Isolation en rénovation

Sportbily Messages postés 5 Date d'inscription mercredi 16 juillet 2014 Statut Membre Dernière intervention 31 août 2016 - 16 juil. 2014 à 10:54
 sportbily - 22 juil. 2014 à 18:27
Bonjour,
Je souhaite améliorer l'isolation de mes combles perdus. Actuellement isolation grâce à des panneaux en polystyrène extrudé de 40 mm d'épaisseur.
Du coup quelques questions me viennent à l'esprit.
- Puis-je mettre de la laine de verre ou de roche sur le premier isolant ?
- Quelle épaisseur ?
- La laine doit-elle être équipée de pare-vapeur ?
- Si non, faut-il déchirer le pare-feu ?
Merci à tous

7 réponses

valerossi. Messages postés 1404 Date d'inscription samedi 6 juillet 2013 Statut Membre Dernière intervention 19 novembre 2015 177
16 juil. 2014 à 18:04
bonjour,

avec 40mm ,vous êtes très loin de r=8 ou au moins r=5(qui est l'ancienne mesure) et le minimum pour parler d'isolation
vis a vis de la compatibilité c'est toujours risqué de mettre deux produits différents,car il y a un risque de condensation,donc pour êtres sur et avoir l'esprit tranquille,je vous conseillerez de mettre que de la laine de verre et au moins 260mm voir 280mm et bien sur toujours le pare vapeur du coté pièce de vie

car la laine de verre nue,n'a comme mesure 70mm a 80mm,elle s'utilise en 2eme couche et donc si vous voudriez la poser sur votre polystyrène vous devrez en mettre 2 couches minimum,donc pour le coup financier et peut être le soucis de la condensation ,je vous le déconseille
0
atlassaturn Messages postés 3159 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 30 novembre 2022 1 841
16 juil. 2014 à 19:30
Bonjour
Il est vrai que mélanger des isolants peut exposer à des déboires , comme souligné par Valerossi .
Il faut que les couches soient de plus en plus perméables à la vapeur d'eau en allant du chaud vers le froid . Le polystyrène extrudé est relativement étanche à la vapeur d'eau , mais est que les panneaux sont posés serrés ? Si il s'agit de panneaux bouvetés pas de problèmes . Si il s'agit de panneaux à bords droits alors on peut se poser des questions .
Si les panneaux ne sont pas jointifs , autant les enlever et les remettre avec des toiles collantes pour les jointoyer , ou même mettre un film polyane dessous comme pare-vapeur étanche .
Ensuite vous pouvez mettre des rouleaux de laine de verre SANS PARE-VAPEUR . C'est plus difficile à trouver et parfois c'est même plus cher que la même qualité de laine de verre avec Kraft goudronné . Mais ça existe .
Si j'ai une suggestion à faire , ce serait de mettre deux couches croisées d'isoconfort 35 . Il est plus performant et se tient mieux , donc se manipule plus facilement . Pour l'optimum vous pouvez mettre une couche de 160 mm et une couche croisée de 100 mm : coût total de l'ordre de 16 €/m2 , mais cela vous donnerait une résistance additionnelle de 7,4 , donc plus de 8,5 avec le polystyrène existant c'est à dire largement conforme à la RT 2012 .
Si ça fait trop cher vous pouvez mettre une seule couche d'IBR 40 contact en 240 (toujours sans kraft) . Pour 9 €/m2 ça vous ferait un R additionnel de 6 , donc un peu plus de 7 avec le polystyrène existant . Ce serait déjà pas mal , mais juste en dessous de la RT 2012 .
Pour faire un choix et prendre une décision il faut voir aussi les aides possibles et les conditions à remplir pour bénéficier de ces aides , mais c'est un autre sujet !
0
MarcIsover Messages postés 279 Date d'inscription mercredi 30 avril 2014 Statut Membre Dernière intervention 23 novembre 2021 84
18 juil. 2014 à 16:06
Bonjour Sportbily,

Afin de vous aider et pouvoir répondre à votre question, j'ai besoin d'éclaircissements :
- parlons-nous bien d'une isolation mise en oeuvre sur le sol des combles ?
- les panneaux de polystyrène extrudé (XPS) sont-ils posés sur un plancher bois ou directement sur les solives ?

S'il s'agit d'une pose sur plancher, isoler en déroulant une laine minérale par-dessus l'XPS condamnera l'accès aux combles de façon définitive, sauf à créer un chemin de circulation (entretien de la toiture, de la vmc, etc.) tel qu'indiqué dans le CPT 3560-V2.

Si les panneaux d'XPS sont posés sur solives, il faudra bien sûr pouvoir repérer l'emplacement des solives pour tout déplacement dans le comble, sous peine de passer au travers (40mm d'XPS ne sont pas suffisants pour supporter le poids d'une personne avec une pose sur support discontinu).

Pour information, votre isolant actuel n'a qu'une résistance thermique maximale de 1,40 m².K/W s'il s'agit d'un XPS au lambda de 0.029 W/m.K. Ceci est bien loin de ce qui est visé actuellement et de ce qui est conseillé en rénovation par les pouvoirs publics pour pouvoir accéder aux aides fiscales (mini R=7 m2.K/W pour le Crédit d'impôt par exemple).

