Isolation rampants avec faible hauteur

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 4 février 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
4 février 2015
-
Messages postés
2835
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juin 2020
-
Bonjour à tous,

J'ai récemment acheté un appartement avec un étage ss combles aménagés... or l'isolation y est très mauvaise : laine de verre qu'entre les chevrons (6 à 8 cm) et a priori importantes fuites (sensibles au toucher sur le placo et constatables sans placo), qui procurent des courants d'air (pas du tout bloqués par le platre!)

problème : le plafond n'est déjà pas bien haut. Si j'ajoute une 2e couche de 20 cm, je ne peux plus tenir debout !!! 5 cm serait le grand max, et encore...

Je ne sais vraiment pas quoi faire...remplacer (moi-même) la laine de verre existante pour au moins combler les fuites entre les chevrons ? ou bien il y en aura toujours tant que je n'ajoute pas une 2e couche ? ajouter alors une 2e couche même très fine (laine de verre compressée voire isolant mince), pour au moins assurer une étanchéité ?
Laisser tomber l'isolation et remplacer mon chauffage électrique par du gaz (je peux bénéficier d'aides et sur le papier, mon logement passerait de E à C... mais pas sûr de faire de vraies économies + ça n'empêchera pas les courants d'air et évidemment pas la chaleur en été...) ? Enfin j'ai pensé au sarking mais c'est bien trop cher...

Certains d'entre vous se disent déjà que je n'aurais pas du acheter (un entrepreneur m'a déjà sorti ça) ! Mais maintenant que c'est à moi, je dois bien faire avec !! Ce qui est sûr c'est que je ne cherche pas à atteindre les normes RT, mais à obtenir un confort minimal... donc toutes vos idées sont les bienvenues !

5 réponses

Messages postés
2835
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juin 2020
1 042
Bonjour
Si vous excluez l'isolation au-dessus des chevrons et si vous êtes limité à 5 cm dessous les chevrons , il n'est pas possible de faire des miracles . Par contre il est certainement possible d'améliorer les choses , surtout si vous sentez des courants d'air !
Déjà je ne comprend pas bien comment les courants d'air peuvent passer à travers le plâtre , ou est ce aux jointures avec les panes ?
Comment est faite votre toiture ?
Y a t-il une sous toiture ? apparemment pas si vous sentez les courants d'air !
Si vous acceptez d'enlever le parement actuel , ce qui semble obligatoire pour faire quelque chose , vous verrez quel est l'état de l'isolation et surtout comment elle a été posée ;
Il y a de grandes chance pour qu'il faille tout jeter .

La première chose est d'utiliser au mieux la hauteur des chevrons . Si vous n'avez pas de sous toiture HPV (haute perméabilité à la vapeur d'eau) , il faut impérativement laisser une lame d'air de 2 cm . Donc si les chevrons font 8 cm de haut vous ne pourrez mettre que 6 cm d'isolation entre chevrons . Bien sur il faut mesurer cette hauteur perpendiculairement aux chevrons , pas verticalement !
Quelle isolation mettre entre chevrons ?
Si les chevrons sont bien réguliers et parallèles la solution la plus performante serait une mousse polyuréthane (conductibilité 0,025) : découper les panneaux avec un serrage de l'ordre de 0,5 à 1 cm (faire des essais pour déterminer le serrage maxi possible , compte tenu de la dureté de la mousse et de l'écartement des chevrons) .
Si les chevrons sont moins réguliers la solution est d'utiliser une laine de verre haute performance (GR 32 ou éventuellement multimax 30 si vous en trouvez : conductibilité respectivement 0,032 et 0,030) . De préférence mettre des panneaux sans pare-vapeur .

Comme deuxième couche , sous les chevrons , et si vous êtes limité à 5 cm , y compris le parement , vous ne pouvez pas utiliser la solution classique : suspentes et fourrures . La meilleure solution me semble être 4 cm de polyuréthane et un parement (placo ou lambris) de l'ordre du cm .
Si vous voulez mettre du lambris bois , il faudra mettre des liteaux dans les 4 cm d'isolation ce qui fera perdre de la résistance thermique sur les 4 cm (le bois conduisant plus que le polyuréthane) Mais inversement le lambris apportera un petit complément . je n'ai pas fait le calcul mais les deux doivent se compenser .
Si vous en restez au placo , et si les sous face des chevrons sont alignées , soit vous utilisez des panneaux tout faits 40 + 10 , soit vous fixez d'abord les panneaux ¨PU , bien jointifs et vous vissez par dessous les plaques de placo dans les chevrons à travers l'isolation ;
En gros avec des panneaux PU 60 +40 , vous aurez une résistance moyenne de 3,2 (il faut tenir compte de la conductibilité des chevrons , le bois étant 5 à 6 fois plus conducteur que le PU) .
Avec 6 cm de laine de verre entre chevrons et 4 cm de PU vous devriez avoir une résistance de l'ordre de 3 .
C'est encore très loin des recommandations actuelles RT 2012 ou même plus anciennes RT 2005 , mais ce sera au moins deux ou trois fois mieux que ce que vous avez actuellement !
Messages postés
9950
Date d'inscription
mercredi 4 juin 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2020
6
Bonjour,

La meilleure solution serait :
- découvrir le toit
- mettre une isolation posée sur les chevrons, en panneaux de styrofoam (bleu) de 12 ou 14 cms d'épaisseur, les panneaux s'emboitant les uns dans les autres, il n'y a plus de passage d'air.
- remise en place de la couverture du toit sur liteaux pour laisser un passage d'air sous tuiles
- finition par panneaux placo simples vissés sur les chevrons.

