc les suivantes :
1/ Puis-je virer ces planches et unifier le tout en posant des dalles OSB de 18mm sans que cela ne pèse de trop sur les solives ?
2/ Puis-je mettre ensuite du placo sur mes rampants ou autre (sous tuile, j’ai mis une isolation en laine de roche de 2 x 5 cm)?
 le but n’est pas de créer une nouvelle pièce mais de créer un espace de stockage et où une, voire deux, personne(s) pourraient venir quelques instants.
Merci de vos réponses, conseils et autres car c’est un chantier que je compte attaquer pendant cette semaine où je suis en vacances.

7 réponses

Messages postés
3036
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
4 décembre 2021
1 739
Bonjour
Déjà une question : pourquoi voulez vous mettre de L'OSB de 18 mm ?
Avec un espacement des supports de 40 cm , de l'OSB 3 de 15 mm tiendrait plus de 300 kg/m2 en milieu sec . En milieu humide ce serait moins : environ 200 kg/m2 , mais si vos combles sont humides c'est un autre soucis et il faudrait vous en préoccuper . Je préconise de l'OSB 3 , plutôt que de l'OSB 2 pour milieu sec , même si les combles doivent en temps normal être sec . On est toujours à la merci d'un incident (gouttière ...) et dans ce cas mieux avoir un plancher qui ne se délite pas avec une flaque d'eau .
Messages postés
3036
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
4 décembre 2021
1 739
Re
Je comprends que les "solives" sont faites avec des planches sur chant . En général les planches de ce type font 27 mm d'épaisseur et non 30 mm .
Peu importe , la tenue est proportionnelle à l'épaisseur , donc si les planches font effectivement 27 mm , il faudra réduire les chiffres de charges admissibles , donnés ci-dessous , de 10% .
En supposant que les "solives" sont parfaitement entretoisées pour éviter tout déversement , les charges admissibles pour un entraxe moyen de 40 cm sont les suivantes :
longueur 3,7 m : 100 kg/m2
longueur 3,2 m : 180 kg/m2
longueur 2,23m >700 kg/m2
longueur 1,8 m >>1000 kg/m2 (en fait dans ce cas la charge admissible sera limitée par l'encastrement et non par la flexion de la solive , mais de toutes façons elle sera supérieure à 300 kg/m2 qui est la valeur maxi retenue pour un aménagement)
Ces écarts énormes s'expliquent par le fait que la charge totale admissible est inversement proportionnelle au cube de la longueur , donc la charge surfacique (pour un entraxe donné) est inversement proportionnelle à la puissance 4 de la longueur . en d'autres termes , si la longueur est divisée par 2 , la charge surfacique admissible est multipliée par 16 .
Conclusion : dans la zone où les solives font plus de 3 m , vous avez intérêt à ne rien entreposer , vous pouvez occasionnellement marcher dessus , à une seule personne . Dans la zone ou la longueur fait environ 2 m , aucuns problèmes .
Nota : le fait d'avoir rajouter un liteau par dessus n'apporte rien , je ne l'ai pas pris en compte . Il faudrait que le liteau (d'un seul tenant) soit vissé collé avec une colle structurale , aussi résistante que le bois .
merci beaucoup pour ces éléments de réponse.