N.B. Suivant la configuration du comble et la pose de l'isolant actuel, il faut avant tous travaux vous assurer que le solivage peut supporter la charge lors de l'intervention dans le comble.

Dans l'attente de vos infos !

0
atlassaturn Messages postés 3159 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 30 novembre 2022 1 841
18 juil. 2014 à 21:25
Je n'ai encore jamais vu des plaques de polystyrène posées directement sur des solives , tout est possible mais ce n'était pas la question , qui était assez précise .
0
Epoisses21 Messages postés 748 Date d'inscription mardi 3 septembre 2013 Statut Membre Dernière intervention 5 septembre 2014 172
18 juil. 2014 à 21:45
Bsr, en comble perdu il est préférable de virer le polystyrène qui doit dater et repartir sur une belle isolation minérale. Pare vapeur oui côté plafond. Pour une laine qui va rester à l'air libre des combles perdus, il faut absolument s'assurer de la parfaite étanchéité de la couverture, pas seulement en soit, son but, mais aucun passage de vermine aussi petite soit elle en sablière, rives faîtage
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
Bonjour,
Pour répondre à MarcIsover les panneaux XPS sont posés directement sur les solives.
Les plaques XPS date de 7 à 8 ans, pas si vielles que ça finalement.
Valerossi parle de risque de condensation. Est-il si important que cela et quelles seront les conséquences si je dépose la laine de verre sur les plaques malgré tout ?
Quelle que soit le choix final, quelle épaisseur de laine de verre me conseiller vous ?
XPS + laine de verre : épaisseur ? (Dans ce cas dois-je déchirer le pare-vapeur
ou pas ? )
Laine de verre seule : épaisseur ?
Je ne cherche pas forcément à atteindre la norme mini R=7 m2.K/W, je recherche un confort me permettant de rester dans mon salon sans resentir le froid.
Je me charge de la mise en oeuvre dans pas de crédit d'impôt.
Merci pour votre aide.
0
MarcIsover Messages postés 279 Date d'inscription mercredi 30 avril 2014 Statut Membre Dernière intervention 23 novembre 2021 84
22 juil. 2014 à 14:38
Bonjour Sportbily,
Ta question, apparemment simple, ne l'est pas tant que ça ;-)
- Concernant l'accès aux combles pour la pose de laine de verre, il faut veiller, d'une part, à ne pas « passer au travers » des plaques et d'autre part, à éviter le poinçonnement et l'écrasement des plaques au droit des solives. Il faut donc utiliser des planches (OSB par exemple) que tu déplaceras à l'avancement, planches assez grandes pour répartir la pression du poids du poseur sur plusieurs solives et plaques d'XPS.
- Si ton comble perdu est ventilé conformément au DTU toiture et que tu disposes d'une VMC adaptée côté habitation, il n'y a pas de risque particulier de condensation que la laine soit nue ou revêtue.
- Deux cas de figure ensuite selon que l'XPS actuel est à bords droits ou à rainures et languettes. S'il est à bords droits, pour réaliser l'étanchéité à l'air, scotcher les jonctions des panneaux avec un adhésif durable et adapté et assurer l'étanchéité à l'air en périphérie à la jonction avec les parois adjacentes à l'aide d'un mastic restant souple et adapté à l'XPS et au matériau des parois adjacentes. Si les panneaux sont à rainures et languettes, et posés de façon bien jointive, il n'y aura que l'étanchéité à l'air à réaliser en périphérie.
- Tu déroules ensuite une laine nue ou revêtue kraft (pas d'incidence particulière compte tenu du caractère imperméable à la vapeur d'eau de l'XPS). Il te faut viser si possible un R= 8 m2.K/W (pour améliorer ton confort et faire des économies d'énergie) préconisé actuellement en basse consommation et auquel cas, dérouler une laine avec un R=7. Attention à ne pas obstruer les entrées basses de ventilation s'il elles existent en rives de toiture et veiller à poser des déflecteurs si nécessaire pour que l'isolant ne touche pas la couverture. Si aucune contrainte technique d'épaisseur (selon bouches d'aérations), tu peux rester dans la gamme IBR (?=0,040 m/K.W) ou « monter » en gamme en utilisant de produits de type Isoconfort (?=0,035 ou 0,032 m/K.W).
A ta dispo si tu as d'autres questions mais, fais vite, il est bientôt temps (fin de la semaine) pour moi de reprendre le chemin ! Je vous retrouverai avec plaisir fin août après des congés que je souhaite excellents à toutes et à tous :-)

0
atlassaturn Messages postés 3159 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 30 novembre 2022 1 841
22 juil. 2014 à 15:07
Il faudrait lire les réponses déjà faites pour éviter de répéter en y rajoutant des erreurs !
Pour info une conductivité thermique (0,03 à 0,04 pour la laine de verre) s'exprime en watt par mètre et par Kelvin , soit W/m.K et non en m/K.W Je suis surpris qu'un conseiller technique Isover puisse confondre ces unités !
0
Ok merci pour toutes ces infos. Je vais m'attaquer au chantier la semaine prochaine.
Une dernière question. J'ai choisi de mettre de la laine de verre en 200mm avec un R=5. Qu'en penses tu.
0