Comment faire du ciment réfractaire à l'ancienne ? [Résolu/Fermé]

Utilisateur anonyme - 26 févr. 2009 à 19:35 - Dernière réponse :  Fanzy
- 18 mai 2018 à 11:30
Comment faire du ciment réfractaire à l'ancienne ?
Afficher la suite 

18 réponses

Meilleure réponse
Utilisateur anonyme - 6 mars 2009 à 18:19
360
Merci
Bonjour J'ai travaillé dans un établissement ou l'on travaillaiit le ciment réfractaire et j'ai moi même pratiqué.Cen'est pas bien compliqué.Il vous faut acheter du cimenent fondu Lafarge apelé aussi ciment noir ,ce ciment est réfractaire,ainsi que du gravier réfractaire appelé chamotte .Ce gravier se trouve sous différente sorte de granulométrie.Vous en faite le mélange dans des proportions a peu pres pareilles au mortier classique c'est a dire 3 parts de gravier pour une de ciment.Il ne faudra pas vous étonner d'une montée en température de votre "béton" lorsqu'il durcira ,c'est une réaction chimique normale lors de la prise.Ces matériaux nécessaires a réaliser votre mortier vous les trouvez chez n'importe quel marchand de matériaux.Il n'existe pas d'autre façon de faire si ce n'est d'acheter le mélange tout fait qui est exctement la même chose.

Merci Utilisateur anonyme 360

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Linternaute a aidé 3153 internautes ce mois-ci

merci ,quel briques utiliser pour un four a pain
très intéressant pour réparer une pierre dans le poêle d'atelier.
Merci
Merci pour l information et c est genial Je vais entamer cette procedure pour construire mon four a pain.
Utilisateur anonyme - 28 nov. 2010 à 20:25
34
Merci
1-3, ciment-gravier. Ciment fondu resistant a 1200C melanger a la chamotte, le gravier peut-etre: chamotte au mieux, perlite, vermiculite ou au pire de la brique refractaire a four a pizza concasser. Noter que la brique a pizza n'est que la plus cheap des briques refractere, a comparer avec les briques a four de potier ou autre art du feu, qui sont hautements plus resistantes et approprier pour la fabrication de four de fonte artisanale bas budget.
Utilisateur anonyme - 27 févr. 2009 à 15:15
33
Merci
bonjour, ancien maçon fumiste en sidérurgie, il faut du ciment, sable a13, et ne pas oublier un peu de platre et surtout de la chaux ( mais attention avec la chaux, au niveau des yeux ).
Utilisateur anonyme - 27 févr. 2009 à 14:12
31
Merci
bonjour : ciment fondu + sable : ciment 1/3 sable :

Utilisateur anonyme - 3 mars 2009 à 13:57
30
Merci
le ciment n'a pas de secret pour moi. tout se joue entre le saupoudrage et le dosage. et bien sûr, sans oublier le fameux coup de poignet qui transforme le ciment basique en un ciment de qualité outre mesure. pour moi, aucun ciment n'est réfractaire et encore moins à l'ancienne. sortez des sentiers battus, les gars, ambitionnez autre chose, visez plus haut. faites comme moi, j'ai franchi un cap, je suis passé à l'ére du calepinage. et je vous assure que ma vie a changé... bon courage.
Utilisateur anonyme - 28 févr. 2009 à 13:36
26
Merci
ce que faisaient les anciens: ils broyaient des briques ou tout éléments en terre-cuite, mélange 1 dose de ciment gris (ordinaire) 3 doses de sable, 1dose de briques broyées.
Utilisateur anonyme - 2 mars 2009 à 14:12
23
Merci
bonne réponse de Mr PINEL, il faut remplacer le sable par de la brique pilée ca s'appelle de la "chamotte", vous en trouverez chez la fabriquant de cheminée (fabriquant et non poseur), ou comme moi chez un fabriquent de tommette, carrelage... Ajouter a ca un ciment réfractaire (chez leroy ou casto..) Je n'ai plus en tete les dosage que le fabriquant de tommette m'avait donné, en revanche le temps de séchage est effectivement trés long...
Utilisateur anonyme - 28 févr. 2009 à 09:02
22
Merci
il faire un mortier normale et y mettre une poignier de gros sel par auge et bien malaxer c est tous ont peut reparer des foures
Utilisateur anonyme - 12 mars 2009 à 22:22
19
Merci
tu achete du sac de fondulit 25 kg ou 1 sac de mapegroupe ce melange et tout pret , efficace ,sinple a emploi
Utilisateur anonyme - 1 mars 2009 à 19:54
18
Merci
acheter du ciment fondu
Utilisateur anonyme - 5 mars 2009 à 18:58
17
Merci
La réponse de serge semble bonne,j'ajouterais que si ça doit chauffer dur pour éviter la rétractation ou inverse ,en métant ce que l'on appelle (terme potier)de la chamotte(terre déjà cuite)mêlé au reste et en poudre,ça devrait être techniquement bien accepté même par des pro,notamment assureur.
Utilisateur anonyme - 28 févr. 2009 à 05:51
16
Merci
Jean Pôl, c'est très intéressant! Maintenant, dites-moi, quels sont les avantages de ce ciment? pour quoi s'en sert-on? Merci d'avance!
Utilisateur anonyme - 1 mars 2009 à 08:37
15
Merci
bonjour ! j'ai oublié le temps de sèchage : 27 jours ! bon dimanche !
Utilisateur anonyme - 27 févr. 2009 à 18:52
14
Merci
bonsoir : moins rapide que le plâtre , mais on peut le reprendre avec de l'eau s'il sèche trop vite ! le plâtre est moins réfractaire que ce mélange !!