Isolation et condensation

michel2101 Messages postés 4 Date d'inscription lundi 1 octobre 2012 Statut Membre Dernière intervention 5 octobre 2012 - 1 oct. 2012 à 15:36
atlassaturn Messages postés 3369 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 22 avril 2024 - 6 oct. 2012 à 23:16
Bonjour,
La situation: une vieille toiture en tuiles de pays .De la laine de verre en partie détruite. Des chevrons de 800mm. Du placoplatre dans comble aménagé.

LE PROJET: améliorer l'isolation actuelle sans réhausser de plus de 4 ou 5cm.

LE DEVIS : -une isolation de laine de verre (ou de roche?) GR32 80 mm déroulée en rampant entre cherons
-plus tri iso super 12 rampant avec contre chevronnage pour deux lames d'air
éoaisseur 20mm.

QUESTIONS: 1° les isolants minces ont mauvaise réputation
2° je crains la CONDENSATION destructrice de charpente. Solutions?
3° Y aurait-il une solution alternative
Un grand merci pour toute aide à prendre une décision.

9 réponses

francois282 Messages postés 839 Date d'inscription jeudi 2 août 2012 Statut Membre Dernière intervention 24 décembre 2012 278
1 oct. 2012 à 21:43
pour tri iso si il y a un lame d air pas de condensation et pour les isolations mince chez tout les bricos c juste un complément d'isolation ,d'ou la différence de prix A+
0
atlassaturn Messages postés 3369 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 22 avril 2024 1 951
1 oct. 2012 à 22:29
Bonjour
Si j'ai bien compris vous auriez dans l'ordre (en allant de la zone habitée vers l'extérieur ,ou du chaud vers le froid ) :
-le parement (placo ?)
-l'isolant mince monté sur deux espaceurs de 20 mm
-les chevrons (hauteur?) avec 80mm de laine de verre entre chevrons
-la couverture .
Remarques :
- la laine de verre GR32 est le meilleur isolant sous forme de fibre (tous les autres se situent plutôt 10 à 20 % au dessus en conductivité 0,035 à 0,038 au lieu de 0,032) , mais elle est chère . Le cout se justifie si vous êtes limité en hauteur .
-Le multi couche se pose perpendiculairement au chevron (et non pas parallèlement .
-L'espacement de 20mm n'est pas pour créer une lame d'air mais pour que les surfaces refléchissantes ne touchent le parement ou la laine de verre (ce qui est obligatoire pour que ce genre d'isolant atteigne ses performances ) . Ceci implique que le multicouche soit posé soigneusement tendu !
-Le multicouche constitue un pare vapeur très efficace si il est posé correctement et bien jointoyé (recouvrement minimum des lais , mise en place d'un scotch alu) donc il n'y a pas de risque au niveau de la charpente . Par contre le dessous des tuiles doit être ventilé (ce qui implque que les chevrons fassent au moins 100mm de haut et qu'il y ait des ouvertures basses et hautes (chatières) .