Quelques remarques donc:
1) pour l'OSB 18 ou 1(, on m'avait conseillé le 18 mais si le 1( convient, j'imagine que cela allègera le poids au m2. (non, mes combles semblent bien sèches)
2) Merci pour cette deuxième réponse très détaillée.
- donc, je ne peux pas stocker sur les plus grands zones selon vous? Pour le moment, j'ai dans mes combles quelques objets posés sur des planches dans ces zones (vêtements, matériel camping, tapis...) mais pas superposés, plutôt étalés. faut-il les retirer?
- la pose de dalle OSB vous semble donc inutile?
- les 100kg/m2 (par exemple) => ce chiffre de 100 doit inclure le poids des solives, de la laine de verre, du plafond en latte de bois? Avez-vous une idée de poids que cela représente sur un m2?
Merci encore pour votre aide! C'est vraiment très sympa!
Messages postés
3036
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
4 décembre 2021
1 739
bonjour
Oui des dalles de 15 mm suffisent pour un entraxe d'appuis de 40 cm .
Encore une fois préférez l'OSB 3 , même si vos combles sont bien secs , en cas d'accident (gouttière) .
Les charges données ci-dessus doivent tout inclure :
le poids du plancher (10 kg/m2)
-la laine de verre (8 kg/m2 ou moins selon variété)
-le plafond en plâtre sur lattis (difficile à dire le poids au m2 , mais ça doit être plus lourd que du placoplâtre , donc facilement 20 kg/m2
-les planches elle-même (équivalent à environ un kg/m2) . En tout , ça représente de l'ordre de 40 kg , ce qui ne laisse pas grand chose dans la zone en plus de 3 m , même pour marcher dessus ! Un passage occasionnel à une personne est acceptable .
Soit vous voulez accéder à cette zone occasionnellement (inspection de la charpente , de la couverture etc ...) . Dans ce cas il faut fixer par vissage les plaques OSB pour répartir la charge (les valeurs ci-dessus sont pour des charges réparties) Par contre il est exclu de stocker en permanence des objets ayant un poids significatif , ou de circuler à plusieurs .
Si vous ne souhaitez pas accéder , autant ne rien mettre pour éviter tout risque (plusieurs personnes ...) et au besoin compléter l'isolation , 20 cm étant un peu faible aujourd'hui !
Messages postés
3036
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
4 décembre 2021
1 739
Par acquis de conscience j'ai vérifié la flèche avec une charge répartie de 40 kg/m2 et une personne de 70 kg au centre d'une "solive" de 3,7 mètres .
La flèche est de 10 mm pour 12 mm maxi acceptable . Les contraintes dans le bois sont par contre limites : cela suppose du bois de bonne qualité (pas des planches pleines de noeuds) , et un bon entretoisage (pas de risque de déversement des planches )
D'où l'importance , si vous voulez accéder à cette zone de mettre des plaques OSB vissées, pour répartir au mieux la charge (et éventuellement répartir la charge sur deux planches , si l'une d'elle est un peu faible) .
Si vous voulez vraiment utiliser cette zone , comme le reste , il faudrait faire un moisage , c'est à dire visser-coller de part et d'autre deux planches de 27 mm d'épais et 17 cm de haut . Cela porterait la charge admissible en flexion à 280 kg/m2 . Les encastrements d'origine devrait supporter la charge correspondante (207 kg par appuis) , si ils sont bien faits .
Bonsoir,
et merci à nouveau pour ces réponses très détaillées et qui a du vous prendre du temps!
quelques remarques à nouveau :
1/ J'ai bien compris que je ne dois rien stocker de lourd sur les surfaces où les solives dépassent les 3 mètres. Mais est-ce que mettre quelques objets peu lourds (j'estime à moins de 20-25 kgs/m2) au bout de la solive, contre le mur extérieur de la maison, est acceptable? J'imagine (peut-être à tort), que les solives à cet endroit sont plus résistantes. De plus, stockant contre le mur, mon poids ne sera pas exactement au même endroit que la zone de stockage.
Au milieu des solives, je ne mettrai donc rien, mais poserai seulement des dalles OSB pour faciliter le passage.
2/ Mes solives ont l'air saine et ne comportent pas ou très peu de noeuds... Je les imagine en chêne, en tout cas, vu la couleur, ce n'est pas du pin. Peut-être l'essence a-t-elle aussi son importance...

à nouveau un grand merci pour ces retours qui me permettent d'apprendre des choses que je n'imaginais pas...
PS: quant à mon isolation, il y a 2 x10cm de laine de verre croisée entre les olives + 2 x 5 cm de laine de roche sous tuile.
Messages postés
3036
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
4 décembre 2021
1 739
Bonsoir
Bien sur que la zone critique est au centre . Au ras des encastrements les efforts de flexion (moments fléchissant) sont plus faibles . Donc votre approche est tout à fait logique . Il faudrait aussi parler des charges permanentes et des charges occasionnelles ( ces dernières étant moins critiques dans une approche détaillée) . Donc pour des charges permanentes , pas trop élevées , placées près des encastrements , il n'y a pas trop de problèmes . Mais visser soigneusement les dalles sur les solives , ça répartira les charges de passage .
C'est vrai que des planches en bois dur (chêne ou autre) sont plus denses et plus rigides que des planches en résineux .
Pour ce qui est de l'isolation (j'avais oublié ce point là !) , si les combles sont un peu isolés effectivement les 20 cm sont suffisants .
Une remarque : l'isolation que vous avez placée sous les tuiles ne doit pas gêner la ventilation de la sous-face des tuiles . Il doit y avoir une lame d'air de deux cm de hauteur sous les tuiles . Cette lame d'air doit être ouverte aux deux extrémités (dans les passées de toit en bas , par des chatières en haut) , pour assurer une circulation d'air . Bien sur il faut mettre un pare-vapeur sous l'isolation des rampants , avant de mettre un parement (placo , lambris ...) . Il faut aussi une ventilation minimales dans les combles , pour éviter tout désordre .
Merci pour toutes ces réponses!
Tout cela m'a bien éclairé et va me permettre d'attaquer ce chantier à partir de demain => OSB 15mm, cat 3.

Bravo à Atlassaturn. A bientôt