Point de vue prix, c'est sûr que c'est assez cher !
Perso, j'ai cela chez moi depuis plus de 30 ans, rien n'a bougé.
Demandez des devis auprès d'entreprises sérieuses.
Bonjour ginto5 et merci
Effectivement je crois que votre solution est plus ou moins du sarking. C'est ce qu'il y aurait de mieux à faire dans cette situation, je suis bien d'accord, mais c'est malheureusement très cher ! j'ai demandé des devis et ça correspond grosso modo à 3x le prix que je peux mettre dans ces travaux ! C'est pour ça que je cherche d'autres solutions moins efficaces, mais moins coûteuses.
Messages postés
9950
Date d'inscription
mercredi 4 juin 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2020
6
Peut-être que vous pouvez bénéficier d'aides ou de réduction d'impôts.
Oui c'est le cas, mais même avec ça c'est beaucoup trop cher...
Messages postés
9950
Date d'inscription
mercredi 4 juin 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2020
6
Dommage !
Messages postés
2835
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juin 2020
1 042
Bonsoir
Les solutions classiques , que tout le monde connait ou peut trouver sur internet , ne répondent pas à des problèmes particuliers .
Pour le problème précis posé , il y a une limitation à 5 cm sous les chevrons . La solution suspente + fourrure + BA 13 prendra déjà 4 cm , donc il ne restera que 1cm pour l'isolation sous les chevrons ! A moins d'intégrer les fourrures dans l'épaisseur de l'isolation , (je ne vois pas bien comment) , ce qui de toutes façons fera perdre les performances de l'isolation .
La seule solution permettant d'obtenir une isolation significative tout en respectant la limitation de 5 cm serait d'utiliser du PU ( 60 mm entre chevrons et panneau composite 10 +40 sous les chevrons )
Si Viouvi ne souhaite pas utiliser le PU (cher , difficile à trouver , dangereux il est vrai en cas d'incendie) , il reste la laine de verre performante (moins chère que le PU pour la même épaisseur , moins performante et n'existant pas en panneaux composite 10 + 40 à ma connaissance) . Avec un litage sous les chevrons pour fixer le parement , il serait possible d'avoir une résistance totale de l'ordre de 2,86 , ce qui est inférieure à ce qui pourrait être obtenu avec le PU , et encore plus loin des recommandations . Mais encore une fois avec une limitation à 5 cm il n'est pas possible de faire des miracles .
Messages postés
210
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
9 juillet 2020
47
Bonjour Viouvi,

A l'impossible, nul n'est tenu ! Vaste chantier que le vôtre et compte tenu de vos contraintes de hauteur, vous allez tenter d'améliorer la situation au mieux même si vous devriez répondre aux exigences du CPT 3560-V2 http://www.cstb.fr/pdf/cpt/CPT_3560_V2.pdf ainsi qu'à la RTE qui demande une résistance thermique R minimale de 4 m².K/W en rampants de combles. Le R pour le crédit d'impôt en combles aménagés est lui de 6 m².K/W minimum.

Afin de réduire ces défauts d'isolation entre chevrons, je remplacerai la couche existante par une laine minérale semi-rigide au minimum avec le R le plus fort possible (elle doit être au moins égale à 1.65 m².K/W). En l'absence d'écran de sous toiture HPV, une lame d'air (ventilée sur toute la hauteur du rampant) de 2 cm minimum doit être ménagée en sous face de couverture. Cette lame d'air ne doit pas être obstruée par la reprise de l'épaisseur de l'isolant. Coupez votre laine de façon à ce qu'elle vienne en pose calée serrée entre les chevrons.

Vu votre très faible hauteur disponible, vous pouvez rester dans la même lignée et mettre en second lit côté chauffé une deuxième couche de laine de laine minérale toujours à faible lambda (0.032 voire 0.030 W/m.K) toujours dans le but d'avoir le R le plus élevé possible. Des suspentes dédiées à la pose d'un pare vapeur indépendant et continu de Sd>18 m (ou d'une membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air(EA) sous avis technique) vous aideront pour la pose de ce lit d'isolant ainsi qu'à une bonne EA.

Cette vidéo http://www.isolationthermique.fr/Comment-isoler-des-combles/Comment-isoler-des-combles-amenages-en-charpente-traditionnelle/Video va vous montrer le principe d'un chantier comme le vôtre même si vous constaterez quelques différences du fait entre autres, des configurations différentes ;-)

Le changement de mode de chauffage ne résoudra pas les problèmes d'isolation : l'énergie la moins chère est celle que l'on ne dépense pas. Même si vous bénéficiez d'aides dans ce domaine, il sera je crois plus intéressant pour vous de s'attacher à réduire le coût du chauffage (cela ira de pair avec l'accroissement de votre confort).