Isolation combles charpente industrielle

Signaler
-
 lucienpel -
Bonjour,

S'agissant de l'isolation de nos combles aménageables, en charpente industrielle (fermettes), nous aimerions recueillir vos avis. Tout d'abord, afin de visualiser ce à quoi ressemblent (fortement) nos combles, voici un lien : http://www.charpenteberleau.com/charpente-fermette-combles-amenageables/

Pour le plafond et les parties en pente, nous envisageons :
- entre les fermettes : laine de verre en 160 MM
- puis, "sous les fermettes", en croisant : laine de verre en 200 MM
Le tout en lambda 0.032, pour un R total > 11.

Pour la partie "verticale", sauf erreur la RT2012 préconise une résistance thermique de 4 (contre 8 pour le plafond et les parties en pente) : savez-vous comment s'explique un tel écart ? Je suis dubitatif... J'envisage de mettre 75 MM entre les fermettes, puis de croiser avec une seconde couche de 140 MM, en lambda 0.032, avec au final un R de 6.7 : qu'en pensez-vous ? Avez-vous quelques retours d'expériences ?

Enfin, pour les pignons, la RT2012 préconise là aussi un R > 4, ce qui m'étonne moins (puisqu'il y a le mur de briques), et c'est raccord (et sans doute un peu meilleur) que ce que nous avons "au rez de chaussée".

Avis & remarques bienvenus : n'hésitez pas à vous montrer critiques, cela ne peut qu'améliorer notre projet :)

4 réponses

Messages postés
278
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
29 septembre 2021
80
Bonjour Marcus,

Vous pourrez vous inspirer du schéma qui se rapproche le plus la structure de votre charpente pour isoler vos combles aménagés https://www.isover.fr/systemes/applications/isolation-des-combles-amenages .

Quelques remarques et observations :

• Attention à ne pas obstruer la lame d’air de 2cm minimum en sous face de la couverture avec la première couche d’isolant.
• Une R de 11 et cous êtes le « roi du pétrole » pour les années à venir ;)
• L’écart de R recommandé entre rampants et murs vient du fait que la chaleur monte et que les combles représentent environ 30 % des déperditions thermiques totales d’une maison https://www.toutsurlisolation.com/renovation-par-ou-commencer . On « met le paquet » sur les postes les plus importants. Plus le R mis en œuvre dans les diverses parties est important, meilleur sera voter confort et la santé de votre porte-monnaie avec les économies d’énergie réalisées. Et je ne parle pas de gaz à effet de serre et de la relative plus-value potentielle lors de la revente du bien.
• Pour les murs, un R de l’ordre de 4 est préconisé actuellement mais rien n’empêche de le dépasser ;) Le système de pose est ici aussi important : une pose avec fourrures et appuis en matériau composite à rupteurs de ponts thermiques (système Optima murs https://www.isover.fr/guides/murs-par-linterieur-iti/optima-murs-la-solution-2-en-1-disolation-et-detancheite-lair-des) est une source importante de réduction des ponts thermiques (45 % d’écart) par rapport à une pose avec rails et montants.

Votre projet semble déjà tout à fait et bien réfléchi. N’hésitez pas à naviguer à partir des liens que je vous ai donné ni à me poser des questions si vous avez besoin de renseignements complémentaires, j’y répondrai dans les meilleurs délais.

Bonne isolation :)

Marc (joli prénom non ?)

Bonsoir,
Merci pour votre réponse.
J'ai désormais une idée précise quand à l'isolation du plafond et des rampants (pente à 40°). Je suppose qu'une laine de verre semi-rigide tiendra dans le temps sans bouger/glisser. Mais qu'en est-il des pieds de mur ? Car il s'agit cette fois d'une paroi verticale. Est-ce qu'une laine de verre semi-rigide tiendra bien sa position dans le temps ? Je pense plus particulièrement à la première couche entre fermettes. Ces pieds de mur font 1m80 de haut. De mes lectures, j'ai retenu que la "pièce" de laine de verre doit être découpée de sorte qu'elle soit 1cm à 2cm plus large que l'espace entre fermettes. Mais pour la hauteur ? Faut-il un morceau d'un seul tenant (dans le cas présent 1m80), ou découper en plusieurs morceaux (par exemple 3*60cm) ? Et est-ce que cela tient "tout seul" ? Sur quelques vidéos trouvées sur internet, il semble que oui, car à priori rien n'est ajouté pour "aider à tenir la position" dans le temps ?
Sinon, oui, super prénom ;-)
Bonjour

<Pour le plafond et les parties en pente, nous envisageons :
- entre les fermettes : laine de verre en 160 MM ........ >

Tout dépend de la hauteur des fermettes ; vous avez un écran
pare pluie HPV ?

N'oubliez pas qu'une étude thermique est obligatoire après
comme déja dit vous pouvez bien sur faire mieux
'que le minimum obligatoire'

Cdt
Bonsoir lucienpel,
Votre pseudo ne m'est pas inconnu ;-)
S'agissant de la première couche entre fermettes, je m'interroge : entre deux "pans" de laine de verre, il y aura le bois des fermettes : savez-vous quel peut être le lambda des fermettes ? Et surtout, en pratique, est-ce qu'il s'agit là de ponts thermiques "importants", minorant "fortement" le R calculé pour la première couche ?
Cdt
Bonjour

< Votre pseudo ne m'est pas inconnu ;-) >
peut être déja vu sur d'autres sujets, ....


Si c'est du sapin le lambda est de l'ordre de 0,12 ; 0,15

<Et surtout, en pratique, est-ce qu'il s'agit là de ...... >
dans l'absolu oui les fermettes occasionne une ' discontinuité'
puisque l'on passe d'un lambda 0,032 à 0,15 mais les fermettes
ne sont pas très épaisses, de plus la couche sous fermettes,
elle, sera continue donc pas d'inquiétude concernant
ce type de montage.

Cdt
Bonjour

<De mes lectures, j'ai retenu que la "pièce" de laine de verre doit être découpée de sorte qu'elle soit 1cm à 2cm plus large que l'espace entre fermettes. Mais pour la hauteur ? Faut-il un morceau d'un seul tenant (dans le cas présent 1m80), ou découper en plusieurs ....... >

Un seul tenant mais en lambda 0,032

Cdt