Installation sans aucun différentiel

DJIMU - 8 janv. 2023 à 08:31
 DJIMU - 12 janv. 2023 à 10:47

Bonjour,

Je viens d'acquérir un petit studio de 21 m² dans un vieil immeuble collectif afin d'y installer mon fils qui poursuit ses études.

J'ai déjà fait des travaux électriques il y a quelques années mais, depuis, j'ai un peu oublié les règles ...
Or, là, il va falloir faire des modifications.


Pour l'instant, je n'en ai ni le temps ni vraiment les moyens financiers. Mais, rapidement, je voudrais assurer la sécurité de mon fils
D'après ce que je sais, afin de garantir cette sécurité, il faudrait que j'installe au minimum.un Interrupteur différentiel de 30 mA.


Voilà comment ça se présente :

Il n'y a aucun tableau électrique, mais seulement le disjoncteur EDF. Je suppose que le neutre est commun à toute l'installation.

Le chauffage est collectif ainsi que la production d'eau chaude.

L'équipement actuel est le suivant : :
- éclairage,
- prise sans terre,
- prise avec terre,
- 1 plaque électrique de cuisson domino 2 feux,
- 1 petit frigo table top,
- 1 hotte de cuisine

J'envisage, si c'est possible, de remplacer le chauffage collectif par 2 radiateurs électriques.

Mes questions :

              1 - Est-ce que c'est un bon choix d'installer un Interrupteur différentiel 30 mA de 63A, type A ? Ou un autre ?
              2 - Est-ce que je dois prévoir, en même temps, un disjoncteur différentiel pour le chauffage électrique que j'envisage (total puissance :3500 ou 4000 W)?
Et est-ce que je dois mettre ces 2 différentiels dans un petit tableau de 4 ou 5 modules ?
              3 - Concernant le disjoncteur différentiel à prévoir pour les radiateurs,, il me semble que 20 A avec un circuit en 2,5 mm² serait suffisant. Pouvez-vous me le confirmer ?
              4 - Quelle sorte de différentiel serait le plus simple à installer (entrée/sortie par le haut ? le bas ?)

Avez-vous d'autres suggestions à me faire ?

Mille mercis !






 

A voir également:

6 réponses

Icare95 Messages postés 30946 Date d'inscription jeudi 26 juillet 2012 Statut Membre Dernière intervention 26 janvier 2023 7 106
Modifié le 8 janv. 2023 à 08:57

Bjr, "Je viens d'acquérir un petit studio " tout est dans le Diagnostic qu on a du vous remettre au moment de l achat

vous voulez faire des modifications importantes (cuisine+chauffage) il vous faut au moins l avis du syndic et surtout de votre fournisseur d elèctricité en fonction de votre contrat ??


1
Carminas Messages postés 3615 Date d'inscription mardi 31 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 18 janvier 2023 1 713
Modifié le 8 janv. 2023 à 09:21

Bonjour

C'est quand même étonnant qu'il n'y ait pas des fusibles quelque part

Que dit le diagnostic ?

Pour mettre en sécurité tout cela, je vous conseille

  • un interrupteur différentiel 30mA 63A type A suivi de
  • un disjoncteur (pas différentiel) 20A pour le chauffage en 2,5² (ou 2 disjoncteur 10A pour du chauffage en 1,5²)
  • un disjoncteur 10A pour l'éclairage
  • un disjoncteur 16A pour la plaque
  • un ou deux disjoncteurs 16A pour les prises

Le tout dans un tableau 13 modules (à la limite 8 à 9 modules)

Questions quand même :

  • Pourquoi ne pas continuer à bénéficier du chauffage collectif ?
  • 3500W à 4000W c'est beaucoup pour 21m², vous devriez être plus proche de 2000W à 2500W
1
stf_frmu Messages postés 40185 Date d'inscription mercredi 22 février 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 26 janvier 2023 11 736
8 janv. 2023 à 19:36

Bjr

Vu qu en tête vous mettez un interrupteur differentiel 63A type A,  ensuite vous mettez que des disjoncteurs.

Si vous  mettez des disjoncteurs differentiel, le differentiel ferait doublons avec celui de l'interrupteur


1
Carminas Messages postés 3615 Date d'inscription mardi 31 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 18 janvier 2023 1 713
8 janv. 2023 à 20:03

L'interrupteur différentiel assure :
- une protection automatique des personnes contre les contacts directs (si 30mA) ou indirect (défaut d'isolement).
- une fonction manuelle de commande pour mettre en ou hors service une partie d'une installation à l'origine de laquelle il est placé.

Le disjoncteur assure :
- une protection contre les surcharges
- une protection contre les courts-circuits
- une fonction manuelle de commande pour mettre en ou hors service une partie d'une installation à l'origine de laquelle il est placé.

