Enlever une peinture laquée au plafond.

Signaler
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 27 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
28 octobre 2013
-
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 27 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
28 octobre 2013
-
Bonjour,
J'ai peint il y a quelques années, les murs et le plafond de ma cuisine avec une peinture laquée.
Cette peinture se craquèle et cloque. Je voudrais l'ôter. On m'a conseillé d'utiliser une décapeuse thermique.
Est-ce le bon choix ? Y-a-t-il des risques pour le plâtre du plafond ? jusqu'à quelle température peut-on opérer sans abimer les plâtres ?
Merci de votre aide.

6 réponses

Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 27 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
28 octobre 2013
3
Merci Paul-Bernard. Effectivement, le plafond (c'est surtout le plafond qui me préoccupe) et les murs avaient été peints auparavant.
J'ai essayé de gratter le plafond à la spatule et j'ai évidemment fait des marques, c'est pourquoi je cherche une meilleure solution.
Lorsque j'utiliserai cette décapeuse, les deux couches de peinture partiront ensemble et je retrouverai le plâtre.
Une couche d'impression, c'est une sorte de sous-couche ? destinée à "nourrir" le plâtre ?
merci encore.
Messages postés
12370
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 août 2020
2 628
Bonjour bricomplice.
Rassurez-vous, le plâtre est une matière ignifuge (classement au feu M 0).
Un décapeur thermique n'aura donc pratiquement aucun effet sur du plâtre.
Il est cependant très peu probable que vous ayez peint votre plafond et vos murs directement sur le plâtre. Il y a très certainement une couche (même fine) d'enduit qui a permis une finition très lisse. En principe, les enduits de rebouchage et de lissage sont eux aussi ignifuges, donc le décapage thermique ne leur fera aucun mal.
Je ne peux pas vous dire exactement à quelle température le plâtre peut résister, mais elle est certainement bien supérieure à 700 ° C.
Par contre, lors d'un décapage, il faut gratter et/ou poncer les restes de la peinture, même brûlés. Et c'est là qu'il faut avoir la main précise et légère pour ne pas trop abimer la surface des murs et du plafond. Il me semble de toute façon inévitable de devoir faire quelques retouches d'enduit, puis de reponcer le tout.
Une fois le plâtre ou les enduits à nu, l'application d'une couche d'impression vous facilitera grandement tous les travaux ultérieurs. Bon courage.
Cordialement.
Messages postés
12370
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 août 2020
2 628
Bonsoir bricomplice.
J'espère que vous avez bien compris que l'usage du décapeur thermique ne vous dispense absolument pas de gratter la peinture brulée. Il n'est pas évident que les 2 couches de peinture partent ensemble. On ne peut que le souhaiter.
L'impression est en effet une sous-couche qui imprègne le plafond afin que la peinture de finition se répartisse uniformément. La sous-couche permet parfois aussi de repérer des imperfections de surface qui, sans elle, seraient passées inaperçues. On peut alors facilement boucher ou lisser avant finition.
Attention avec le décapeur (pas la décapeuse) thermique: portez des gants à grands crispins et des lunettes de protection, et ventilez la pièce pendant utilisation. L'air chaud du décapeur peut atteindre 650 ° C, c'est quand même dangereux. Commencez toujours par la température la plus basse, et augmentez progressivement, jusqu'au bon cloquage de la peinture. Il n'est pas toujours nécessaire de décaper à la température maximale, il faut faire des essais.
Cordialement.
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 27 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
28 octobre 2013
3
Bonsoir Paul-Bernard,
Merci de toutes ces précieuses informations que vous me communiquez et de votre gentillesse. J'ai bien compris que je vais devoir gratter la peinture brûlée. J'espère ne pas avoir besoin d'atteindre la température la plus élevée. Je prends soigneusement note de vos recommandations. Je vais me lancer après avoir acquis le bon instrument.
Il faut que je le choisisse pas trop lourd, mais efficace.
Merci de vos réponses si rapides, c'est très réconfortant d'avoir l'avis et les conseils d'une personne avisée. J'apprécie beaucoup et vous suis très reconnaissante. J'hésitais, ne sachant pas si ce décapeur (excusez-moi de l'avoir féminisé) était la meilleure solution. J'avais d'emblée éliminé le décapage chimique.
Je vous tiendrai informé de mes "prouesses" et surtout du résultat !.
Je vous souhaite une bonne fin de soirée.
Messages postés
12370
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 août 2020
2 628
Rebonsoir bricomplice.
Un décapeur thermique n'est jamais bien lourd, à peu près du poids d'un sèche-cheveux.
Quelques indications sur la façon de s'en servir:
http://ponceuse.comprendrechoisir.com/fiche/voir/120868/utiliser-un-decapeur-thermique
Sachez qu'un décapeur thermique se loue environ 25 à 30 €/jour. On peut en acheter des modèles bas de gamme à partir d'environ 15 €. Pour environ 60 à 90 €, on trouve des modèles moyens (Skil, Black & Decker, etc...). Si vous voulez un modèle professionnel (Steinel, Makita,...), comptez 250 € et plus.
Les modèles de bas de gamme n'ont généralement pas une longévité extraordinaire, mais comme ils sont garantis en principe 1 an, pourquoi ne pas en acheter un et le changer sous garantie s'il rend l'âme prématurément?
Inutile d'investir beaucoup d'argent dans cet outil, à moins que vous n'en ayez l'usage fréquent.
Cordialement.
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 27 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
28 octobre 2013
3
Bonjour Paul-Bernard,
Décidément vous pensez à tout. J'avais jeté mon dévolu sur un modèle d'environ 60 €, afin de bénéficier de solidité et sécurité suffisantes. Je demanderai au vendeur et je regarderai les modèles et leurs accessoires, ainsi que les notices. Entre Bosch, Black & Decker, Ryobi etc. je vais bien trouver. Il n'y a pas de raison que çà ne marche pas si on respecte bien les consignes.
Merci beaucoup de votre implication et de vos conseils qui vont m'être précieux pendant le travail. Maintenant, je vais passer aux actes et je vous dirai.
Toute reconnaissante, je vous souhaite une très bonne journée.