Globalement c'est la solution optimale pour un minimum de place , par contre ne vous attendez pas à avoir l'équivalent de 300mm d'isolation conventionnelle . On trouve tous les chiffres pour les multicouches même pour la même référence . En fait c'est logique parce que les résultats dépendent des conditions d'utilisation .
0
michel2101 Messages postés 4 Date d'inscription lundi 1 octobre 2012 Statut Membre Dernière intervention 5 octobre 2012
2 oct. 2012 à 18:05
Dabord MERCI de votre réponse détaillée. MAIS il y aun hic . Je me suis sans doute mal exprimé mais en allant de la zonz habitée vers l'extérieur on me propose dans l'ordre-le placo posé depuis longtemps
puis la laine ,puis l'isolant mince. Je pense que cela change la donne . En efet je pense que le couvreur ne peut pas poser lcet isolant en dessous de la laine d'oùl 'espace de 2X 20mmpour aération et dans ce cas le problème de la condensation demeure . MERCI ENCORE ;
0
atlassaturn Messages postés 3369 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 22 avril 2024 1 951
2 oct. 2012 à 21:47
Bonsoir
Si effectivement c'est dans cet ordre , ne vous lancez pas dans une telle solution , vous allez au devant de cruelles déconvenues . Il ne suffit pas de mettre un espace de 20mm , il faut que cet espace soit ventilé par tirage naturel , c'est à dire qu'il soit ouvert en un point bas et en un point haut et que les ouvertures aient une section suffisante . Si il est correctement ventilé , vous perdez l'intérêt de l'isolation complémentaire , donc c'est de l'argent jeté par la fenêtre .
Conclusion ; au mieux ça ne servira à rien , au pire vous aurez de très gros problèmes ! la seule solution c'est de mettre le multicouche au dessous du placo actuel et de refaire un plafond , vous perdrez 55mm en hauteur mais au moins ça servira à quelque chose . Il y a aussi la solution d'enlever le vieux placo et de tout refaire par dessous , ce qui ne devrait pas coûter plus cher que de tout refaire par dessus donc d'enlever les tuiles et les remettre , avec tous les problèmes associés : risque de casse , difficultés pour retrouver les mêmes tuiles etc , etc ...
0
atlassaturn Messages postés 3369 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 22 avril 2024 1 951
3 oct. 2012 à 14:33
Je reviens sur ce que j'ai écrit : si vous avez un espace parfaitement ventilé , ça ne servira rien en hiver , par contre en été ça évitera que les pièces habitables se transforment en fournaise . Reste à savoir quel est votre problème : les pertes thermiques en hiver ou la fournaise en été
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
francois282 Messages postés 839 Date d'inscription jeudi 2 août 2012 Statut Membre Dernière intervention 24 décembre 2012 278
2 oct. 2012 à 21:50
et si avec tout ça il n'a pas compris !!!!! on pourais fair simple des fois
0
michel2101 Messages postés 4 Date d'inscription lundi 1 octobre 2012 Statut Membre Dernière intervention 5 octobre 2012
4 oct. 2012 à 10:29
De nouveau MERCI à atlassaturn . J'essaie de résumer vos propos et d'en tirer conclusions . OU BIEN je demande la pose de' 'isolant mince au dessus du placo sous la laine etc et l'isolant mince joue le rôle de pare-vapeur . (ne pas oublier que mon propos initial était la Condesation.) Je ne sais si dans ce cas cet isolant doit coller au placo . Cela suppose d'enlever toutes les lattes pour poser correctement l'isolant mince .
OU BIEN ( votre seconde réponse ) l'isolant mince est au -dessus de la laine et il doit être ventilé mais ça ne servirait à rien en hiver dites -vous
OU BIEN mettre l'isolant mince sous le placo actuel (tapissé!) ce qui équivaut à une isolation intérieure . Sacré dilemme . Je ne comprends pas que trois professionels me proposent quelque chose qui ne servirait à rien en hiver . Je conclus que les devis actuels ne sont pas recevables .care ce qui m'importe avant tout ce sont les pertes thermiques et l'absence de condensation destructrice . Je ne suis pas d'accord avec françois 282 qui critique vos explications détaillées car je sais que si la question initiale est claire les solutions ne sont pas évidentes et votre contribution est utile de toutes façons . Cordialement
0
atlassaturn Messages postés 3369 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 22 avril 2024 1 951
4 oct. 2012 à 23:08
bonsoir
Tout avis doit être recoupé et éventuellement modulé . Je pense que les professionnels qui vous ont proposé cette solution vous diront que même en ventilant bien l'espace , ce qui est indispensable , (avec de l'air extérieur donc froid ) , ça permettra quand même de gagner en consommation . Le gain , si gain il y a , sera sans rapport avec l'investissement (les produits Actis ne sont pas donnés ; j'en suis resté à des coûts de 15€/m2 il y a quelques années)
En ce qui concerne la solution pose sous la laine de verre , qui me semble la seule raisonnable , il faut que les supports du muticouche maintiennent les surfaces réfléchissante sans contact avec le parement ou la laine de verre , comme dit plus haut
0
michel2101 Messages postés 4 Date d'inscription lundi 1 octobre 2012 Statut Membre Dernière intervention 5 octobre 2012
5 oct. 2012 à 10:22
une nouvelle fois merci atlassaturn. Votre analyse du pb me semble très pertinente . Je me demande donc si dans ce cas je pourrais demander un pare-vapeur au lieu de muticouche (27 €/ m2) et dans ce cas qu'en pensez-vous et y a-t-il une marque ou modèle à suggérer?
Je pourrais alors investir dans de la laine ou autre produit le plus efficace avec l'épaisseur maximale compte tenu de ce qui reste d'espace utilisable sans pour autant trop réhausser l'ensemble . Je crois que j'ai usé (et abusé? ) de vos conseils mais je vais relire tout celà et être mieux armé pour discuter avec les entrepreneurs qui sans être malhonnêtes choisissent souvent les solutions les plus faciles pour eux et les plus lucratives . A titre indicatif , le devis actuel pour 84 m² est de pmis de 15000€. Un grand merci donc .
0
atlassaturn Messages postés 3369 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 22 avril 2024 1 951
Modifié par atlassaturn le 6/10/2012 à 23:19
Bonsoir
J'avoue que n'ayant pas tous les éléments en mains (configuration du toit , du plafond etc ...), il m'est difficile de recommander une solution . Tout au plus je peux donner les avantages ou les inconvénients de l'une ou l'autre des solutions .
Si vous mettez le multicouche sous le plafond actuel :
-avantages : pas de risques au niveau de la charpente (ou pas plus que maintenant) , l'isolant devrait donner toutes ses performances et enfin c'est à la portée d'un bricoleur , ce qui n'est pas le cas quand on s'attaque à la couverture .
-inconvénients : vous perdez 5 à 6 cm de hauteur habitable , il faut refaire les plafonds et les murs en périphérie font toujours des ponts thermiques .

Si vous faites faire les travaux par dessus , ce qui était un avantage précédemment devient un inconvénient et vice versa !
Les plus gros problèmes sont à mon avis le prix (qui me parait énorme ) et le fait que la solution proposée n'est pas une solution traditionnelle , donc comporte des incertitudes . Une amélioration déjà serait de ne pas mettre de la laine de verre entre les chevrons , mais un isolant bloquant la migration de la vapeur d'eau : par exemple du polystyrène extrudé , ajusté avec un bon serrage entre les chevrons . Par contre mettre un pare-vapeur sous la laine de verre , contournant les chevrons me parait illusoire .

La solution , conforme aux règles de construction serait la technique "Sarking" , qui consiste à faire une isolation au-dessus des chevrons (un voligeage est posé sur les chevrons , sur ce voligeage est posée une isolation qui tient en compression , les tasseaux sont fixés à travers l'isolant sur les chevrons , et enfin les tuiles sont posées sur les tasseaux , selon l'isolant d'autres surfaces sont interposées ) . Mais cette solution implique de remonter le toit de l'épaisseur de l'isolant !
0