Le disjoncteur différentiel remplit simultanément les fonctions de l'interrupteur différentiel et du disjoncteur.


En pratique, dans les locaux d'habitation, on n'utilise que des interrupteurs différentiels avec en aval de chacun une série de disjoncteurs classiques qui assurent eux la protection contre les surintensités.

On n'utilise pas les disjoncteurs différentiels (assez chers), sauf cas particuliers, par exemple circuit congélateur que l'on souhaite utiliser sous un différentiel dédié. Et encore dans ce cas, il est nettement moins onéreux de mettre un interrupteur différentiel suivi d'un seul disjoncteur classique.

1

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question

Bonsoir à tous les deux,

Bon ... je suis allé un peu vite et un peu trop au plus simple.

Cet appartement appartient à un vieux monsieur à qui je vais l'acheter pour mon fils. Ce monsieur le louait à des étudiants sans leur fournir de diagnostics ...
Les formalités de la vente ne sont pas encore signées et les diagnostics vont être exécutés prochainement.
C'est juste que la personne a accepté gentiment de me remettre les clés à l'avance afin que je puisse estimer les travaux à faire et, éventuellement faire faire des devis.

Mon fils vient de m'appeler. En vidant un placard assez encombré, il a trouvé un petit tableau.
Voici la photo qu'il m'a envoyée :

Je vais tester ça dès que je pourrai, mais je pense que le coupe-circuit de 20A est celui de la plaque de cuisson, le 16A pour les prises et le 10A pour l'éclairage.

Évidemment, mes questionnements n'ont plus lieu.

Il ne me reste plus qu'à ajouter :
              - un interrupteur différentiel 30mA 63A type A, en tête,
              - un disjoncteur de 16A pour mon circuit chauffage en 1,5 mm² (Total chauffage : 1.750W)
Question à Carminas : pourquoi un "disjoncteur pas différentiel" pour ce circuit chauffage ?

Observations :
              - Pour Icare95 :
Je ne vais pas modifier la cuisine.
Je vais juste remplacer les radiateurs de chauffage collectif par des radiateurs électriques individuels.
Bien sûr, je vais contacter le Syndic puisque, de toute façon, il faudra que je fasse supprimer les radiateurs du chauffage collectifs et les compteurs individuels qui les accompagnent.
Pour ce qui concerne le fournisseur d'électricité, je vais probablement devoir suscrire un abonnement de 6kVA au lieu de 3.
              - Pour Carminas :
Vous aviez donc raison : il y avait bien des fusibles quelque part ...
Je ne souhaite pas continuer avec le chauffage collectif car c'est un chauffage au gaz très énergivore et polluant, avec une vieille chaudière qui, semble-t-il est souvent en panne.
Vous aviez raison aussi pour la puissance des radiateurs. Je viens de revoir mes estimations. Il me faudra un radiateur de 1.000W pour la pièce principale (avec coin cuisine) et un radiateur de 750W pour la salle de bains. J'ai donc revu la puissance du disjoncteur à 16A avec un circuit en 1,5 mm².
Merci de m'expliquer pourquoi je ne dois pas mettre un disjoncteur "différentiel" ... ?

Encore merci beaucoup à tous les deux et toutes mes excuses pour mes erreurs.


 

0

Bonjour,

Ce commentaire n'est pas directement en phase avec ma question de départ, mais j'ai pensé que son contenu pourrait intéresser.

Après avoir contacté le Syndic de la copropriété, j'ai appris que je ne pouvais pas me sortir complètement de la chaudière collective de l'immeuble pour les raisons suivantes :
         - j'avais oublié que l'eau chaude est alimentée par la même chaudière collective que les radiateurs de chauffage. Or, comme il s'agit d'un studio de 24 m² je n'ai pas la place d'installer un chauffe-eau électrique.
         - de toute façon, le règlement de la copropriété prévoit qu'une une partie de 30% de la consommation de gaz est affectée globalement aux parties communes (et est donc divisées en quantièmes entre tous les copropriétaires).
Un installation électrique (en supposant même qu'elle soit totale) ne m'exonèrerait donc ni d'une partie des dépenses de gaz, ni des dépenses d'entretien et réparation de la chaudière ...

Pour le côté "chauffage", il ne me reste donc plus qu'à changer les radiateurs à eau chaude qui sont très anciens, mais, ça, c'est de la plomberie...

Pour le côté "électricité", je vais "sortir" le tableau de son placard afin de le mettre dans un endroit accessible et y ajouter, bien sûr, un interrupteur différentiel 30mA.
Et peut-être aussi pour en profiter de remplacer les porte-fusibles par des disjoncteurs.

Encore merci pour votre aide et vos conseils.

0