Isolation Combles - Risques incendie

Signaler
Messages postés
17
Date d'inscription
vendredi 18 mars 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
9 octobre 2020
-
Messages postés
17
Date d'inscription
vendredi 18 mars 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
9 octobre 2020
-
Bonjour,

Je viens de faire réaliser l’isolation de mes combles par un artisan agréé dans le cadre de l’offre coût de pouce isolation de Capital Energy.

Cette isolation a été réalisée avec de la laine de verre soufflée Isolène 4 de Isover 330 mm RT7.

L’artisan est venu chez moi avant de me faire son devis pour vérifier les combles. Je l’ai questionné sur les risques d’incendie de cette méthode avec le conduit de cheminée. Il m’a répondu qu’il n’en existait aucun car le produit était totalement « incombustible et sans aucun traitement » ce qui figure dans les informations générales de saint Gobain qu’il m’a montrées.

La maison a trente ans. Les combles sont constitués d’une dalle sur laquelle repose une couche de laine de verre de 20 cms d’origine.
La toiture est composée de fermes traditionnelles sur lesquelles reposent les tuiles avec deux rangs de génoises.
Le conduit de cheminée est en béton de 35X35 (blocs piliers ?). Ce conduit est tubé en inox à l’intérieur depuis la mise en place d’un insert dans notre cheminée il y a 4 ans.

Les travaux viennent d’être réalisés et je constate deux problèmes :

- Aucune protection n’a été mise en place entre la laine de verre projetée et le conduit de cheminée alors que le DTU le prévoit .
o Question 1 : Y a-t-il un risque d’incendie ?
o Question 2 : Si oui, quelles précautions doivent elles réalisées et comment ?
o Question 3 : Est-ce bien de la responsabilité du poseur qui n’a pas respecté le DTU ?

- Avec le mistral quantité de laine de verre sort des combles par les génoises (qui sont partiellement fermées)
o Question 4 : Quelle méthode utiliser pour arrêter cette dispersion
 produit à pulvériser sur laine de verre,
 bâche à poser sur laine de verre,
 obturation complète des génoises de l’intérieur avec mousse ou autre ?
 Comment le faire sans abimer la laine souffler ?
 Autre méthode ?
o Question 5 : Est-ce à l’artisan qui ne m’a pas parlé de ce problème avant de réaliser ces travaux de le faire ?


Merci de votre aide

2 réponses

Bonjour

la réponse à vos questions se trouve dans l'Avis Technique
de l'Isolène 4 :

http://www.cstb.fr/pdf/atec/GS20-U/AU19416_V1.pdf

Cdt
Messages postés
17
Date d'inscription
vendredi 18 mars 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
9 octobre 2020

Merci de vos conseils,

Je vous tiens informé. L'artisan est de bonne foi et ouvert à la discussion.

Pour la dispersion de la laine de verre, on va boucher les tuiles et génoises avec de la mousse par l'extérieur (Je paie la mousse et la main d'oeuvre à prix coûtant)

Il réalise à sa charge l'isolation de la partie du conduit qui touche la laine de roche sur environ 40 cms (le fournisseur m'a dit qu'il ne fallait pas le faire sur l'ensemble du conduit pour ne pas trop générer de condensation et générer une dégradation prématurée du tubage inox) avec un revêtement contre le feu (Je n'ai pas le nom mais c'est le fournisseur de la mousse qui préconise cela). Je verrai sur place si on met un cantonnement à 10 cms.

Bonne journée