Rénovation d'un mur qui se désagrège

Signaler
-
 Jerry Charpentisolation -
Bonjour,

Je viens d'acquérir un appartement sur paris avec sous sol, et je compte après rénovation en faire mon habitation principale.
Il comporte une cave avec murs en pierre, et à déjà été rénové en 2006: chape de béton, et pose de placo sur les 4 cotés et plafonds. Elle ne parait pas humide et deux petites vmc sont déjà installées (je compte installer une double flux par la suite), les parties communes de l'immeuble ne sont pas humides.
Les piliers au centre de la pièce comportent quelques pierres qui s'effritent, ce qui était pour l'instant ma 1ere préoccupation.
Aujourd'hui, j'ai commencé à enlevé le placo des mur, car il était très mal fait, et je me rend compte du cache misère. Le placo retenait l'humidité contre les murs de pierres qui sont en train de se désagréger. En gros, si j'utilise une brosse métallique je peux enlever quelques cm à certains endroits.
Je n'y connais rien en pierre, mais ça ressemble à du grès. Un dépôt noir s'est formé.

Quels sont les conseils que vous me donneriez pour commencer ma démarche de rénovation, ou vers quel spécialiste sur paris puis je me tourner? A noter que je ne souhaite pas forcement garder les pierres apparentes par la suite.

Merci

5 réponses

Messages postés
2
Date d'inscription
dimanche 10 janvier 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2012
2
Tournez vous vers Weber et broutin specialiste en produits pour se genre de problemes Produits de tres bonne qualité il se trouve a BRIE COMTE ROBERT 77253 mais on des distributeurs dans toute la france donc surement Paris
www.weber-broutin.fr Tel:08 2000 3300. Ils pourront vous donner les renseignements. Autrement il y a les produit SIKA mais je ne connait pas leurs coordonnees.
Messages postés
2
Date d'inscription
dimanche 10 janvier 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2012
2
PS: Impossible que se soit des grès; autrement nous aurions des bordures de trottoir en tres mauvais état ainsi que les rond point.
Ill n'y a pas de grès dans la construction parisienne. Ce que vous arrivez à gratter est du calcaire utilisé en moellon et assemblé avec du plâtre "gros".
Le placo a servi à cacher la misère provoquée par l'humidité qui n'a pas pu s'évaporer et qui a endommagé le mur.
Première priorité : assainir le mur en identifiant d'où vient cette humidité.
Seule solution valable : appeler un expert en batiment indépendant. (indépendant de toute entreprise)
Il identifiera les causes et prescrira des remèdes.
Les produits Xeber et Broutin sont de bons produits mais la qualité de leur mise en oeuvre est plus importante que leur qualité intrinsèque. Appliquer un produit d'étanchéité sur vos murs après les avoir débarrassé de leur moisissure ne fera qu'agraver leur état.
La chape de béton peut être la cause de l'humidité dans les murs en empèchant l'évaporation naturelle au niveau du sol et en l'obligeant à remonter à sa périphérie.
L'humidité doit toujours sortir quelque part.
Les travaux de la cave peuvent aussi être la cause de l'état des murs.
EXPERT !!
Merci pour ces réponses
Il semble effectivement qu'il faille gratter toute la pierre abîmée et les joints étanches, refaire les joints à la chaux après traitement, ouvrir quelques cm entre la chape et les murs, et couvrir en laissant l'air circuler.
Vaste programme tout ça ...
J'attend encore la visite d'amonit
Bonjour. Votre problème est récurrent dans les caves. Sauf cas (non exceptionnels) d'humidité provenant de défauts d'étanchéités de tuyauteries (joints sous pression, ou eaux usées), il s'agit de remontées capillaires, en provenance du sol.
C'est pourquoi les sols de caves à l'ancienne étaient en terre battue... et pourquoi les caves n'étaient pas habitées.
Aucun traitement des murs (sauf nettoyage, assainissement, voire coloration) ne résoudra votre problème.
Faute d'un radier étanche à l'humidité à l'origine, la seule approche est la coupure des voies capillaires: cela s'obtient soit par des injections de résine sous pression, dans des trous espacés de 20 cm, soit par des procédés électriques basés sur l'électrophorèse.
Ces procédés sont mis en oeuvre par des spécialistes, dont Murtronic.
A défaut, la deshydration par l'assèchement de l'air (deshydrateurs chimiques ou, mieux, électriques) ou, à tout le moins par chauffage, apporte aussi une amélioration.
Dans l'attente d'un traitement capillaire, tout revêtement des murs ayant pour effet de réduire ou empêcher l'évaporation (tels que feuilles de plastique, de plomb, de résine...) est formellement à proscrire.
Bon courage.

Encore un exemple de bétonnage de sol de cave...
le Pb, c'est la dalle en béton qui concentre les remontées capillaires dans les murs, a l'origine le sol était poreux, respirant, l'air de la cave était humide mais conservait les murs à une hygrométrie qui ne les mettaient pas en péril.
Maintenant , la dalle à déséquilibré ce principe et il n'y a pas 36 solutions:
Continuer un temps ce qui a été fait en refaisant le placo (les murs vont se détruire...)
Casser la dalle, et rétablir l'échange hygrométrique.
Refaire les murs en béton "étanche"
Les autres solutions peuvent apporter un mieux mais ne règleront pas le problème de fond.(si on peut dire!)
Bon courage!
Cdlt,