Linteau HEB

vargames - 22 mars 2014 à 18:13
 vargames - 24 mars 2014 à 12:54
Bonjour,
Je desire agrandir une ouverture de porte existante dans un mur porteur

La portée du linteau sera de 3.50m (vide) avec hauteur standard de porte,sachant que ce linteau devra supporter 2 rangs d'agglos de 15 surmontés d'un plancher beton avec hourdis ou le pignon de la toiture charpente bois repose (sais pas si je me suis bien expliqué ?)
le maçon me préconise un HEB ou HEA de 160 mm ,je m'adresse aux connaisseurs et savoir si cette section de HEB est ni trop importante vu son poids ,ou p-etre trop faible

merci par avance pour vos avis et conseils

Gilles
A voir également:

3 réponses

atlassaturn Messages postés 3190 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 25 janvier 2023 1 845
Modifié par atlassaturn le 24/03/2014 à 10:57
Bonjour
I) Pour ce qui concerne la remarque sur les charges limites :
- Pour le dimensionnement , on calcule les contraintes de façons à ce qu'elles soient inférieures à la résistance du matériau , divisée par un coefficient de sécurité . Pour de l'acier ordinaire la résistance (limite élastique ) est de l'ordre de 20 kg/mm2 (200 MPa pour les puristes) .
- Dans le cas le plus général (charges estimées , calcul simplifié des contraintes , pas de limitations en poids ) on prend un coéfficient de sécurité de 4 , c'est à dire que la contrainte maxi doit être inférieure au quart de la résistance de l'acier , donc inférieure à 5 kg/mm2 . C'est le cas pour une charge de 4 tonnes sur un HEB de 160 en 3,3 m de long .
- Si on connait bien les charges et si le calcul des contraintes est précis (ce qui est le cas pour une poutre en flexion) , on peut prendre un coefficient de sécurité plus faible . Toujours avec la même poutre , avec une charge de 6 tonnes , la contrainte maxi serait de l'ordre de 8 kg/mm2 ; ce qui laisserait encore un coefficient de sécurité de 2,5 . Ce serait acceptable sous réserve de calculer avec précision les charges maxi appliquées . C'est dans ce sens que je disais que dans ce cas les contraintes sont limites .

II) Calcul des charges appliquées : Pour avoir une valeur enveloppe précise , il faudrait avoir toutes les données sur ce que supporte ce mur de refend : le mur lui-même , la dalle et ce que supporte cette dalle (aménagement , utilisation) et enfin le toit (type de toit , position des panes par rapport à l'ouverture , surcharges climatiques ) . D'autres info peuvent être utiles
En l'absence de données on peut faire une estimation grossière pour voir comment se situe le problème : si on ne prend que la dalle , pour une dalle sur poutrelles et hourdis + les revêtements + les aménagements cloisons... + les charges d'utilisation , on arrive vite à 500 kg/m2 . Si la maison fait 10 m de long et si les poutrelles sont perpendiculaires au mur de refend , celui-ci supporte pratiquement la moitié de la dalle soit au niveau du linteau :
10/2X3,3X500=8250 kg
soit plus de 8 tonnes auquelles il faut ajouter le mur , le toit . Il est vrai qu'il doit y avoir un chainage qui répartit la charge sur le reste du mur , mais déjà ce mur parait léger (agglos de 15 !)
Il s'agit d'estimations très grossières , pas d'un dimensionnement , simplement pour montrer que le problème n'est pas si simple . Je pense qu'il faut faire une étude sérieuse du linteau , mais aussi , comme recommandé par Epoisse dimensionner les descentes de charges , au niveau des appuis du linteau , (ce qui impliquera des piliers) et éventuellement vérifier les reprises de charges au niveau inférieur .
Une étude béton armé vous coûtera certainement cher , mais beaucoup moins cher qu'un problème
1
Comme d'habitude un grand merci de par votre réponse technique..j'essaie de faire un croquis pour un aperçu un peu plus complet et là ,peut-etre vos conseils seront bienvenus ,en esperant ne pas abuser de votre temps
0